Les dépêches dimanche 27 Mai fin après midi,

Dernière heure, le président Mattarella maintient son veto sur Savona.

Salvini: Si nous sommes encore en démocratie alors retournons aux urnes.

Syrie; les USA manoeuvrent pour protéger Al Qaeda et ISIS qui sont sous la menace de Assad.

Syria – U.S. Moves To Protect Al-Qaeda And ISIS in Daraa


Dans Valeurs Actuelles ; salafisme, le rapport alarmant des renseignements français

https://www.valeursactuelles.com/societe/salafisme-le-rapport-alarmant-des-renseignements-francais-95909

Hausse du taux d’epargne en Europe , ce qui est exactement l’opposé de ce pourquoi les QE ont été concus; les ménages epargnent plus pour maintenir leur securité future!

 


[Reuters] Italy president under pressure to accept euroskeptic minister

[BloombergQ] Italy’s Conte Fights to Form Team as Ally Threatens New Vote

Savona said in an interview that the EU economic model is a continuation of the 1936 Nazi “Funk plan”, whereby Germany would submit the economies of the rest of Europe to its whims, with the only difference that the EU does that via democratic means.

Le chef du gouvernement italien désigné, Giuseppe Conte, sera reçu dimanche soir par le président  Mattarella à qui il remettra en principe la liste de son équipe ou sa démission.

Conte a quitté son domicile romain pour se rendre à la Chambre des députés en vue d’ultimes tractations

On ignorait en milieu d’après-midi la composition de ce gouvernement, dont la formation a jusqu’à présent été rendue impossible en raison d’un blocage sur le nom du futur ministre des Finances.

Les vainqueurs des législatives du 4 mars, la Ligue de Matteo Salvini, 45 ans, et le Mouvement Cinq Etoiles de Luigi Di Maio, 31 ans, souhaitent la nomination de Paolo Savona, 81 ans, un économiste eurosceptique, ce à quoi le président Mattarella s’est jusqu’à présent refusé.

« Je crois que le professeur Conte est arrivé tout près d’une conclusion et que ce soir on pourra boucler l’équipe de gouvernement », a néanmoins affirmé dimanche devant la presse le chef du groupe M5S au Sénat Danilo Toninelli.

Il est donc possible qu’un compromis ait été trouvé

Paolo Savona a publié un communiqué dimanche dans lequel il affirme son credo dans une « Europe différente, plus forte mais plus juste ». Mais, concernant la monnaie unique, il renvoie à ses écrits, en particulier ceux contenus dans son dernier livre, non encore paru, dans lequel il exprime des positions très critiques sur l’euro, comparé à une « prison allemande ».

Le refus du chef de l’Etat italien a scandalisé Matteo Salvini. Il ne semblait pas prêt à céder, quitte à « tout faire sauter » et à retourner devant les électeurs, fort de son ascension dans les sondages. « Moi jusqu’à la fin, je ne me rends pas! « , a-t-il lancé sur Twittetr.
« Soit le gouvernement commence à travailler dans les prochaines heures, soit il vaut mieux retourner voter et prendre la majorité absolue », avait-t-il lancé samedi soir, devant ses partisans près de Bergame . Et sur ce point, il est soutenu par Di Maio. « Nous avons déjà perdu trop de temps, ou on boucle dans les 24 heures (…) ou on laisse tomber », avait-t-il déclaré samedi soir lors d’un meeting de son mouvement à Terni .

les provocations de Mattarellea risquentde faire monter la fièvre.

Au risque de donner des armes aux populistes, qui dénoncent déjà le complot des élites pour les empêcher de gouverner. « Restez à nos côtés, nous avons des gens contre nous dans les étages supérieurs mais tellement d’autres qui nous soutiennent », a ainsi averti  Di Maio devant ses partisans.

Faute de compromis et si Mattarella devait confirmer son refus, alorsConte serait contraint de jeter l’éponge.

Le président désignerait alors un nouveau président du Conseil mais, cette fois, sans chercher l’aval des vainqueurs des législatives du 4 mars, pour former un « gouvernement du président ». En d’autres termes, un gouvernement technique qui, en tout état de cause, n’obtiendrait pas la majorité au Parlement, où dominent le M5S et la Ligue. Cet exécutif serait alors chargé de gérer les affaires courantes jusqu’à des élections, probablement à l’automne.


La fédération professionnelle de la métallurgie (UIMM) a annoncé dimanche son soutien à la candidature d’Alexandre Saubot, ancien vice-président du Medef chargé du pôle social, pour succéder à Pierre Gattaz à la tête de l’organisation patronale.

« Après avoir auditionné tous les candidats, nous avons décidé de voter Alexandre Saubot. Cette décision s’est faite à l’unanimité et sans aucune réserve », a déclaré Philippe Darmayan, président de l’UIMM.

Selon lui, M. Saubot « est un vrai entrepreneur …. Lui seul pourra redonner au Medef sa crédibilité et permettre aux entreprises d’avoir un environnement favorable à leur développement », a affirmé Darmayan.


[UK Express] Italy’s new government to cause ‘BIG PROBLEMS’ for Brussels and for the Eurozone

[BloombergQ] China Industrial Profit Growth Accelerates on Higher Output

[Spiegel] Italy’s New Goverment Is Bad News for the Euro

[Reuters] Exclusive: U.S. warships sail near South China Sea islands claimed by Beijing

[FT] Hedge fund stars rake in billions for new funds

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s