Les dépêches mercredi 12 septembre, 1 million de Catalans dans les rues, pendant ce temps on glose sur la dette comme on le fait sur le temps…

Le refus d’être une nation de migrants

Juncker devait encore être bourré!

Réflexion sur la dette

On parle mainteant de la dette comme on parle du temps qu’il fait. Comment va la dette ? Très bien elle grossit!

N’oubliez jamais que la dette des uns c’est le capital fictif des autres. Donc on devrait dire comment va le capital fictif? Très bien il prospère. Comme les idiots inutiles censés représenter le peuple ignorent l’effet Cantillon attaché à la création monétaire non gagée, ils devraient dire tout va très bien, on s’appauvrit, c’est le coin du bois.

Au niveau mondial on en est à plus de 250 trillions, soit près de 100 trillions de plus qu’il y a 10 ans.

Mais on parle de la dette comme du temps, c’est à dire pour n’en rien changer; on ne fait rien, on ne change rien. C’est devenu un sujet de conversation, de reportage télé. et à force d’en parler on s’habitue et c’est cela l’important, la banalisation de la dette.

C’est intégré, et doucement on la vide de son contenu négatif. On s’achemeine vers les thèses de la modern Monetary Theory qui prétendent que la dette , pftt, cela n’a aucune importance. On n’est pas loin du docteur Schacht.

L’argent tombé du ciel , l’argent accordé dans nos sociétés devient plus important que l’argent gagné et c’est un changement de société. On passe d’une société de responsabilité et de production à une société d’assistés et de séduction.

Personne ne se pose la question mais d’ou vient cet argent, qui a le pouvoir de lui donner naissance, qui a le pouvoir magique de l’allouer? De quoi cet argent distribué aux uns prive-t-il les autres?

Attaché à l’argent , au crédit, attaché à tout ce qui est distribué , il y a un pouvoir, le Pouvoir. Celui qui donne tout peut aussi tout reprendre. Ainsi les banques qui ont inondé la Grèce et les pays périphériques et les émergents  de pognon tombé du ciel ont le pouvoir de fermer le robinet et de mettre des pays entiers à genoux, des institutions, des familles, des entreprises  etc. Et ce pouvoir. il est maintenant sans limites, il est sans contrôle, on a déboulonné  les statues des commandeurs, on a mis l’or dans les poubelles de l’histoire,  on a perveti les comptabilités, on a assassiné les « bonds vigilantes », on a neutralisé les armées  de la petite épargne et du bas de laine, on a euthanasié les classes moyennes, les porteurs de bons…Au moins l’ancienne dictature des petits porteurs de bons, des petits rentiers avait quelque chose encore de national…

Les maîtres du monde, les Bernanke, les Paulson , les Blanchard se sont exprimés cette semaine: « si il faut recommencer nous le referons et pire ».  Ils ont dit nous avons été trop timides, il faudra aller plus loin, la prochaine fois non seulement nous créerons de la monnaie pour sauver les banques et les gouvernements mais nous en créerons pour acheter des actions et sauver les marchés financiers, les ultra-riches, les kleptos. Si on ne le faisait pas ce serait la catastrophe, le chaos!

Ah les braves gens!

Au lieu de dire nous allons faire machine arrière, non ils disent: nous allons aller plus loin dans l’infamie, nous allons institutionaliser  nos scélératesses.  Et dans cet esprit ils habituent les esprits à cette prochaine fois, avec l’aide des médias pourris qui banalisent la dette, la crise et les remèdes non conventionnels.

La dette, c’est un droit de tirage d’une classe sociale  sur l’avenir d’une société, d’un pays, pour se maintenir en place et pour se reproduire et s’engraisser; la dette est un colossal transfert entre classes sociales et entre le présent et le futur.

Les impôts ce sont des rigolades en regard des transferts opérés par les dettes. Les impôts se comptent par milliards et les dettes par centaines de milliards et par trillions.

La dette, le crédit, ne devraient pas être traités économiquement ou financièrement:  la dette est du ressort de la politique, de la grande politique. La dette , tout le monde connait le cynisme des Rothschild sur cette question, c’est  ce qui donne les moyens et la réalité du pouvoir. La dette achète tout y compris et surtout les politiciens.

 « Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois » disait Mayer Rothschild.

