Puisqu’il est question d’une nouvelle république, une analyse. Reprise/extraits

Sidération

… »Tout ce qui m’intéresse, par contraste avec le volcan d’imbécillité en cours, c’est le fond des problèmes.

Comment en sommes nous arrivé là? De mon point de vue, les institutions, le présidentialisme forcené, ou l’hyperprésidence, ont une grande part de responsabilité. Mais dans ce climat d’abrutissement général, comment le faire comprendre? Tel était le thème de mon dernier papier à Figaro Vox. Je n’y vois pas de solution miracle. J’attends que cette épouvantable et honteuse élection présidentielle soit passée.

J’en redoute les conséquences: on ne se vautre pas ainsi dans le ridicule et la honte sans conséquences. Toutefois, je place une infime, infime lueur d’espoir dans la désintégration définitive de ce régime politique monstrueux, car fondé sur la mégalomanie d’une poignée de semi-débiles, l’aveuglement et l’abêtissement général; puis le retour de la France a la démocratie, à la République, à travers les élections législatives. C’était le thème sous-jacent à mon dernier article pour Atlantico, en tandem avec M. Bruno Jeudy. »

Maxime TANDONNET

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/04/28/31001-20170428ARTFIG00337-presidentielles-une-catastrophe-pour-la-democratie.php

FIGAROVOX/ANALYSE- « Avec le deuxième tour de ces présidentielles, nous sommes dans la négation même de la présidence gaullienne », explique Maxime Tandonnet.
Maxime Tandonnet, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, auteur d’Histoire des présidents de la République (2013, 2017) et des Parias de la République (2017) Perrin.

.
Pendant près d’un siècle, les grands républicains de l’histoire de France ont rejeté catégoriquement l’idée de l’élection du chef de l’État au suffrage universel, Jules Ferry, Gambetta, Waldeck, Clemenceau, Poincaré, etc. Ceux qui ont bâti la démocratie française, ses grands principes fondamentaux, les libertés publiques, l’école laïque et obligatoire, l’État de droit, excluaient cette perspective. À l’époque, le chef de l’État était élu par les deux Chambres réunies au Congrès de Versailles. Ils avaient à l’esprit l’élection désastreuse au suffrage universel de Louis-Napoléon Bonaparte, le 10 décembre 1848, ayant conduit au coup d’État du 2 décembre 1851, à la dictature et à l’Empire, la défaite honteuse de septembre 1870 – dont les conséquences ont été apocalyptiques. Le spectacle des présidentielles en cours donne-t-il raison aux grands républicains de l’histoire?

.
Le Général ne pouvait pas à l’époque, avoir la moindre idée de la médiocrité dans laquelle devait sombrer, 55 ans plus tard, la vie politique française.

.
Quand de Gaulle a créé la Ve République pour restaurer l’autorité de l’État et sortir la France de la guerre d’Algérie, il n’avait pas prévu une élection du président de la République au suffrage universel mais sa désignation par un collège de 80 000 grands électeurs, élus locaux, maires et conseillers généraux. À la suite de l’attentat du petit Clamart en 1962, il a voulu l’élection populaire du président de la République pour conforter l’autorité de ses successeurs. Le Général ne pouvait pas à l’époque, avoir la moindre idée de la médiocrité dans laquelle devaient sombrer, 55 ans plus tard, la vie politique française et le niveau de la huitième génération des candidats à sa succession.

.
Pour le créateur de la Ve République, l’élection du président de la République était l’expression du lien de confiance entre un homme et la France, chef de la Nation, incarnation de son unité, de l’exemplarité, du prestige, tenant son autorité de l’expérience, d’une vision historique, de la sagesse et sa connaissance du pays, de sa culture, de son histoire.
Avec le deuxième tour de ces présidentielles, nous sommes dans la négation même de la présidence gaullienne.

La suite sur :

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/04/28/31001-20170428ARTFIG00337-presidentielles-une-catastrophe-pour-la-democratie.php

On lira également sur le blog de Maxime Tandonnet 

Scénarios des législatives

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s