Les dépêches dimanche, la BTD mentalité

La crise financière c’est quand un invariant se met à varier. Nous avons souvent expliqué cette définition et ce, sous des ascpects fondamentaux. Plus superficiellement , c’est à dire en terme de comportement, l’invariant actuel c’est la buy the dip (BTD) mentalité. La mode qui consiste à acheter sur toute réaction, c’est elle qui explique l’absence de volatilité, laquelle absence de volatilité crée un sentiment de sécurité, autorise la prise de risques et surtout entretient la transitivité. La buy the dip mentalité produit une faible volatilité, laquelle faible volatilité renforce l’attrait des marchés , c’est un cercle qui devient vicieux car auto-entretenu.


Artus de chez Natixis prévoit un ralentissement sévère de l’économie américaine en 2018. Si cela est vérifié Artus pense que ce sera la chute des marchés.

The US economy will in all likelihood slow down substantially: there is a limit to the rise in the participation rate and the employment rate; real wages are slowing down, » wrote Patrick Artus, chief economist at Natixis, on Tuesday.

« Investors should therefore prepare for the consequences. »

Consequences of this slowdown, notes Artus, include a brief rise in interest rates, a market sell-off and a depreciating dollar.

 The analyst also called the current level of corporate investment « abnormally high » and suggested a downward correction.

To be sure, the more mainstream investment banks on Wall Street are not nearly as pessimistic. Wall Street foresees a positive 2.5 percent change in GDP in the third quarter year over year, according to the consensus estimate collected by Thomson Reuters. The Bureau of Economic Analysis will release GDP number on Friday before the bell.

 

Natixis has a warning for clients in the note, « If US growth slows down markedly … equity valuation and share prices will start falling. »


[Reuters] Hundreds of thousands march for unified Spain, poll shows depths of division

[NYT] Spain Is a Collection of Glued Regions. Or Maybe Not So Glued.

[NYT] Stuck in Place, U.S. Homeowners Hunker Down as Housing Supply Stays Tight

[WSJ] Why Are Markets Rising Everywhere? Investors Can’t Stop Buying Every Dip

[FT] Sand castles on Jersey Shore: property boom defies US flood risk

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s