Document, à lire avant le second tour. Vous avez largement le temps!

Je m’aperçois que beaucoup de gens ignorent l’existence du discours que  Philippe Seguin a prononcé le 5 Mai 1992. Je sais c’est long, c’est ardu et bien sur beaucoup moins intéressant que la prétendue homosexualité de Macron  ou que la question de sa séduction par une femme qui aurait pu être sa mère, mais quand même,  cela a un peu plus d’importance en cette dernière chance pour la France d’échapper à l’emprise allemande.

Vous ne devriez pas voter au second tour avant d’avoir lu tout ce texte; Si vous ne le faites pas, vous ne pouvez prétendre à la dignité de citoyen.

Vous pouvez commencer par le texte publié par Causeur, je mets le lien ci dessous.

http://www.causeur.fr/euro-philippe-seguin-30923.html

C’est Le discours qu’il faut avoir lu et relu.
http://www.gaullisme.fr/P.%20Seguin.pdf

http://www.gaullisme.fr/2016/06/30/philippe-seguin-et-la-reference-europeenne/

Publicités

2 réflexions sur “Document, à lire avant le second tour. Vous avez largement le temps!

  1. En 1992, Henri Guaino collabora étroitement à la rédaction de ce discours capital.

    Guaino est resté sur cette ligne : lucidité quant aux causes, responsabilité quant aux conséquences.

    On ne s’étonnera pas qu’il soit, dans le chaos actuel de notre vie publique, l’un des rares à ne pas marcher sur la tête !

    J'aime

  2. Pour prolonger la réflexion sur le discours de P. Seguin et la souveraineté de la France, je conseille vivement de lire Joseph de Maistre notamment l’ouvrage « Considération sur la France ». Bien qu’il soit partial et revendique être « Réactionnaire » et pour le rétablissement d’une monarchie légitimiste, il n’en reste pas moins que sa réflexion sur la constitution et sur la souveraineté reste toujours d’actualité…

    Quelques passages :
    Chap 4 : …le système représentatif exclut directement l’exercice de la souveraineté, surtout
    dans le système français, où les droits du peuple se bornent à nommer ceux qui nomment; où non-seulement il ne peut donner de mandats spéciaux à ses représentants, mais où la loi prend soin de briser toute relation entre eux et leurs provinces respectives, en les avertissant qu’ils ne sont point envoyés par ceux qui les ont envoyés, mais par la nation.

    …la question n’est pas de savoir si le peuple français peut être libre par la constitution qu’on lui a donnée, mais s’il peut être souverain.

    Chap 6 : Plus on écrit, et plus l’institution est faible, la raison en est claire. Les lois ne sont que des déclarations de droits, et les droits ne sont déclarés que lorsqu’ils sont attaqués; en sorte que la multiplicité des lois constitutionnelles écrites ne prouve que la multiplicité des chocs et le danger d’une destruction.

    Pour rappel : de Maistre, partisan de la monarchie légitime, estime que la constitution, ou les lois fondamentales du royaume de France, sont de nature divine, donc non écrites et ne se découvrent qu’au gré des événements, (successions, guerres, etc.)

    Ouvrage sur Gallica :
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6266938r/f13.image

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s