La crise des réfugiés revient sur le devant de la scène avec traduction

Traduction ci dessous par Evelyne :

Le gouvernement italien menace de fermer tous ses ports aux navires transportant les réfugiés. Il vient d ‘accueillir 12 000 migrants en 48 heures sur 22 navires. Il en aaccueilli 76 000 depuis janvier. Le gouvernement italien évalue sa capacité d’absorption à 200 000 par an. Le récent accord bilatéral avec la Libye n’a rien changé.

On ne dit pas si ces navires battent le pavillon de Soros!


http://www.eurointelligence.com/public/?t=1&cn=ZmxleGlibGVfcmVjc18y&iid=a8243cbc3f7a4d62a04507d80e8d40b4&uid=407182939&nid=244+272699400


La crise des réfugiés reprend de nouveau et cette fois, en Italie.

Le gouvernement italien menace de fermer ses ports aux embarcations de réfugiés à moins que l’UE ne lui fournisse de l’aide.

La décision du ministre de l’intérieur italien est consécutive à l’arrivée de 12000 migrants en 48h répartis sur 22 bâteaux. L’ambassadeur italien près l’UE , Maurizio Massari, invoque l’exception de sécurité nationale pour défendre cette décision , qui pour l’instant , reste à l’état de simple menace.

Dimitri Avramopoulos, commissaire aux affaires internes de l’UE, souhaite que cela soit discuté au prochain conseil des affaires internes.

Les demandes de l’Italie ne sont pas claires et sonnent plutôt comme une menace. En même temps , si cette menace était mise à exécution, ce serait une catastrophe humanitaire majeure en Méditerranée.

L’Italie a soutenu le système des quotas pour relocaliser les réfugiés dans toute l’UE, système fermement rejeté par des états comme la Pologne ou la Hongrie, par exemple et beaucoup d’autres. On ne voit pas comment la menace italienne va transformer ces états en soudains adeptes des quotas, seul moyen d’alléger la pression sur l’Italie.

Le Corriere annonce une activité diplomatique frénétique à Bruxelles a tous les niveaux, dont les plus anciens officiels italiens de l’UE : Frederica Mogherini et le president Antonio Tajani.

La France n’a pris que 200 migrants à sa frontière avec la Ligurie, ce qui est nettement insuffisant pour soulager l’Italie qui fait face à l’arrivée de 76000 migrants depuis janvier.

Le rythme moyen des arrivées et le pic de 12000 en 3 jours s’inscrit dans une tendance à la croissance, l’Italie est incapable de faire face à ces torrents d’arrivants.
Le gouvernement italien  a mis le pays en situation d’absorption de 200000 migrants par an.

Le Corriere della Serra écrit que les détails techniques d’un arrêt de l’immigration sont actuellement en cours de rédaction et que tout est prêt pour action s’il devient clair que l’UE n’apporte pas d’aide.

Depuis, les opérations de sauvetage n’ont plus lieu dans les eaux territoriales italiennes et l’Italie n’a aucune obligation légale de la loi internationale pour accepter ces réfugiés sur son sol.  L’Italie continuera toutefois à participer aux missions de sauvetage.  Il se dit que le président Sergio Mattarella soutient cette décision , jugeant la situation de l’Italie insupportable.

L’accord bi-lateral signé avec la Lybie ayant  échoué à alléger la pression , l’Italie se replie sur la dernière issue à sa disposition.

Europe’s next refugee crisis

Europe’s refugee crisis is boiling over once again, this time in Italy.

The Italian government has threatened to close all of its ports to ships with refugees unless the EU provides relief. The decision by the Italian interior ministry follows the arrival of 12,000 migrants in 48 hours on 22 ships. Italy’s ambassador to the EU, Maurizio Massari, is invoking a national security exception to defend the decision, which at this stage is only a threat. The EU’s internal affairs commissioner Dimitri Avramopolous said he wants to discuss the issue at the next internal affairs council. It is not clear from the coverage what Italy’s exact demands are in order not to carry out its threat, but if it were carried out a major human catastrophe would be upon us in the Mediterranean.

Italy has been supporting a quota system to relocate refugees throughout the EU, but this is firmly rejected by countries such as Poland, Hungary, and several others. We don’t see Italy’s threat all of a sudden producing a quota system, which is the only way to alleviate the structural pressure on Italy. Corrriere reports on frantic diplomatic activity going on at all levels in Brussels, involving Italy’s most senior EU officials: Federica Mogherini and EP president Antonio Tajani.

France has just taken 200 migrants at the Ligurian/French border, but this is clearly not enough to provide relief, as Italy has had to cope with 76,000 migrants that arrived since January. At the current rate of arrivals, and in particular if the peak of 12,000 in just three days continues to become a wider trend, Italy is unable to cope with the incoming refugee streams. The Italian governments puts the country’s capacity at 200,000 refugees per year.

Corriere della Sera writes that technical details of a decree to issue a ban on refugees are being drafted right now, ready for deployment when it becomes clear that there is no sufficient support from the EU. Since the rescue operations do not take place in Italian waters, Italy is under no obligation under international law to take the refugees in. Italy will, however, continue to participate in rescue missions. President Sergio Mattarella is also said to support the decision, calling the refugee situation in Italy unsustainable.

A recently signed bilateral agreement with Libya failed to alleviate the situation, so that Italy is now reverting to what it thinks is the last tool it has at its disposal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s