La Chine est notre caricature, elle nous préfigure

Un marché totalement piloté depuis l’été 2015!

Nous sommes l’un des rares analystes et commentateurs a rappeler sans relache que le présent est produit par le passé.

Ainsi 2016 et 2017 sont produits par ce qui s’est passé à la mi année 2015: le début d’éclatement de la bulle financière Chinoise.

Eclatement en deux temps, Juin et ensuite en Novembre/Décembre. Relisez nos textes dans ce service, ils sont clairs et prémonitoires. Tout y est.

C’est parce que le monde a frolé la catastrophe  irrémédibale que, par la suite, nous avons connu l’euphorie boursière et ensuite l’embellie économique; pour s’opposer à l’éclatement de la bulle chinoise, le monde entier s’est montré solidaire , et par une action concertée sans précédent mais discrète, il a en Fevrier 2016 écarté le danger par ce que nous avons appelé le Consensus de Shanghai.

Consensus articulé autour  de la création colossale de Crédit en Chine, près de 4 trillions de dollars, stabilisation puis baisse du dollar car sa hausse tuait la liquidité mondiale et enfin reflation concertée des prix du pétrole.

La chine a complété ce dispositif par un ensemble de  mesures réglementaires autoritaires, voire violentes, qui ont bloqué les sorties de capitaux , enrayé la chute boursière  et tordu  le bras des spéculateurs. On a même utilisé la prison et la censure.

Les économistes et les investisseurs ont la mémoire courte et ils ont oublié que l’embellie que nous connaissons a une origine: cette action concertée exceptionnnelle de sauvetage! Au pire de la période alors que les FMI et l’OCDE étaient noirs comme l’encre, un mouvement de stabilisation et de reflation a renversé la tendance. C’est ce passé qui explique le présent, pas les miracles! 

Ceux qui s’interrogent que les causes de l’embellie en cours ont une très courte vue ; les causes sont là et elles sont évidentes.

Sont elle durables? Telle est en fait la question .

En bonne logique apparente le système chinois n’étant pas un système capitaliste fondé sur le marché et la vérité des prix, il peut s’écarter de la Loi de la Valeur, des Valeurs Mondiales. Mais on a vu ce que cela a donné avec l’Union Soviétique! Par l’intervention de l’état, les situations exceptionnelles, hors normes, peuvent durer longtemps. Mais c’est au prix d’une détérioration de l’avenir et d’un approfondissement des déséquilibres. Les interventions étatiques peuvent ralentir, inflêchir, elles ne résolvent pas les problêmes.

Nous disons souvent que les Etats et les gouvernements sont des agents économiques commes les autres, simplement ils sont plus gros et peuvent fausser les réalités plus longtemps. Leur seul pouvoir   est de retarder l’inévitable.

Donc pour nous, l’heure de Vérité en Chine viendra et si ce n’est pas en 2017 après les réunions du Parti Communiste ce sera en 2018.

Et gare à ceux qui , naifs auront cru que l’embellie était un retournement durable! La Chine est en train de d’asphyxier, de gaspiller, de s’enfoncer dans le mensonge économique  et le prix à payer sera élevé.

Au passage nous rappelons cette hypothèse de travail; la Chine nous offre en caricature, l’image du fonctionnement caché, réel, sous jacent, du monde dit développé: les mêmes vices, les mêmes déséquilibres, les mêmes pseudo solutions, les mêmes déviations par rapports aux prix et aux valeurs, mais en grossi, en enflé. Tout est hyper. En caricature. La Chine est notre caricature.

La China Securities Regulatory Commission  vient de publier des informations interessantes sur ses interventions sur le marché financier. Elle affirme avoir réussi à stabiliser la Bourse, à inflechir la volatilité et à piloter les valorisations à des niveaux plus rationels. En clair elle se félicite d’avoir empeché le fonctionnement d’un  marché boursier de 7 trillions. Elle soutient que le marché est devenu plus efficace … en conséquence de ses manipulations.

Ceci doit certainement correspondre à ce que pensent les apprentis sorciers de la Fed et de la BCE ! On en reparlera lors de leur procès d’ici quelques années, quand ils seront enfin jugés. 

