A lire. Pour ceux qui nous suivent quand nous parlons de théorie monétaire. Prométhée c’est mon idole.

La monnaie est créée à partir de rien, par le système bancaire.

C’est un miracle de la comptabilité en partie double. Le système ne prête pas de l’argent qu’il a ou qu’il aurait, non il le crée: il accorde un crédit et donc il porte une créance à l’actif de son bilan  et face à cet actif il inscrit à son passif au compte de celui qui bénéficie du crédit une quantité de monnaie. C’est ainsi que croissent les bilans des banques, et y compris celui de la banque centrale. C’est ce que l’on appelle le « printing », plus ou moins improprement d’ailleurs.

C’est ainsi que nait la monnaie. Mais chute c’est le grand secret. Il faut faire croire que la monnaie est créée à partir d’autre chose! On ne prête ni à partir de l’épargne préalable , ni à partir des réserves que l’on détient auprès de l’Institut d’émission, c’est à dire la banque centrale. Les banques ne sont pas intermédiaires entre les épargnants d’un coté et les demandeurs de crédit de l’autre , c’est un mythe.

Les banques sont créateurs de monnaie. Ce mythe a maintenant été parfaitement et clairement démoli, y  compris par la Banque Centrale la plus intelligente, leur mère à toutes, la Banque d’Angleterre.

Le système bancaire profite de s’attribuer les bénéfices de la monnaie, il est par essence, par construction kleptocrate; ce qui signifie qu’il confisque, qu’il s’attribue le profit de quelque chose qui est un bien commun, un bien social, quelque chose qui est le propre et la propriété de la société.

C’est la même chose que quand un dictateur comme au Moyen Orient s’attribue le champ de pétrole et les bénéfices de ce champ au détriment de son peuple. La monnaie est une croyance, une convention; croyance , confiance en la monnaie sont des biens communs, des biens sociaux. et ces deux choses extrèmement rares, le système bancaire les pille avec l’aide de  ses connivents, les gouvernements par le tourniquet de la dette souveraine. La dette souveraine est un tour de passe passe , de la poudre aux yeux, un peu comme les illusions de David Copperfield.

Dans nos systèmes il n’y a plus de limite à la dette souveraine , tant que … la monnaie est acceptée, c’est à dire tant que l’on peut piller le capital confiance des peuples.

Si la monnaie existe c’est parce que la société la reconnait comme devant exister , c’est une sorte de consensus, de convention qui prend naissance dans l’histoire, dans la culture, dans  la société et dont le système bancaire s’arroge le profit.

C’est encore plus vrai dans le système monétaire actuel depuis que l’on a coupé la référence à l’or, la convertibilité,  laquelle introduisait une limite à la production de monnaie. Et c’est encore plus vrai depuis les accords de la Jamaïque instituant les changes flottants car la valeur extérieure de la monnaie cesse également d’être une limite à la production de monnaie.

A notre époque on mesure tout … avec des élastiques.

En passant ne vous étonnez pas si le marché des actions qui est le marché ou on échange de la monnaie-élastique- contre des actifs d’entreprises est booming, ce ne sont pas les valeurs fondamentales des entreprises qui montent, c’est la valeur d’échange de lamonnaie qui baisse  pour cause d’émission excessive. La monnaie que j’appelle financière , la monnaie des ultra riches, celle qui leur est donnée par leurs amis des banques centrales, cette monnaie va faire monter les marchés, mais la réalité économique ne change pas, elle reste ce qu’elle est. Et en fait tout se passe comme si la monnaie dite financière, se dévalorisait en regard des actifs cotés sur les amrchés; le pouvoir d’achat de la monnaie financière baisse sans arrêt au fur et à mesure que les Bourses montent; la richesse des ultra-riches est fictive, sauf si ils vendent avant les autres, avant leurs copains pour acheter des biens réels.

Un jour ou l’autre la monnaie qui est mainteant incrustée, incorporée , embedded dans les actifs financiers, la monnaie dite financière   sera détruite.  Ou bien autre alternative, le prix des biens des consommations et de tous les biens réels rattrapera, le niveau des prix des actifs financiers. Il y a en quelque sorte deux monnaie , l’une avec laquelle on mesure le prix des actifs financiers et d’entreprises et une autre monnaie avec la quelle on mesure les prix de biens et des services. Le système tient parce que l’argent incorporé dans les actifs financiers y reste: en quelque sorte il y est aimanté, collé  par l’esprit de jeu. Par l’espoir, par le rêve Mais comme la valeur des actifs doit obligatoirement un  jour être honorée en marchandises, il y a aura ce que l’on appelle réconciliation , c’est a dire fusion des deux monnaies. C’est un phénomène que l’on a deja connu dans l’histoire, celle qui a précédée le Grand Reich! Mais je digresse.

