Fimalac la firme vaut beaucoup plus cher

Quand les entreprises ont besoin de faire levier sur les actionnaires particuliers, elles viennent enBourse, mais quand il y a de l’argent à gagner on les retire de la Bourse. Nous avons régulièrement attiré votre attention sur ce titre.

De Lacharrière voudrait ratisser pour lui seul la tirelire que constitue Fimalac, il propose à nouveau de racheter les minoritaires à 131 euros ! Nous estimons la valeur visible minimum de cette affaire à plus de 210 euros par titre, soit si on retire une décote de 20% pour la liquidité , décote très généreuse, une valeur rachat des minoritaires qui doit se situer autour de 160 à 170 euros.

Les raisons invoquées sont du pur pipeau!

FIMALAC bondit de 20% après l’OPA simplifiée de Ladreit de Lacharrière

Suspendu de cotation hier, Fimalac bondit de 20% pour sa reprise ce matin et atteint 132 euros. Le cours du groupe de divertissement et de digital est ainsi supérieur d’un euro au prix proposé par son actionnaire de contrôle, GML, dans le cadre d’une OPA sur le solde de son capital.

Hier, GML (Groupe Marc de Lacharrière), qui détient 93,6% du capital de Fimalac, a indiqué qu’il comptait déposer d’ici début juin un projet d’OPA simplifiée à 131 euros par titre intégralement en numéraire.

A terme, GML souhaite retirer Fimalac de la cote.

Pour justifier cette opération, outre les conditions de financement favorables, Fimalac a évoqué hier le manque de liquidité du titre, les volumes échangés sur le marché s’avérant plus faibles qu’attendu au cours de ces derniers mois. De plus, le groupe a souligné que des mouvements spéculatifs reposant sur l’attente d’une sortie de la cote ont récemment entraîné une volatilité inhabituelle du cours de l’action.

Par ailleurs, Fimalac préfère se prémunir d’une sanction alors qu’il connait des difficultés sur ses activités liées au tourisme, aux loisirs ou aux divertissements. « Si l’environnement économique incertain et les facteurs de risques devaient perdurer pour ces activités, les résultats futurs du Groupe pourraient en être négativement affectés dans les hypothèses pessimistes », précise Fimalac. Le groupe exploite notamment plusieurs théâtres parisiens et autres salles de spectacles (Zénith) en France. Fimalac possède également des sociétés de production de musique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s