Editorial « ILS » sont en train de délégitimer le système, les jeunes américains virent au socialisme

La mutation du système libéral capitaliste le détruit.

L’avidité de profit et de capital produit un système inique, inefficace, inégalitaire tel que même ceux qui devraient en être les meilleurs  défenseurs finissent par le rejeter. Les kleptocrates et leurs alliés , sont en train de tuer la poule aux oeufs d’or.

Le populisme est un phénomène visible, connu, mais ce que l’on perçoit moins, c’est la dégradation de l’attrait de notre système perverti aux yeux des jeunes générations.

La financialisation tue le système fondée sur l’efficacité du capital et sa capacité à produire du bien être et de l’emploi digne  pour le plus grand nombre.

La dictature  de la capitalisation, de l’optimistaion, de la maximisation organise, par la concurrence de tous contre tous, la régression, l’insécurité; l’amertume se répand.

Le système a franchi ces dernières décennies des limites qu’il ne fallait pas franchir; son cynisme peu à peu détruit son soutien populaire.

La mise sur le marché de tout, la relativisation, la capitalisation abusive  ont produit un monstre qui tel Ugolin dévore ses enfants.

On ne recherche plus la « dérivée » de l’activité économique productive, non c’est fini, c’est ringard. Nous ne sommes même plus sous la dictature du profit; ce que l’on recherche c’est « l’intégrale », c’est à dire la formation de capital.

Le profit n’est plus qu’un moyen de produire du capital grâce à l’alchimie des marchés financiers.

Nous marchons sur la tête.

Avant on produisait pour le profit, c’était  une résultante suffisante, on s’en contentait.  Et on faisait fortune ainsi, par l’accumulation des bénéfices.  Maintenant le profit n’est plus l’objectif en lui même.

La plus grosse société du monde, Amazon ne gagne quasi rien! Ce qui compte , c’est le moyen de produire un capital par l’introduction/cotation  en  Bourse. Ce qui compte c’est la Plus Value. Ce qui compte c’est l’ingénierie qui permet grâce à l’inflationnisme monétaire de vendre une entreprise au public sur la base d’un multiple … de ses espoirs de profits.

La dictature ce n’est plus celle du profit mais celle du multiple du profit. Et cette dictature est bien plus tyrannique et elle modifie les régles sociales bien plus profondément.

La dictature du multiple cours bénéfice,  cela change tout, c’est un autre système que celui du vrai capitalisme.

Je ne suis pas éloigné de penser que c’est l’un des maux qui rongent notre société.

Ce que Mélenchon ne fait qu’effleurer quand il parle des licenciements boursiers, de la dictature du CAC 40. La dérive, qui s’est accélérée depuis la crise de 2008 , c’est celle qui détruit la légitimité du capitalisme. Ceux qui encouragent ces dérives sont des irresponsables.

L’attrait du socialisme un phénomène de société. Le texte original en Anglais est sous la traduction

Le 6 Novembre – Bloomberg (Steve Bannerman): « L’un des évènements les plus courus à New York City ce week-end était une discussion sur le thème : « si l’on devait renverser le capitalisme ».

La première bâche de tickets pour ‘Capitalisme, Un Débat’ a été épuisée en un jour…  La foule qui faisait la queue  pour rentrer à l’intérieur Vendredi soir était principalement jeune et mâle.

Asher Kaplan et Gabriel Gutierrez, tous deux agés de 24 ans, espéraient que l’évènement serait une version réelle des débats politiques anarchiques et amusants que voit sur les réseaux sociaux. « Tant de ces choses sont une bataille qui est livrée en ligne; » dit Gutierrez, qui se décrit, tout comme Kaplan, comme »Gauchiste », si pas tout-à-fait mais presque socialiste.

Ces temps-ci, parmi les jeunes, le socialisme est « à la fois une identité politique et une culture, » dixit Kaplan. Et cela a l’air de plus en plus attirant.

Les jeunes Américains se sont aigris sur le capitalisme.

Dans une étude menée par l’université Harvard l’an dernier, 51% des 18-29 ans aux USA se disent opposés au capitalisme. Seuls 42% étaient en faveur.

Un sondage sorti le mois dernier trouve que les milléniaux Américains sont tres divisés quand il est sujet du type de société dans lequel ils voudraient vivre: 44% avaient choisi un pays socialiste, 42% un pays capitaliste. »

 

November 6 – Bloomberg (Ben Steverman): “One of the hottest tickets in New York City this weekend was a discussion on whether to overthrow capitalism. The first run of tickets to ‘Capitalism: A Debate’ sold out in a day… The crowd waiting in a long line to get inside on Friday night was mostly young and mostly male. Asher Kaplan and Gabriel Gutierrez, both 24, hoped the event would be a real-life version of the humorous, anarchic political debates on social media. ‘So much of this stuff is a battle that’s waged online,’ said Gutierrez, who identifies, along with Kaplan, as a ‘leftist,’ if not quite a socialist. These days, among young people, socialism is ‘both a political identity and a culture,’ Kaplan said. And it looks increasingly attractive. Young Americans have soured on capitalism. In a Harvard University poll conducted last year, 51% of 18-to-29 year-olds in the U.S. said they opposed capitalism; only 42% expressed support… A poll released last month found American millennials closely split on the question of what type of society they would prefer to live in: 44% picked a socialist country, 42% a capitalist one.”

