Les dépêches jeudi 2 aout, Apple la course au Trillion

Mercredi, Apple a bondi de près de 6% après la publication de ses résultats trimestriels et permis au marché de limiter ses pertes quelques jours après plusieurs séances de décrochage liées à l’effondrement boursier de deux autres géants, Facebook et Twitter.

Après bourse Tesla a gagné 5% après la publication de pertes supérieures aux prévisions mais d’un chiffre d’affaires meilleur que prévu.

Avec une capitalisation de 990 milliards de dollars, Apple représente 4% de la valeur totale du S&P 500.

L’ensemble des valeurs techs représentent  25,6% des 23.700 milliards de valeur boursière du S&P 500, selon la société S&P Dow Jones Indices, loin devant le secteur de la santé, à la deuxième place avec 14%.

Elles ne pesaient encore « que » 21,5% de l’indice au moment de l’élection de Donald Trump en novembre 2016. L’envolée des cours depuis, alimentée par les mesures fiscales du locataire de la Maison Blanche, profite principalement aux géants de la Silicon Valley.

Lors de la bulle internet à la fin des années 1990. Juste avant son éclatement, en mars 2000, elles représentaient 34,5% de l’indice S&P 500.

Lorsque Facebook a annoncé jeudi dernier des résultats décevants l’ensemble du marché en a été affecté. Facebook voit son business model contesté et les investisseurs critiquent sa gouvernance. Facebook et Netflix flirtent avec la tendance baissière à 20% sur les plus hauts.

Les révisions pour les estimations de résultats des technos sont négatives selon Citi

earnings revisions have gone negative for the 1st time in 18 months

Face à ce coupd’arrêt sur les technologiques, certains investisseurs tentent une rotation vers ce qu’il est convenu d’appler le secteur « Value ».

Le dernier communiqué de la Fed après sa réunion de deux jours n’a rien apporté de nouveau et Powell n’a pas eu l’audace de monter les taux alors que tout laisse à penser que ceux ci sont réellement trop bas.

Aussi bien les chiffres du GDP que les prévisions du 3 e trimestre ou le marché du travail indiquent que le réglage est trop laxiste. La résistance du marché financier face aux menaces que constituent les « tariffs » est un autre signe du retard des régulateurs.

Ceci enhardit les opérateurs, ils se disent que Powell penche du coté de la prudence et qu’il est, comme tous les précédents Chairmen prisonnier des marchés. De là à conclure que l’on peut encore faire un petit bout de chemin, il n’y a qu’un pas…


Trump relance l’escarpolette des « tariffs » dans l’autre direction mais augmente les délais pour discuter. 

Donovan chief economist de l’UBS analyse les « tariffs » de trump comme une hausse des impots sur les consommateurs; il pense qu’un tariff à 25% mordrait de façon sensible.

  • A 25% tax on US consumers of goods partially made in China is being contemplated (not the original 10%). A 10% tax is easier to evade than a 25% tax, so the rise would bite more. The tax is unlikely to hit US consumers before the mid-term election (there is a lag in implementing). The hit to the US economy of the tax hike may be greater than the hit to any other economy (including China).
  • The Fed did not mention the tax increases in its policy statement although they must be a consideration. Instead, the signal was as expected – a rate hike is coming at the next meeting.

[Reuters] Bond yields, stocks fall as trade fears spread to Europe

[Reuters] JGB yields brush 1-1/2-year high before easing, 10-yr sale awaited

[Reuters] China urges U.S. to ‘calm down’ in trade dispute, says its tactics will not work

[Reuters] Bank of England raises rates above crisis lows, signals no rush for next hike

[BloombergQ] China’s Empire Of Money Is Reshaping Global Trade  

[WSJ] Treasury Yield Tops 3% Again

[FT] How Germany became Donald Trump’s European punchbag

[Reuters] Asian shares slide on fresh trade worries, bonds fragile
[Reuters] JGB yields brush 1-1/2-year high before easing, 10-yr sale awaited

[BloombergQ] China’s Empire Of Money Is Reshaping Global Trade  

[WSJ] Treasury Yield Tops 3% Again

[FT] How Germany became Donald Trump’s European punchbag

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s