« Bombardement de la Syrie par Israël, brève remarque inutile sur un angle mort de la presse », par Bruno Adrie

Note BB: Ce qui m’importe en reprenant ce texte de Bruno Adrie, c’est la dénonciation du biais mensonger de la presse.

La vérité est connue, il n’y a aucun doute sur l’ordre des faits nous sommes donc dans la volonté délibérée de truquer l’information pour donner une image fausse de la situation, et des actions des uns et des autres.

Je ne cherche même pas à rétablir la vérité et à montrer qu’Israel fait des provocations. Le Ministre de la Défense d’Israel le dit lui même: « quand nous nous pensons que nous sommes  menacés, notre politique est d’attaquer les premiers », ce qui signifie qu’Israel s’arroge le droit à des frappes préemptives, dans tous les cas et qu’il n’a rien à justifier, il suffit qu’il pense qu’il est menacé. 

Non, ce qui m’intéresse c’est le comportement biaisé de la presse et sa façon spontanée ou non de tout présenter à charge contre l’Iran ou la Syrie.

Nous sommes au dela des « fake news », nous sommes dans la déformation flagrante de la vérité pour satisfaire un agenda, lequel agenda est de légitimer une guerre nouvelle au Moyen Orient.

Aux USA un seul journal a , après avoir suggéré le contraire et écrit à charge contre l’Iran et  La Syrie, un seul journal a énoncé les faits exacts, le Washington Post et tenez vous bien, il l’a fait au 20e paragraphe d’ un article qui en comportait 24. Autant dire qu’il a placé les faits, la vérité vraie, à un endroit ou il savait qu’ils ne seraient  pas lus.

A titre personnel je ne soutiens pas la politique militaire de l’Iran et en particulier le maintien de sa présence en Syrie si une solution est trouvée au conflit qui ensanglante ce pays depuis  7 ans.  Je pense que dans le cadre d’une solution négociée l’Iran n’a rien à faire aux frontières d’Israel .

*******

Pris au hasard sur la toile, ces titres ou commentaires montrent que, pour la presse à la botte, Israël n’a fait que répondre à une agression iranienne en bombardant plusieurs sites militaires syriens dans la nuit de mercredi à jeudi. Et qu’importe que l’Iran n’ait pas revendiqué d’attaque.

Le Monde : “Pour la première fois, des roquettes attribuées à l’Iran ont été tirées vers Israël, qui a riposté. La France a appelé jeudi « à la désescalade » entre les deux pays.”

Libération : “Tirs de roquettes iraniennes sur le Golan, riposte israélienne en Syrie.”

France Inter : “Les représailles d’Israël contre les tirs iranien sur le Golan.”

Le Point : “Des tirs de roquette attribués à l’Iran ont visé le Golan. Tel-Aviv a riposté contre « presque toutes les infrastructures iraniennes en Syrie.”

LCI : “Dans la nuit de mercredi à jeudi, les forces iraniennes en Syrie ont tiré une vingtaine de projectiles et roquettes en direction des forces israéliennes dans la partie du Golan occupé par Israël, a déclaré l’armée israélienne. Celle-ci a riposté par des frappes visant les positions iranienne en Syrie.”

Le Figaro : “L’armée israélienne a frappé dans la nuit de mercredi à jeudi des dizaines de cibles militaires iraniennes en Syrie en représailles à des tirs de roquettes attribués à l’Iran sur ses positions dans le Golan.”

Opex 360 : “Riposte massive d’Israël après des tirs de roquettes iraniens en direction du Golan.”

Radio Canada : “Attaqué dans le Golan, Israël riposte en frappant les Iraniens en Syrie.”

Une chose est certaine, c’est que lorsqu’un État attaque, il doit toujours s’arranger pour passer pour une victime devant son opinion publique, ce qui lui permet de paraître en situation de légitime défense. La liste est longue (et incomplète) des prétextes et opérations false-flag ayant servi à manipuler les opinions noyées dans l’encre des rédactions du capital transnational.

La prétendue contre-attaque israélienne a, en plus, ceci de tout à fait caricatural qu’elle se justifie à partir de prétendus bombardements dirigés vers le Golan, c’est-à-dire un territoire syrien occupé.

On peut imaginer que si Cuba attaquait la base américaine de Guantanamo, située sur son territoire, on ferait tout, à Washington, pour que l’opinion McDo soit choquée et on bombarderait le territoire cubain dans un sursaut justicier et vengeur car l’Amérique ne doit pas être menacée.

La reconquête de la vérité, à commencer par des vérités simples et accessibles au commun, doit se faire par la reconquête du langage.

Ce que nous savons donc, c’est que, dans la nuit de mercredi à jeudi, Israël a attaqué plusieurs installations militaires syriennes en prétextant une attaque iranienne dirigée contre le plateau du Golan – cette portion du territoire syrien qu’elle occupe militairement depuis 1967 – mais que l’attaque n’a pas été reconnue par l’Iran. C’est tout.

C’était un simple exercice de lecture, inutile pour certains, mais insuffisamment pratiqué en général.

Bruno Adrie

In cauda venenum

Pris au hasard sur la toile, ces titres ou commentaires montrent que, pour la presse à la botte, Israël n’a fait que répondre à une agression iranienne en bombardant plusieurs sites militaires syriens dans la nuit de mercredi à jeudi. Et qu’importe que l’Iran n’ait pas revendiqué d’attaque.

Le Monde : “Pour la première fois, des roquettes attribuées à l’Iran ont été tirées vers Israël, qui a riposté. La France a appelé jeudi « à la désescalade » entre les deux pays.”

Libération : “Tirs de roquettes iraniennes sur le Golan, riposte israélienne en Syrie.”

France Inter : “Les représailles d’Israël contre les tirs iranien sur le Golan.”

Le Point : “Des tirs de roquette attribués à l’Iran ont visé le Golan. Tel-Aviv a riposté contre « presque toutes les infrastructures iraniennes en Syrie.”

LCI : “Dans la nuit de mercredi à jeudi, les forces iraniennes en Syrie ont tiré…

View original post 338 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s