Billet : Priapisme

Priapisme: Érection pathologique prolongée, souvent douloureuse, apparaissant même sans excitation sexuelle.

Bref le priapisme c’est quand on n’arrive plus à débander.

La mésaventure fut ainsi baptisée en référence au dieu Priape, fils de la déesse de l’Amour, Aphrodite, qui était né avec un membre viril disproportionné. Cela ne lui fut pas un atout car le dieu, selon la légende, fut rejeté par sa mère et ne connut ni le plaisir ni la fécondité. Bref le priapisme c’est quand ce qui est un bien au début, devient un mal, le positif, l’euphorisant se retourne en son contraire, un handicap.

Je vous invite à réfléchir sur la justesse et l’adéquation de cette analogie qui m’est passé par la tête.

Mes associations d’idées viennent du langage boursier, comme celui ci: quand la tendance est molle avant on disait « ça bande mou ». Les analogies de la tendance boursière avec la virilité sont multiples, ainsi j’ai entendu dire souvent, quand le marché était encore physique, à la criée, j’ai entendu dire que le marché était « raide comme bite ». Quelque fois on disait aussi « raide comme balle ». Ce qui renforce l’idée de pénétration! Je me  souviendrai toujours de ce propos d’un très grand boursier à Paris qui poussait l’analogie très loin lorsqu’il disait parlant du marché: il faut baiser une putain quand elle est chaude!

Même si le priapisme symbolise une sorte de summum de la virilité, subir ainsi une érection prolongée non voulue n’est pas toujours agréable et peut même s’avérer inquiétant.

Le phénomène peut être lié à une maladie entraînant des troubles de la circulation sanguine , formation d’un caillot par exemple. Il y a une sorte de rapport pas seulement analogique, mais isomorphique  avec cette idée de tuyau bouché, ou la pression devient forte , très forte, trop forte.

On sait que la crise financière était un colmatage de tuyaux financiers et que l’on injecté de l’argent à haute pression pour les forcer.  En cause aussi, la leucémie et certains cancers. C’est à dire des maladies de fond. Le problème peut aussi être dû à la prise de cocaïne ou de certains médicaments, comme la papavérine, les injections intracaverneuses (en cas d’insuffisance érectile), des antidépresseurs (trazodone).

Peut-être le priapisme apparaît-il après un stress ou une stimulation sexuelle prolongée susceptible de provoquer comme un emballement local ? L’idée est que la stimulation a à la fois provoqué un emballement local, le stimulus n’est pas allé là et jusqu’où il devait aller et un nouvel engorgement se produit! La stimulation monétaire, la liquidité est restée dans les tuyaux , elle n’est pas allée irriguer le réel, l’économie réelle son présumé débouché.

On peut compléter l’analogie du priapisme de la bourse: la stimulation a constitué un aphrodisiaque qui a provoqué une excitation qui ne parvient plus à se calmer. Tout le monde sait que la dette est un aphrodisiaque n’est-ce pas. La sortie longtemps bouchée, retardée, n’est plus automatique, il faut un traitement pour la favoriser. Et c’est douloureux. On n’est plus dans la raison, dans l’intelligence, on est dans le primaire, le reptilien c’est le cas de dire, on se situe au niveau bestial…on ne pense  plus qu’à cela.

Les programmes de QE de la Fed, de la BOJ, de la BOE, de la BCE ont crée un flux qui a gorgé les canaux de dettes et de liquidités qui n’arrivent plus à s’écouler normalement.

Si on veut être intellectuel et cultivé on peut dire que ces programmes d’injections de fluides ont créé un moment Minsky, moment ou tout le monde est euphorique, bande, et peu à peu les tensions se renforcent pour provoquer une douleur, une situation intolérable ou il faut à tout prix une correction. Il faut que cela sorte!

La pression du priapisme n’est pas que physique, elle remonte à la tête, comme je l’ai dit, on ne pense plus qu’à cela, le monde devient une scène pornographique qui alimente .. le priapisme.

On vit dans une névrose de représentations bandantes .

 

Publicités

3 réflexions sur “Billet : Priapisme

  1. Une histoire de bourses ni plus ni moins!
    Dans le physique, le jaune, il arrive d’entendre parler de rondelles. Oh qu’elle belle rondelle !
    Soit c’est très viril soit c’est plus féminin ; les gouts et les couleurs de chacun hein..
    Mais cela rejoint votre parallèle de bourses. Sachant qu’en ce moment tout le monde cache sa petite rondelle… 😀

    J'aime

    1. Oui c’est très riche, et bien au dela du vocabulaire, c’est riche psychologiquement, socialement, économiquement etc.
      Celui qui gagne en bourse est le phallus ou le détient, celui qui perd , excusez ma grossiereté se fait enculer.

      J’ai entendu l »expression pour moquer les vendeurs à decouvert qui perdaient: « on leur a mis une olive ». Vous devinez ou on a mis cette olive!

      Au dela de cette plaisanterie, il y a dans l’analogie un bon schéma explicatif; on n’ arrive plus à débander parce que le fluide, la liquidité est piégée et elle ne parvient pas à s’écouler.

      la bourse est devenue une masturbation, elle est un jeu vain qui tourne sur lui meme, elle ne procrée pas d’investissements productifs, sa fonction reproductrice est détournée pour la prééminence du seul plaisir.

      Tout comme le monde des signes : ces derniers sont censés constituer un reflet du réél au service d’une praxis, ils sont devenus des combinaisons déconnectées au seul service de la jouissance d’une classe de branleurs.

      J'aime

  2. La stimulation a constitué un aphrodisiaque qui a provoqué une excitation qui ne parvient plus à se calmer.
    A un niveau moindre de richesse, je constate plus ceci: des jeunes gens qui ont grandi dans le crédit facile et abondant, qui debutent dans le monde du travail avec des salaires « pas bandant » et qui sont incapables de se serrer la ceinture (on a « merité » cette semaine de vacances!!). Des tribuns façon France insoumise qui promettent que s’ils votent pour eux, ils leur donneront le meme pouvoir d’achat que la generation precedente …Je m’inquiete pour les années a venir.

    Le contact avec le reel va faire tres mal en France.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s