« Les citoyens, la nation et la récupération d’un acte héroïque», par Bruno Adrie

In cauda venenum

La mort d’un officier courageux qui a donné sa vie pour sauver une innocente est l’occasion d’une dangereuse appropriation par la majorité en marche.

Il suffira, pour en témoigner, de citer cette lettre adressée par le ministre de l’éducation nationale aux enseignants chargés de rappeler à leurs élèves que « l’acte héroïque du colonel Arnaud Beltrame, qui a donné sa vie pour en sauver d’autres, vient rappeler notre appartenance à un ensemble qui nous dépasse: la Nation. Cela nous invite à réfléchir aux notions de courage, de dépassement de soi et de citoyenneté au XXIe siècle. »

Dans cette lettre, le ministre oublie opportunément de préciser que la nation, cet « ensemble qui nous dépasse », est lui-même régulièrement dépassé par les élites politiques qui se moquent bien de des opinions de la nation quand décision est prise de bombarder la Libye, de soutenir des rebelles dits modérés en Syrie ou…

View original post 109 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s