Banque nationale suisse (BNS), grosse perte au 2E trimestre; pertes de change

La Banque nationale suisse (BNS) a bouclé le premier semestre 2017 sur un bénéfice de 1,21 mrd CHF, contre 21,30 mrd CHF il y a un an. Les gains engrangés via les stocks d’or et les devises étrangères ont chuté par rapport aux six premiers mois de l’exercice précédent. Le deuxième trimestre s’est soldé par une perte de 6,68 mrd CHF, selon le rapport intermédiaire publié lundi par l’institut d’émission.

Les positions en monnaies étrangères ont permis d’engranger 110,8 mio CHF, contre 12,99 mrd CHF précédemment. Les intérêts et les dividendes ont contribué respectivement à hauteur de 4,4 mrd et 1,8 mrd. En termes de participations, les actions ont porté la performance de la BNS (+9,4 mrd), contrairement aux instruments à taux fixes (-3,6 mrd).

Des pertes de change de 11,8 mrd, dues essentiellement au dollar, ont clairement plombé le résultat des positions en monnaies étrangères. Les gains de change découlant des placements en euros n’ont pu compenser les pertes enregistrées sur les autres monnaies de placement, explique la banque.

La plus-value générée par le stock d’or a chuté à 345,8 mio CHF, alors que ce montant avait atteint 7,60 mrd de janvier à juin de l’année dernière. Le cours de l’or s’est bonifié de 0,9% sur les six premiers mois de 2017, à 38’217,12 CHF le kilogramme.

Un bénéfice de 943,9 mio CHF est enregistré sur les positions en francs suisses, à comparer aux 868,1 mio du premier semestre 2016. Cette somme est principalement constituée des intérêts négatifs prélevés sur les avoirs en comptes de virement.

Les résultats de l’or et des devises étrangères sont les principaux responsables de la perte au deuxième trimestre. D’avril à juin, ces deux positions ont débouché sur des pertes, respectivement de 1,90 mrd et de 5,20 mrd. L’année dernière, la banque centrale avait engrangé des gains de 3,45 mrd et 11,80 mrd. Le résultat des positions en francs suisses s’est légèrement bonifié à 474,1 mio CHF.

Dans son communiqué, la BNS rappelle que son résultat dépend de l’évolution des marchés de l’or, des changes et des capitaux. De fortes fluctuations sont la règle, et il n’est que difficilement possible de tirer des déductions pour le résultat de l’exercice en cours, explique la banque centrale helvétique.

Les placement en devises demeurent la principale entrée à l’actif du bilan de la BNS, à 724,36 mrd CHF.

Au passif, le comptes de virement des banques en Suisse représentent 480,52 mrd. La somme du bilan a gonflé de 3,8% à 774,94 mrd CHF.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s