Les dépêches mardi matin, tout se détraque; la DB est devenue un nain bancaire !

Tout se détraque, Bloomberg écrit quelque part que c’est le chaos et l’impute à Trump. Il est vrai qu’il y est pour une bonne part et qu’il joue bien le rôle que nous lui avons assigné: celui de baltringue destructeur, facteur de dislocaction.

Sa fonction avons nous expliqué lors des élections, sa fonction systémique est de détruire. L’ordre ancien ne peut survivre, et l’ordre nouveau reste à inventer, il ne peut émerger que des décombres, pas des rafistolages.

En attendant, c’est le grand simulacre, le happening quotidien, le théatre de marionnettes,  comme on le voit avec les ridicules pseudo sanctions contre la Russie mises en place et publicisées par les guignols de l’OTAN, May en tête pour masquer leur réel enfoncement militaire et diplomatique tous azimuts.

Macron est rentré dans le rang de l’OTAN,  il a raté une occasion de faire autre chose que de l’image; il avait l’occasion de  donner un grand coup de pied dans le poulailler des volailles occidentales. Cela augure mal de la défense des intérêts européens dans la future confrontation sur le maintien ou non de l’accord nucléaire  avec L’Iran.

Ce ne sont surtout pas les gens comme Trump qui  ont la clef du futur; ils sont à la fois progressistes par ce qu’ils détruisent, et régressistes car ils regardent l’avenir dans des rétroviseurs  qui sont autant de miroirs des échecs du passé.

Le monde s’est planté dans sa grande détermination/mutation moderno-globalisto financière. Il s’est planté dans la multipolarité et il va se planter dans la tentative de restauration de l’unipolarité.

La fonction des populistes est négative, ils incarnent le négatif, l’insupportable, ils marquent les limites,  de l’ordre actuel.  Ils ont progressistes en ce sens qui déblaient, ils disloquent et font apparaitre l’inadapté. Avec cette idée que comme on aura fait le tour de l’échiquier politique , il n’y a aura plus rien.

Mais attention, le temps de l’histoire est lent, nous ne sommes que dans les prémices de  la dislocation, les possibilité de durer et de prolonger sont encore énormes car les dominants ont tous les leviers pour manipuler, enfumer  et les peuples sont sans ressort, sans sursaut. Ils ont perdu jusqu’au souvenir de la révolte et surtout ils ont perdu la fierté.

il n’y a pas d ‘aile marchante populaire du redressement, sauf en caricature chez Mélenchon.


La Deutsche Bank ne pèse plus que 23 milliards, sa capitalisation a engouffré les 8 milliards qu’elle avait demandé à ses actionnaires en 2017, on est rendu au même point qu’avant l’augmentation de capital.

La DB est le reflet synthétique de l’Allemagne, qui fait le grand écart entre une politique globalisée mais  maintient un ordre interne spécifique, mercantiliste et orthodoxe. La DB s’aperçoit que concilier les deux est impossible car faire le grand écart cela fait mal aux c……s comme disait le génial Georges Marchais. La capacité bilantielle de la DB ne cesse de chuter alors qu’elle est surexposée aux dérivés!

L’Allemagne est un pays profiteur  dissymétrique du système comme l’a été la DB, championne du recyclage des déficits US, pillard de l’eurodollar, mais ultra dépendante du dollar funding; c’est la même configuration que celle de l’Allemagne en général. La DB est précurseur.

Gare si trump continue ses délires protectionnistes! Il aura des soutiens intellectuels importants aux USA car les économistes US ne supportent pas l’égoisme mercantiliste du premier exportateur mondial.

Le surplus allemand vis a vis des USA $65 milliards!

L’Allemagne sous cet aspect est le maillon faible de l’Europe comme la DB est le maillon faible du système bancaire européen.

Reuters: Exclusive: OPEC, Russia consider 10-20 year oil alliance – Saudi Crown Prince

[Bloomberg] Asia Stocks Gain as Trade Fears Subside; Yen Falls: Markets Wrap

[MarketWatch] Dow’s 670-point surge belies fact that stock market is on the brink of an absolute breakdown

[Bloomberg] Headspinning Swings for S&P 500 Are Raising Stakes for Traders

[Bloomberg] China’s Riskier Borrowers Escape Deleveraging and Sell Abroad

[NYT] The Post-World War II Order Is Under Assault From the Powers That Built It

[WSJ] Wall Street Bankers Get Biggest Raise in Four Years

Rappel: le spread Libor-IOS reste sous tension, ce qui semble impliquer un dollar funding moins aisé.

Après Facebook et Nvidia la chute de Tesla 

Publicités

2 réflexions sur “Les dépêches mardi matin, tout se détraque; la DB est devenue un nain bancaire !

Répondre à Homer Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s