 

Les larbins des ultra riches, les illusionnistes, les grands prêtres se sont exprimés ces derniers jours à l’occasion de l’anniversaire de leurs crimes d’il y a 10 ans et ils ont dit: nous ne regrettons rien, nous avons sauvé le Monde! Certes nous avons dérogé aux principes bancaires qui veulent que quand on sauve une banque on punit ses dirigeants, mais nous avons jugé que c’était dangereux. Si nous les avions puni la catastrophe aurait redoublé. Bref ce qu’ils disent c’est; ils étaient intouchables, car ils tenaient le monde en otage.

Nous avons sauvé le monde?  Non plutot nous avons sauvé un certain ordre du monde.

La liberté ce n’est plus le travail c’est le crédit. mais comme le crédit asservi celui qui le contracte alors on accepte l’inversion: servitude = liberté!

On n’a la liberté que l’on peut. Il suffit d’inverser le vocabulaire. La liberté est une plante fragile qui ne fleurit qu’en pot, derrière les barreaux n’est-ce pas !

 

Nous sommes,,,,, je suis partisan inconditionnel d’un « Debt Jubilee » d’une remise à zéro maîtrisée des compteurs financiers et ensuite d’une taxation des dettes sur le même pied que les fonds propres: les intérêts de dettes doivent cesser d’être déductibles des impots , la déductibilité est une subvention anti-économique. Je suis pour la re-nationalisation, re-souverainisation des monnaies ou alors mieux pour les monnaies libres, plurielles, en concurrence.

Ci dessous le professeur Steve Keen.

« The only way [reducing private debt] can be done is by what I call a Modern Debt Jubilee, where you use the central bank’s capacity to create money (which they’ve done with QE), not to give banks money, but to give the public money. » –

La possibilité de creuser les déficits et d’endetter encore plus les USA est ce qui a permis à Trump de faire ce qu’il fait , de délirer. L’establishment crie haro sur le baudet , mais il lui laisse le libre accès à ce qui lui donne les moyens de sa politique, l’accès au crédit, l’accès au fourrage. Hypocrites va!

Et l’autre idiot utile de Carney qui voit la paille dans l’oeil du voisin mais pas la poutre dans le sien

BANK OF ENGLAND’S CARNEY SAYS CHINESE FINANCIAL SYSTEM IS « ONE OF THE BIGGER RISKS » FOR GLOBAL ECONOMY – BBC


Les Bourses ont cessé de caracoler, les marchés sont distribués depuis janvier 2018 , les gros vendent aux petits et à leurs institutionsd eprevoyence, on dissémine le risque!

Aux USA c’est la tonte des moutons, le grand transfert de la poche des épargants (si il y en a encore), vers les institutions systémiques.

World Markets:

Japan – Below 50 and 200 DMA

China – Below 50 and 200 DMA (multi-year lows)

Germany – Below 50 and 200 DMA

France – Below 50 and 200 DMA

UK – Below 50 and 200 DMA

US – All Time Highs

La Grande Divergence, la très Grande Divergence. Comme le disait Georges Marchais qui était un très grand  financier bien connu ; faire le grand écart, cela fait mal aux c……s.

Les taux courts au plus haut de 10 ans

IS SAID TO SLIGHTLY LOWER PROJECTIONS FOR ECONOMIC GROWTH – BBG

*ECB TECHNICAL COMMITTEE IS SAID TO SEE DOWNSIDE RISKS TO GROWTH

*ECB GROWTH REVISIONS ARE SAID TO REFLECT WEAKER EXTERNAL DEMAND

*ECB IS SAID TO KEEP INFLATION OUTLOOK UNCHANGED

[Reuters] Asia stocks slip to 14-month lows on simmering trade worries

[BloombergQ] Markets See Highest Chance Yet of Two More Fed Hikes in 2018

[CNBC] Rates are about to hit a key level that could cause trouble for stocks

[BloombergQ] PBOC Resumes Injections After 15-Day Halt Drives Up Money Rates

[BloombergQ] Argentina Holds Rate At World-High 60 Percent To Fight Inflation

[BloombergQ] How Merkel Might Name Draghi’s Successor as a Consolation Prize

[Reuters] Russia starts biggest war games since Soviet fall near China

[NYT] Emerging Markets Are Busting, Again

Idlib, le suspense continue:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s