Lisez et souvenez vous, ce qui se passe et se dit en Chine est une caricature de ce qui se passe et se passera dans … le monde libre. (Merci à ZH)

« As SCMP adds, in this rare move to comment on the market performance, the China Securities Regulatory Commission said in a statement on its website on Tuesday that the gauges tracking the nation’s big-cap blue-chip stocks beat the world’s other major benchmarks such as the Dow Jones Industrial Average and UK’s FTSE 100 Index in the first seven months of the year. In spite of the outperformance, the valuations were still lower than the global peers, it said.

It did not say that the « valuations » would be whatever the CSRC decided they should be, and not a penny less or more. That much was assumed.

Here are some striking facts showing what state intervention in quote-unquote markets looks like: within the 140 trading days in the period, the benchmark Shanghai Composite Index had not closed up or down by more than 2% and registered only eight days with daily movement exceeding 1 per cent, the CSRC said in the statement.

Clearly unaware of the Efficient Markets Hypothesis and what « price discovery » means, the Chinese regulator produly attributed the tame market performance to state-linked funds, which were created during the equity crash in 2015 to shore up stocks, and said maintaining market stability was the pre-condition for carrying out reforms. In other words, China’s stock market will never again be allowed to suffer a crash, and in the process, the whole concept of a fair and efficient market has been thrown out of the window. »

Publicités

3 réflexions sur “La Chine est notre caricature, elle nous préfigure

  1. J’irais encore plus loin et oserais dire que tous cela les chinois le savent.
    Vu leurs longue histoire, leurs non attachement au temps, a l’individu, a l’oppinion publique, au reste du monde meme, on peut penser qu’il jouent une longue et perverse partie de poker, ou encore mieux, une partie de GO contre l’Occident, Ils l’ont joue trop fin, depuis 30 ans pour qu’ils soient des idiots, pourquoi ne pas continuer ?
    Aujourd’hui ils sont devenue le fusible du monde, et les autres doivent les aider pour ne pas sombrer eux meme.
    Qui tombe le premier ? ou bien qui pourra se relever encore de terre une fois tout le monde le pif dans la poussiere ?, c’est peut etre a ca que les chinois du parti unique, mettent a contribution le temps. Ils se preparent, achetent de l’or, confortent l’outil de la production mondiale des biens chez eux, ouvrent les marches, passent des alliances bilaterales avec des pays … et sans faire beaucoup de bruits !
    Et puis, ils pensent probablement que le temps n’est pas loin pour prendre enfin une revanche sur un Occident qui les a humilie il n y a peu ( pour eux, 150 ans c’est rien ).
    Voient ils avec satisfaction que en ce moment l’Occident legalise et drogue sa propre population ? Le temps joue pour les chinois et contre nous, c’est dans leur avantage en premier de provoquer une suite de prolongations a nos frais …
    Car ne l’oublions pas :
    Les americains aiment le poker, les chinois le go et les russes les echecs …
    La strategie du joueur de go est de tuer l’adversaire lentement, pas asfixion, lui prendre l’air petit a petit.
    L’avenir sera forcement tres interessant !

    J'aime

  2. Bonsoir Mr Bertez,
    Et déjà j’espère que vous avez passé de bonnes vacances !

    Dans votre analyse, je sens que, pour une fois, vous prenez le rôle de Cassandre! Vous nous annoncez un vrai risque (courant 2017 sinon 2018; c’est proche!), alors que d’habitude vous affirmez qu’ils « gèrent bien » (BCE, FED, BOJ … ce qui est vrai je le reconnais). Là, vous annoncez un gros problème en Chine (pays victime d’une bulle des crédits des entreprises si je comprends bien) prochain … et j’imagine que ce problème se propagera très rapidement sur le reste de la planète finance (d’après votre article d’hier, la Chine est l’actuel moteur de la petite reprise mondiale).

    Bref, l’apocalypse financière, c’est pour maintenant ?

    J'aime

    1. Non ou peut être oui!
      Ce que je veux dire c’est que les problèmes vont devenir de plus en plus difficiles à résoudre après le congrès du Parti Communiste chinois, mais XI Jinping aura fait valider son emprise et il y a des risques/chances qu’il s’attaque ou essaie de s’attaquer au problème du leverage excessif dans le système chinois.
      N’oubliez jamais la loi du triangle:
      action
      réaction
      résultante
      Ce que je dis et ce que je sais, les autorités globales le savent et ne le disent pas , mais elles réagiront. comment?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s