Les dépêches lundi midi, la fin d’un faux suspense

Les commentateurs les plus avisés, ont sauté le pas. Ils considèrent qu’en Europe le populisme a été vaincu.

Le coup de massue qu’il vient de recevoir derrière la tête  fait en effet suite à celui administré aux électeurs  néerlandais. Le populisme va rentrer à la niche, bien docile, lécher ses plaies.

Je ne suis pas persuadé que l’analyse soit correcte. Car elle néglige les coûts de la victoire sur le populisme.

D’abord, jamais le populisme n’a été une vraie menace aussi bien en Grèce, qu’aux Pays Bas , en Espagne ou en France. La seule inconnue , douteuse est celle de l’Italie, avec les Italiens on n’est sur de rien. Au niveau électoral, les populistes sont toujours restés marginaux grâce en particulier à la grande peur des populations d’être privées d’euro et d’euros.

Ensuite le coût pour vaincre ou croire vaincre le populisme a été l’entorse aux principes allemands, la déconvergence.  Tant au point de vue monétaire coté BCE qu’au point de vue budgétaire, le populisme a imposé que l’Allmeagne cède et même qu’elle paie. L’action de la BCE équivaut à une solidarité que les Allemands refusent. Il a fallu stopper l’austérite, mettre au rencart les réformes et créer une fausse reprise conjoncturelle. Malgré cela il n’y toujours pas de convergence, aucun progrès n’a été accompli dans cette voie, donc tout reste à faire!

Contrairement aux affirmations de l’establishment, la victoire populiste est réelle, c’est là qu’on la constate: ils ont réussi faire plier les Allemands, à les obliger à donner un coup d ‘arrêt aux mesures qu’ils voulaient imposer.

Enfin les votes populistes n’ont jamais été la vraie menace, la vraie menace ,c’est le réel, le monde réel. C’est lui qui va se charger de signifier l’échec de l’establishment car les évolutions souhaitées par lui ne sont guère envisageables, elles sont encore plus impossibles mainteant qu’avant car les leaders qui ont gagané les élections ont du mentir, promettre et leur légitimité va être faible. Ainsi aux Pays Bas, l’establishment a presque du se rallier aux propositions des populistes! ainsi en France, Macron n’aura pas de majorité et il aura en face de lui plusde 50% d’opposants à sa politique, la vraie, celle qu’ila dissimulée.

Le vrai succès des populistes est d ‘avoir cassé le champ politique, de l’avoir émietté, d’avoir fait exploser le bi-partisme qui rendait les pays gérables.   Il a rendu  impossible la constitution de majorités stables. Il a pulvérsié les échiquiers. La vraie mission des populistes  avons nous dit et répété c’est de détruire, pas de construire.

Le résulat des votes dit une chose: ce n’est pas par l’alternance politique classique que les peuples réussiront à modifier le cours des choses, c’est par leur comportement concret: en n’acceptant pas d’être les courroies de transmission des politiques et des impulsions voulues par les élites. C’est passivement, en trainant les pieds, en ne répondant pas aux sollicitations , en sabotant que les populistes vont inflêchir le cours des choses es. Avec un Mélenchon à 19% et un Front National à 23%, plus tous les aigris du scandale du torpillage de Fillon, Macron a du soucis à se faire pour initier les réformes demandées par l’Allemagne et nécessaires à une évolution plus cohérente de la zone euro.

Notre pari est que le populisme dans les pays dits faibles est condamné par la logique monetaire même: les pays faibles sont gagnants grâce à « l’euro allemand » et ils le savent, ils jouissent d’un euro qu’ils ne méritent pas mais dont ils profitent. Ils le savent inconsciemment. Et au fond d’eux ils s’y accrochent et s’y accrocheront.

Les seuls  populistes qui, à l’échelle de l’histoire peuvent refuser de continuer le jeu, ce sont les populistes allemands … eh oui.

Dernier point, tout est faussé par les politiques monétaires non conventionnelles.  Elles mettent de  l’huile dans  les  rouages et en particulier elles facilitent le financement des déséquilibres financiers, en sera-t-il toujours ainsi?

Bloomberg Richard Bresow :

« I guess it shouldn’t come as a huge surprise. It truly unnerved the commentariat that the unpredictable seemed to be unpredictable. The second vote is apparently now knowable with certainty. 

Europe is saved. Populism is about to be vanquished. A strong eurois a good thing for the economy. And ECB President Draghi can begin normalizing rates. Presto chango. Not bad for a result that was everybody’s base case. »

French election relief sends Europe soaring (Reuters)
Gloves off as Le Pen and Macron pitch for final battle (Reuters)
French Runoff Creates Fresh Political Divisions (WSJ)
U.S. Government Shutdown May Hinge on Trump’s Demand for Mexico Wall (BBG)
Congress returns as Trump pressures Democrats ahead of funding deadline (Reuters)

[Bloomberg] Risk Back On as French Vote Ripples Across Markets: Markets Wrap

[Bloomberg] Macron 62%, Le Pen 38% in Ipsos Poll of French Runoff[

[Bloomberg] China Stocks Sink Most in Four Months Amid Leverage Crackdown

[Bloomberg] China Cools Growth in Wealth Products Worth Trillions of Dollars

[Bloomberg] China Risks Spoiling Global Markets Party as Stocks Tumble Again

[Bloomberg] Treasuries Slide Across Curve as French Vote Damps Safety Demand

[Bloomberg] Trump’s Wall Demands May Decide Whether 100th Day Is a Shutdown

[CNBC] Trump suddenly finds himself needing the Fed he once loathed

[Bloomberg] German Business Confidence Climbs to Highest Since July 2011

[Bloomberg] The Electric Car Revolution Now Faces Its Biggest Test

[Bloomberg] Goldman Said to Get Burned by These Debts in Rare Trading Miss

[WSJ] Cheaper Mortgages Could Spur Housing Market

[Reuters] U.S. carrier group heads for Korean waters, China calls for restraint

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s