La trahison des signes

Magritte:  la trahison des images.

Magritte utilise son art , celui de produire des images pour s’interroger sur la trahison des signes en général: la parole, le langage, les écrits, l’art, etc

Il fait toucher du doigt, pour peu que l’on y reflechisse, la disjonction qui est à la base de notre prise dans les signes. Les signes ne sont pas le réel et on ne peut fumer ce tableau ou cette image. On peut se masturber, ce qui est quasi à la racine de nos processus névrotiques post modernes , on peu se masturber en regardant un film porno, on ne peut pas faire l’amour , le vrai, l’amour avec l’objet aimé.

Nous sommes au coeur de la post modernité.

L’école et la culture dominantes entretiennent la confusion entre les signes et ce qu’ils sont censés représenter , parce que les signes peuvent être produits par les plus forts, ils peuvent être manipulés et faussement articulés entre eux pour donner  un sens faux, un roman, un narrative névrotique qui satisfont aux besoins des dominants .

Magritte accomplit ici un geste revolutionnaire.

 

c

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s