La performance boursière des banques est corrélée à la pente des taux

Le business des banques, ce n’est pas de spéculer comme des laquais sur les marchés, mais de financer. Financer c’est transformer ce qui est court en long, ce qui est risqué en peu risqué, ce qui est peu liquide en liquide etc, bref leur métier est de transformer.

Leur business model, leur viabilité  repose sur l’existence de spreads, de marges , d’écarts de toutes sortes sur les opérations énoncées ci dessus en particulier l’écart entre le court et le long.

Fin 2016, on a espéré que la pente des taux allait devenir plus prononcée, que l’écart entre le long et le court allait enfin progresser. C’est ce que l’on voit sur le graphique ci dessus qui retrace l’écart entre le 2 ans et le 10 ans,

Puis les espoirs ont été douchés et la pente est devenue faible avec un écart qui s’érodait traduisant la disparition progressive des anticipations de hausse des taux longs, de l’inflation et de la reprise économique accélérée.

Vous constatez à quel point la performance boursière du secteur bancaire colle à l’évolution du spread, de l’écart entre le court et le long.

Souvenez vous en !

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “La performance boursière des banques est corrélée à la pente des taux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s