Un attentat dont on ne parle pas assez suite

Nous avons traité cette affaire en  son temps, suite:

Au cri d’«Allahou akbar», un radicalisé a poignardé de plusieurs coups de couteau un cultivateur du Lot-et-Garonne, occasionnant à la victime une incapacité de travail de 21 jours. L’agriculteur raconte les faits et demande des explications aux autorités.

Le gaillard a beau dépasser le quintal et mesurer un mètre quatre-vingt-dix, l’attaque l’a mis par terre. «Je n’oublierai jamais ce qui m’est arrivé, car je me suis vu mourir», raconte au Figaro cet agriculteur de Laroque-Timbaut (Lot-et-Garonne), violemment poignardé le 18 juin dernier par un individu fiché Salors qu’il moissonnait son champ. «Les journaux parlent d’un fait divers, mais moi je l’ai eu en face de moi…, s’émeut-il. Je l’ai vu faire tourner sa lame en criant “Allahou akbar” ou je ne sais quoi…». Son jeune collègue, qui moissonnait avec lui ce jour-là, lui a sauvé la vie. «Sans lui, l’autre m’aurait achevé au sol», assure-t-il.

Publicités

2 réflexions sur “Un attentat dont on ne parle pas assez suite

  1. Bonsoir,

    il est juste incroyable que les demeurés d’Allah n’aient pas encore répliqué le modèle algérien.

    Les campagnes françaises sont extrêmement vulnérables, il y a moins d’armes qu’avant, et le maillage de la gendarmerie y est moins dense qu’il y a 10 ou 15 ans.

    Dans le village de mes parents, il y avait un gendarmerie et maintenant, il faut compter sur celle qui est à 30 Km et pourtant, le village n’a cessé de grossir grâce aux néo-ruraux ou faux-ruraux qui cherchent un entre deux géographiques entre deux villes plus grandes.

    J’espère que cet attentat n’est pas celui d’un éclaireur qui annonce un changement de « business model » si vous voyez ce que je veux dire. Combien de rassemblements populaires tous les week end en France dans des lieux sous protégés suffisamment loin de tout pour être coupés du monde trop longtemps ?

    Encore une fois, les politiques ne comprennent pas ce qu’il se passe et ces dynamiques relèvent de système complexe : à un moment on ne pourra pas revenir en arrière sans une énergie considérable et beaucoup de casse.

    Cdlt.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s