Gemalto une politique d’information délibérément trompeuse depuis 2 ans

 

Les gendarmes de la Bourse auront ils le courage d’enquêter?

Le titre du spécialiste de la sécurité numérique Gemalto perdait plus de 16% lundi matin à la Bourse de Paris, plombé par une nouvelle révision à la baisse de ses perspectives de résultats pour le deuxième semestre.

Ce matin  l’action Gemalto lâchait 16,05% à 46,18 euros .

« Le groupe lance son quatrième avertissement sur résultats en moins d’un an, en raison des difficultés persistantes de ses activités (cartes) SIM et Paiement aux Etats-Unis », ont relevé dans une note les analystes d’Invest Securities.

Pour le second semestre, Gemalto table désormais sur « un résultat des activités opérationnelles compris entre 200 et 230 millions d’euros », contre 300 à 350 millions évoqués en avril, a annoncé le groupe vendredi.

Le résultat d’exploitation s’établirait ainsi entre 290 et 320 millions d’euros environ pour l’ensemble de l’exercice 2017.

Or, les ambitions de la direction ont déjà été revues plusieurs fois à la baisse, puisqu’elle espérait encore un chiffre compris 390 et 450 millions en avril, environ 450 millions en mars, entre 500 et 520 millions en octobre et 660 millions auparavant.

« Dans nos derniers commentaires, nous mettions en lumière (la difficulté d’atteindre) l’objectif d’Ebita (excédent brut d’exploitation) du second semestre 2017 (…), nous ne sommes donc pas surpris, même si nous restons interloqués par l’ampleur de l’avertissement », ont souligné les analystes d’Invest Securities.

Gemalto a par ailleurs annoncé qu’il allait passer une importante charge de dépréciation de 420 millions d’euros en raison de la détérioration du marché des cartes SIM.

« Le titre devrait être fortement sanctionné ce matin, ce qui explique que nous maintenions notre opinion à neutre malgré un potentiel de baisse de près de 20% », ont poursuivi les analystes de Invest Securities.

Selon ces derniers, « ce nouvel avertissement souligne la faible visibilité entourant la valeur », dont ils conseillent de se tenir à l’écart.

De leur côté, les analystes de Natixis ont abaissé leur recommandation sur le titre à « réduire » contre « neutre » auparavant.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s