« Nous sommes en dépression » !

Si on retire des chiffres du GDP américain ce qui n’est qu’emprunté au futur par la dette , nous sommes en dépression! Ci dessosu le GDP US minus l’accroissement de la dette du gouvernement … qui en plus est financée non par l’éparge mais par la création monétaire, dilution , effet Cantillon à venir. 

Publicités

2 réflexions sur “« Nous sommes en dépression » !

  1. Bonjour Mr Bertez,
    Puis-je profiter de cet article pour vous poser une question ?
    D’après un certain économiste, les QE de la BCE auraient eu un effet déflationniste. Je ne comprends pas: êtes vous d’accord avec cette affirmation ?

    Je comprends que la mondialisation ai été déflationniste (sur les prix des biens importés -textile, informatique … depuis la Chine, puis sur les salaires – délocalisations), je comprends que l’Euro est déflationniste (nos prix à l’export souffre de la force de l’Euro qui est tirée par l’Allemagne; pour rester compétitif, on doit baisser les coûts de production), que nos politiques migratoires sont déflationnistes (pression à la baisse sur les salaires … pour ceux qui restent encore ici) mais pas le QE. Pour moi, au contraire, il fait gonfler les prix des biens financiers (actions / obligations). On ne retrouve pas cette hausse des prix dans le monde réel … car il ne passe pas par la case salaire.

    Par ailleurs je voulais vous transmettre cet article de zerohedge (que vous devez déjà avoir lu mais enfin) sur la situation à Porto Rico, comme quoi la fin du cash rendra notre système hyper fragile (bug informatiques, panne courant & ordi, piratage, plantage logiciels, virus, surcharge des serveurs …). Cela me semble être une con***ie sans nom que de le fragiliser autant la vie économique de base (échanges quotidiens) via le passage obligé par le système informatique…
    http://www.zerohedge.com/news/2017-09-28/bill-dudley-rescue-new-york-fed-says-puerto-rico-has-plenty-hand

    J'aime

    1. je ne connais pas d’économiste qui prétende que les QE sont déflationniste. Je dois être l’un des seuls!
      Mon argument est le suivant:
      -La crise est une crise de l’insuffisance de profitabilité pour le capital
      -les QE gonflent fictivement la valeur du capial
      -le capital inflaté exige sa profitabilité
      -la contrainte de profit dans le système se renforce donc
      -si la contrainte de profit se renforce, alors il y a une tendance à la déflation
      ce que les QE croient réaliser par la baisse du coût apprent de l’argent, est contrarié par la revalorisation du capital lequel exige le taux de profit auquel il prétend avoir droit et suscite:
      les buy backs, les M&A, les dividendes exceptionnels, les opérations de dépeçage du Private Equity, la grève des investissements productifds risqués etc

      Les QE en inflatant la masse de capital font exactement les contraire de ce qu’il faudrait faire: réduire la masse de capital qui est en compétition pour le profit.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s