Iran, l’UE semble vouloir résister à Trump qui lui, de son coté menace

L’UE « regrette profondément » la décision des Etats-Unis de réimposer mardi des sanctions contre l’Iran et a annoncé lundi l’entrée en vigueur le mardi 7 août d’une législation pour protéger les entreprises européennes présentes dans ce pays.

« Nous regrettons profondément la réimposition de sanctions par les États-Unis, en raison du retrait de ce dernier du Plan d’action global conjoint (JCPOA, le nom officiel de l’accord nucléaire iranien) », ont déclaré les ministres des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni, les trois pays de l’UE impliqués dans la conclusion de l’accord conclu en 2015, dans un communiqué conjoint avec la cheffe de la diplomatie de l’UE Federica Mogherini.

« Nous sommes déterminés à protéger les opérateurs économiques européens engagés dans des affaires légitimes avec l’Iran, conformément au droit de l’UE et à la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU. », assure le communiqué.

« C’est pourquoi le statut de blocage mis à jour par l’Union européenne entre en vigueur le 7 août, afin de protéger les entreprises de l’UE qui font des affaires légitimes avec l’Iran contre les conséquences des sanctions extraterritoriales américaines », ont précisé les signataires de la déclaration de l’UE.

« Nous attendons de l’Iran qu’il continue de mettre pleinement en œuvre tous ses engagements nucléaires au titre du JCPOA », ont-ils ajouté.

« La levée des sanctions nucléaires est un élément essentiel de l’accord – elle vise à avoir un impact positif non seulement sur les relations commerciales et économiques avec l’Iran, mais surtout sur la vie du peuple iranien », souligne le communiqué conjoint.

« Les autres parties au JCPOA , la Chine et la Russie, se sont engagées à travailler, entre autres, à la préservation et au maintien de canaux financiers efficaces avec l’Iran et à la poursuite des exportations iraniennes de pétrole et de gaz. Sur ces questions, comme sur d’autres sujets, notre travail se poursuit, y compris avec les pays tiers intéressés à soutenir le JCPOA et à maintenir des relations économiques avec l’Iran », ont précisé les Européens.

« Ces efforts seront intensifiés et réexaminés au niveau ministériel dans les semaines à venir », ont-ils ajouté.

En Prime , les sanctions et menaces :

REIMPOSING TOUGH SANCTIONS: President Donald J. Trump, Administration is taking action to reimpose sanctions lifted under the Joint Comprehensive Plan of Action (JCPOA).

  • President Trump made clear when he ended United States participation in the JCPOA that his Administration would be reimposing tough sanctions on the Iranian regime.

In connection with the withdrawal from the JCPOA, the Administration laid out two wind-down periods of 90 days and 180 days for business activities in or involving Iran.

  • Consistent with President Trump’s decision, the Administration will be reimposing specified sanctions after August 6, the final day of the 90-day wind-down period.
  • On August 7, sanctions will be reimposed on:

The purchase or acquisition of United States bank notes by the Government of Iran.

Iran, trade in gold and other precious metals.

Graphite, aluminum, steel, coal, and software used in industrial processes.

Transactions related to the Iranian rial.

Activities relating to Iran’s issuance of sovereign debt

Iran, automotive sector.

  • The remaining sanctions will be reimposed on November 5, including sanctions on:

Iran, port operators and energy, shipping, and shipbuilding sectors.

Iran, petroleum-related transactions.

Transactions by foreign financial institutions with the Central Bank of Iran.

  • The Administration will also relist hundreds of individuals, entities, vessels, and   aircraft that were previously included on sanctions lists.

ENSURING FULL ENFORCEMENT: President Trump will continue to stand up to the Iranian regime’s aggression, and the United States will fully enforce the reimposed sanctions.

  • The Iranian regime has exploited the global financial system to fund its malign activities.

The regime has used this funding to support terrorism, promote ruthless regimes, destabilize the region, and abuse the human rights of its own people.

  • The Trump Administration intends to fully enforce the sanctions reimposed against Iran, and those who fail to wind down activities with Iran risk severe consequences.
  • Since the President announced his decision on May 8 to withdraw from the JCPOA, the Administration has sanctioned 38 Iran-related targets in six separate actions.

PROTECTING OUR NATIONAL SECURITY: The JCPOA was defective at its core and failed to guarantee the safety of the American people.

  • President Trump’s decision to withdraw from the Iran deal upheld his highest obligation: to protect the safety and security of the American people.
  • The Iranian regime only grew more aggressive under the cover of the JCPOA and was given access to more resources to pursue its malign activities.

The regime continues to threaten the United States and our allies, exploit the international financial system, and support terrorism and foreign proxies.

  • The Administration is working with allies to bring pressure on the Iranian regime to achieve an agreement that denies all paths to a nuclear weapon and addresses other malign activities.

*  *  *

*TRUMP WILLING TO MEET WITH IRANIAN LEADERSHIP ANYTIME: OFFICIAL – BBG *U.S. REIMPOSING NON-OIL SANCTIONS AIMED AT CHANGING IRAN PATH

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s