La grande campagne des néocons et des kleptos pour démoniser Poutine; la fabrication de l’ennemi

Ici la campagne du journal klepto neo-cons :The Economist; Sous le titre  « comment Poutine intervient dans les affaires des pays occidentaux !

« un jour ou l’autre il faudra qu’il y ait la guerre, on le sait bien …  »  c’est notre refrain depuis le début de la crise de 2008, car tout l’enjeu de la période c’est :

-la destruction du capital excédentaire

-qui va payer la crise et être retrogradé

-qui va être pillé et asservi

pour que l’ordre social, qui leur est favorable soit préservé.

Lisez le livre merveilleux d’intelligence : « La Fabrication de l’Ennemi » par Conesa ou « Comment tuer avec sa conscience pour soi » . Un ouvrage que chaque citoyen doit lire et faire lire.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “La grande campagne des néocons et des kleptos pour démoniser Poutine; la fabrication de l’ennemi

  1. Bonjour Mr Bertez,
    Merci pour cette référence mais j’aimerai si possible que vous développiez ce que vous sous-entendez par « il faudra qu’il y ait la guerre, on le sait bien », car cela me semble autrement plus important que le franchissement des 3% des bonds 10 ans US pour nos avenirs …

    Si guerre il y a, ça risque d’être chaud, pas une simple opération extérieure contre un pays totalement isolé et déjà à genoux économiquement via un blocus. Aujourd’hui, tous les théâtres d’opérations semblent lié par les alliances & intérêts des uns et des autres… Moyen Orient (Syrie et Iran vs Arabie Saoudite et Israel, + coalition internationale du bien), Europe (Russie vs OTAN), Asie (Corée du Nord + Chine vs Corée du Sud, Japon et USA)… ça fait vraiment beaucoup là non ? …

    Une WWIII rien que pour éponger nos dettes ? … On va sévèrement morfler (tous réellement) si ce que vous sous-entendez arrive… Je suis preneur de vos avis / visions / réflexions …

    J'aime

    1. La guerre est surdéterminée.

      L’énumération suivante est caricaturale ce qui va la faire passer pour exagérée, mais peu importe, allons droit au but.

      les determinations se situent à de mutiples niveaux;

      -économique: la crise et sa fonction de destruction du capital excedentaire, restauration de la profitabilité, création d’une demande supplementaire

      -militaire: les USA n’ont connu que des échecs dans toutes les guerres qu’ils ont initié, Les militaires , le Pentagone, et la CIA jouent leur pouvoir

      -stratégique: leur imperialisme, leur leadership global s’effondre, le dollar est en mauvaise posture en raison de l’impossibilité d’honorer les dettes et d’en créer assez pour assurer la croissance

      -social: la société américaine explose , le pays se brise; jamais ce pays n’a été aussi divisé, la haine s’installe partout et tout y est prétexte

      -En tant que pays les USA ont besoin d’un bouc émissaire pour éviter la dislocation. La meute a toujours besoin d ‘un agneau à dévorer sinon elle se dévore elle même. Les USA sont à la recherehe de quelqu’un à sacrifier pour préserver ce qui reste encore d’unité. Plus l’Amerique se divise et plus elle est poussée vers la guerre. Elle a besoin , absolument besoin, d’ennemis pour maintenir un sentiment d’assiègé qui évite de s’entretuer.

      – Les ennemis qu’elle a trouvé depuis le Kosovo n’ont pas donné les satisfactions attendues. Les guerres partielles n’ont pas donné les résultats espérés, malgré leur multiplication. Les défaites se succédent depuis 15 ans.

      -Obama n’a pas voulu se laisser entrainer en Syrie, il a freiné au dernier moment, mais Trump étant une crèpe, il est totalement dominé par les militaires et les néo-cons. Il n’a aucune vision stratégique et ne pense qu’a sauver sa peau; il se laisse mener à la guerre par le bout du nez. il n’y a pas de contrepouvoir à celui des militaires.

      – on prépare l’opinion publique à la guerre avec le Russia Gate, avec la démonisation de Poutine et de l’Iran

      -Il y a une alliance entre les libéraux, c’est à dire la gauche, les néo- cons, les militaires et les grands médias

      -tout ce que font les USA en ce moment en Syrie ne peut que s’analyser que comme des provocations à l’égard des Russes pour susciter une riposte qui leur donnera un motif.

      Le comportement américain est celui de quelqu’un qui se promène avec une allumette en espèrant rencontrer un combustible.

      Ne me dites pas que j’exagère, je caricature pour frapper les esprits.

      quelques nouvelles pas innocentes

      February 19 – Bloomberg (Henry Meyer): “Russian Foreign Minister Sergei Lavrov warned the Trump administration not to ‘play with fire’ as he lashed out at the U.S. over what he described as its ‘provocative’ support for autonomy-seeking Kurds in Syria. ‘The U.S. should stop playing very dangerous games which could lead to the dismemberment of the Syrian state,’ Lavrov said at a Middle East conference in Moscow…, alongside his Iranian counterpart Mohammad Javad Zarif and a top adviser of Syrian President Bashar al-Assad. ‘We are seeing attempts to exploit the Kurds’ aspirations.’”

      February 18 – Reuters (Robin Emmott and Thomas Escritt): “Prime Minister Benjamin Netanyahu said… that Israel could act against Iran itself, not just its allies in the Middle East, after border incidents in Syria brought the Middle East foes closer to direct confrontation. Iran mocked Netanyahu’s tough words, saying Israel’s reputation for ‘invincibility’ had crumbled after one of its jets was shot down following a bombing run in Syria.”

      February 22 – Reuters (Ellen Francis and Tuvan Gumrukcu): “The Syrian Kurdish YPG militia said… that fighters backing the Syrian government were deploying on the frontlines to help repel a Turkish assault, but that assistance would be needed from the Syrian army itself. In a move that may ease one of the Syrian government’s complaints about the YPG, the militia withdrew from an enclave it holds in Aleppo on Thursday, saying its fighters were needed for the battle in Afrin.”

      February 22 – Reuters (Bozorgmehr Sharafedin): “Iran will withdraw from the 2015 nuclear deal if there is no economic benefit and major banks continue to shun the Islamic Republic, its deputy foreign minister said… Under the deal with Britain, China, France, Germany, Russia and the United States, Iran agreed to restrict its nuclear program in return for the removal of sanctions that have crippled its economy. Despite that, big banks have continued to stay away for fear of falling foul of remaining U.S. sanctions…”

      February 17 – Bloomberg (Henry Meyer and Patrick Donahue): “As tensions escalate between Russia and the U.S., the nuclear-armed former Cold War rivals are risking the future of decades-old arms control agreements that have helped to keep a strategic balance and prevent the risk of accidental war. The conflict played out at a global security conference in Germany where Russia aired grievances about the U.S. and the Trump administration said a new nuclear doctrine unveiled this month doesn’t increase risks. Germany, caught in between, was among European countries voicing concern as both big powers modernize their nuclear arsenals.”

      J'aime

  2. Re-bonjour Monsieur Bertez, à l’évidence toute une partie des des acteurs militaro-quelque chose a envie de démoniser Poutine. pour le monétiser ! Mais le problème c’est aussi que Poutine peut être démoniaque tout seul et lui aussi vouloir monétiser la guerre. Le fait d’avoir pu acheter 20 % d’une société américaine d’extraction d’uranium est un fait et un fait énorme… l’alliance de fait des klepto ne s’arrête pas forcément aux frontières occidentales !! l’unilatéralisme est d’ailleurs d’emblée suspect dans une analyse systémique. Bien cordialement

    Claire Jafflin

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s