 

Publicités

9 réflexions sur “Editorial « ILS » sont en train de délégitimer le système, les jeunes américains virent au socialisme

  1. Merci pour cet article dont j’avais deja pu lire des articles comparables sur ZH. Neanmoins concernant ces jeunes « socialistes » je demande a voir ce qu’ils ont reellement compris du capitalisme ou du socialisme. Mon avis est qu’ils n’y comprennent quasi rien et que ce qu’ils desirent au fond d’eux ce sont les ‘avantages’ du socialisme mais surtout pas les inconvenients qui vont avec. Un peu comme ces jeunes militants gauchistes portant un t-shirt du Che avec des Nike et un smartphone bien capitaliste a la main…. Des revolutionnaires de salon…. Bon weekend en ce jour d’Armistice. Bernard

    J'aime

    1. Mon objectif en écrivant cet article n’est pas de stigmatiser les jeunes qui ne comprennent rien surtout pas ; mon objectif est de suggérer que les élites actuelles se conduisent de façon irresponsables en rendant le système capitaliste libéral illégitime. Ce qui est totalement différent.

      Les kleptocrates et leurs alliés sont des fossoyeurs, des pollueurs. A cause d’eux nous sommes en train de perdre un combat social et politique.

      J'aime

  2. J’avais bien compris le sens de votre article mais ce que je voulais suggerer est que dans un systeme democratique, un homme – une voix, chaque citoyen a le DEVOIR de s’informer correctement sur les consequences de son vote en faveur de tel ou telle ideologie car sinon c’est trop facile (‘je savais pas’, ‘c’est pas ce que je voulais’, etc…). Peu importe l’imbecillite ou la malignite des kleptocrates, les citoyens ont le devoir de decrypter vu que le systeme actuel est tout sauf capitaliste ou liberal, plutot du cronycapitalisme plus proche de la nomenklatura socialiste que du liberalisme originel.

    J'aime

    1. Dans beaucoup de pays la vie est plus dure, la pauvreté et l’ultra compétition entre les individus règne. Ce n’est pas pour autant que les gens aient des idées de gauche ni de révolution. Je pense qu’on peut faire régresser énormément les conditions de vie des occidentaux et les gens se resigneront. Surtout en France où il n’y a pas l’air d’avoir de volonté de résistance. Mais il faut que cette transition soit gérée graduellement.

      J'aime

  3. Le crédit fait le capital fictif qui fait le dépôt qui fait le crédit qui fait le capital fictif qui fait le dépôt qui fait les trillions de fausse monnaie et en face l’absence de croissance réelle.

    On ne produit pas, on tire sur des lignes de fausse monnaie comme autant de lignes de coke.

    Ce n’est pas un gars bien portant que l’on observe mais un malade…

    Aucun prix n’est réel à commencer par le prix de la monnaie. Il y a bien des années , Ils ont sanctuarisé que les bulles des actifs n’étaient pas de l’inflation sous prétexte que c’était un investissement et non pas de la consommation. Ils n’ont fait que reprendre le bon vieux John Law qui avait assis ses billets sur sa compagnie des Indes dont la liquidation mettra tout de même 200 ans. Ils n’ont rien inventé avec leur modernité si ce n’est des instruments pour cacher sous des mots techniques des pratiques qui ne sont rien d’autre que de l’escroquerie.

    Le capitalisme avait vocation à fabriquer quelque chose, le capitalisme financier est un dérivé malsain qui vise le haut bilan : il fabrique du capital à crédit et ensuite il demande à la société toute entière de payer un rendement de ce capital qui n’a d’autre raison d’exister que l’ingénierie financière à des années lumières depuis qu’il se pratique de la réalité.

    J'aime

  4. Bonjour
    Tout cela est vrai, mais l’irruption de l’I.A et la robotisation massive à venir ne permettront plus à chacun d’avoir un métier pouvant assurer dignité et pouvoir d’achat. Population qu’il faudra pourtant nourrir.
    Tant le socialisme d’antan que le capitalisme productif des débuts de l’industrialisation ne peuvent répondre à la nécessaire réorganisation en profondeur, du fonctionnement de la société, qui s’annonce.
    Les générations suivantes vont devoir inventer. Il serait peut être intéressant d’examiner le mouvement de refus du capitalisme tel qu’il est par les jeunes ( et moins jeunes) comme une prise de conscience du fait que ce système, dans l’état actuel, ne peut plus répondre aux questions qui viennent et le mouvement vers un « socialisme » ,mal perçu, comme un début de recherche d’autre chose qui n’existe pas encore.
    La vie, depuis qu’elle est apparue dans notre monde, a toujours emprunté les chemins de moindre probabilité pour se propager. Abordons nous une nouvelle période axiale pour l’humanité ?
    Cordialement.

    J'aime

    1. Les générations qui arrivent, vont à la guerre, croire qu’un changement de ce type puisse se faire par « la démocratie » c’est du rêve. Avant que le monde ne mute il se sera pour commencer massacré…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s