Les dettes boursières adossées au marché sont colossales , Yellen dit n’importe quoi.

Yellen a eu le culot d’affirmer que la question de la valorisation des actifs financiers (voir notre dernier éditorial) n’avait pas d’importance , parce que ce qui comptait pour la Fed, c’est le crédit qui y était adossé. Et elle osait affirmer qu’il n’y avait pas de risque de ce coté.Nous avons fait remarqué que cette affirmation était un mensonge et qu’il prouvait que Yellen ne connaissait rien à ce dont elle se mélait de parler, le marché financier.

Le graph ci dessous fait justice de ce mensonge au moins pour ce qui est visible. Les balances des comptes des opérateurs/investisseurs boursiers sont dans le rouge : Les investisseurs n’ont aucun cash en net et ils sont endettés jusqu’à la gorge, (courbe rouge, laquelle est symetriquede la bulle des cours du S&P 500).

Les opérateurs: investisseurs sont endettéts jusqu’à la gorge, ils sont leveragés et archi leveragés!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s