Dans la nouvelle situation, la monnaie que vous connaissez mais dont vous ignorez tout, est un jeton, ni plus ni moins que le Bitcoin. Les cryptos ont simplement poussé la logique du système à son maximum et l’ont privatisé. Ce qui explique qu’ayant volé le feu aux dieux comme l’a fait Prométhee, ils sont maintenant punis.

Mais le feu crypto couve, les grandes banques comme Goldman savent que c’est l’avenir de la monnaie, et ils investissent en secret, c’est le future refuge des kleptos: quand le système sera à bout de souffle, eux souffleront sur le feu  qu’ils préparent celui des des cryptos, privés, privatisés.

Ah les braves gens!

Lisez ci dessous l’exposé public, de ce que je viens de vous exposer en privé. je suis encore plus clair que le NYT  je crois. Tout est dit entre mon article et celui du NYT qui introduit le tourniquet de la dette publique.

Vous vivez, on vous fait vivre dans le mensonge, dans la bouteille!

Ci dessous Prométhée par Gustave Moreau .

Le Mythe rapporte comment ce messager divin ose se rebeller, pour voler (contre l’avis des dieux) le Feu sacré de l’Olympe (invention divine symbole de la connaissance) afin de l’offrir aux humains et leur permettre de s’instruire.

 

"Prométhée" par Gustave Moreau

Détail du tableau "Prométhée" de Gustave Moreau, Paris, musée Gustave Moreau

Résultat de recherche d'images pour "prométhée mythe"

 

Publicités

5 réflexions sur “A lire. Pour ceux qui nous suivent quand nous parlons de théorie monétaire. Prométhée c’est mon idole.

  1. Bonjpur Mr BERTEZ,

    En parallèle de se préparer un canot de survie basé sur les cryptos vous avez également une tentative de créer un faux choix pour distraire le peuple. Je m’explique les kleptos tentent actuellemtn en sous main de miser sur des mouvements populistes qui ont émergés de manière à fournir comme dhabitude une fausse alternative aux peuples.

    Il n ‘y a qu’à regarder ce qui se passe dans tout l’occident.

    Je pense réellement qu’ils essaient de chevaucher le dragon qu’ils ont réveillés par leur avarces et leur hubris. Ils ne se rendent pas compte du mouvement de l’histoire qui risque de faire apparaître des dictateurs qui se retourneront contre leur banquiers de l’ombre. Ils soufflent sur les braises en croyant que le chaos populiste permettra d’quilibrer le chaos qu’ils ont déclenchés en destructurant les peuples.

    Bref ils croient piloter ils ne font que s’illusionner.

    C’est comme pour la technologie de communication qu’il pense maitriser totalement qui finira par les tromper au même titre que ces professeurs diaforus qui confondent l’objet avec la représentation de l’objet.

    A mon sens a force de fabriquer des crétins biberonnés au virtuel ils ne feront qu’accélérer le moment ou la complexité dépassera les capacités de gestion et d’innovation de la technostructure car cette dernière se sera privé de sang neuf…..capable de se coltiner le réel avec lucidité avec clarté.

    Et là nous en revenons à Prométhée….

    J'aime

  2. Bonjour Mr BERTEZ,

    en parallèle de se préparer un cannot de survie basé sur les cryptos vous avez également une tentative de créer un faux choix pour distraire le peuple. Je m’explique les kleptos tentent actuellement en sous main de miser sur des mouvements populistes qui ont émergés de manière à fournir comme d’habitude une fausse alternative aux peuples.
    Il n ‘y a qu’à regarder ce qui se passe dans tout l’occident.
    Je pense réellement qu’ils essaient de chevaucher le dragon qu’ils ont réveillés par leur avarice et leur hubris. Ils ne se rendent pas compte du mouvement de l’histoire qui risque de faire apparaître des dictateurs qui se retourneront contre leurs banquiers de l’ombre. Ils soufflent sur les braises en croyant que le chaos populiste permettra d’équilibrer le chaos qu’ils ont déclenchés en déstructurant les peuples.
    Bref ils croient piloter ils ne font que s’illusionner. C’est comme pour la technologie de communication qu’ils pensent maitriser totalement et qui finira par les tromper au même titre que des professeurs diaforus qui confondent l’objet avec la représentation de l’objet. A mon sens à force de fabriquer des crétins biberonnés au virtuels ils ne feront qu’accélérer le moment ou la complexité dépassera les capacités de gestion et d’innovation de la technostructure car cette dernière se sera privé de sang neuf…..capable de se coltiner le réel avec lucidité et avec clarté. Et là nous en revenons à Prométhée….

    J'aime

  3. Très bon billet encore une fois.
    L’avantage des cryptos c’est qu’elles ne sont pas plombées par les dettes, on peut les échanger avec n’importe qu’elle devise en USDT, TUSD, Franc suisse comme de la Couronne norvégienne !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s