A écouter sur Polony tv une analyse de Chevènement sur le commerce mondial. Doc Res Publica, pour un WE studieux.

Ci dessous un entretien qui aurait pu être intéressant s’ il n’avait constamment bifurqué aux moments les plus passionnants. En particulier sur le « que faire » puisque la sortie unilatérale de l’euro serait une catastrophe.

Quelques remarques:

Trump veut casser l’élan de la Chine. C’est un acteur et il joue au débile pour son public. Son objectif est le « containment » de la Chine pas seulement au niveau commercial. Le deficit du commerce américain va s’aggraver car la croissance est couteuse en importations. Mais l’auto suffisance sur le pétrole est importante.

Chevènement rappelle l’expérience Méline avec les mesures protectionnistes, elles semblent ne pas avoir mal fonctionné.

La France est le pays le plus déficitaire en Europe, puisque la Grande Bretagne est hors de l’Europe. Notre croissance est l’une des plus faibles parmi les pays de la zone euro. Notre démographie est très inquiétante. La question de l’euro sous évalué pour les Allemands et surévalué pour la France est centrale.  Merkel n’a pas répondu aux demandes de Macron, elle a en quelque sorte noyé le poisson.  Les réformes de Macron sont insuffisantes pour résoudre nos problèmes.

La Russie doit être  jugée sur la durée, peu de gens font l’effort de la comprendre. Sur une population de 147 millions d’habitants il y a 20% de musulmans et c’est une donnée à prendre en considération.

https://polony.tv/rencontres/jean-pierre-chevenement-donald-trump-joue-au-d

Publicités

4 réflexions sur “A écouter sur Polony tv une analyse de Chevènement sur le commerce mondial. Doc Res Publica, pour un WE studieux.

  1. La note de Res Publica est un parfait reflet de la situation du commerce mondial.
    Les chiffres historiques du commerce extérieur, concernant la France, sont disponibles en téléchargement ici:
    https://lekiosque.finances.gouv.fr/portail_default.asp
    La question de l’EURO est éminemment centrale, mais demeure malheureusement un Tabou en France ou alors est sabordée (volontairement ou pas ?) dans son approche (cf débat MLP entre-deux tour Présidentielle)
    Une union monétaire ne peut exister pour des économies trop disparates sans transferts massifs. Les soldes Target2 ne sont que les reflets de ces transferts, très visibles sur l’Italie et l’Espagne, sans être pour autant suffisants.
    Maintenant, ce qui est accepté au niveau d’une nation, ne le sera jamais au niveau de la zone Euro.
    Alors Oui, il faudra bien, à un moment ou à un autre, avoir le courage de se poser la question d’une sortie de l’Euro. Pour l’instant, ni le courage, ni la réflexion n’existe (ou si peu) réellement en France.

    J'aime

    1. Bonjour

      Se poser la question de la sortie de l »EURO se conçoit certes en terme de compétitivité vis à vis du ROW (europe comprise), mais il ne saurait a lui seul résoudre nos problèmes de dettes et de création de monnaie de crédit bancaire endogène. Il faudrait également reprendre en main la création monétaire en interdisant la titrisation des dettes qui a permis aux banques d’octroyer des crédits et de ne plus porter le risque dans leur compte. en résumé l’EURO n’est pas le seul coupable….c’est un tout….le libre échange, la titrisation….etc….
      Mal identifié le mal risque de nous tuer…aussi surement que ne rien faire. C’est particulièrement vraie pour le poison (de la dette).
      En résumé sortie de l’EURO oui mais il faudra faire défaut sur la dette et remettre la finance à sa place en nationalisant les banques et en acceptant que les entreprises financière set non financières zombies et donc le capital fictif soit effacé. Cela donnera une casse sociale sans précédent mais qui ne sera acceptable que si l’on remet en place en parallèle une industrie autonome qui soit aidée pendant leur « enfance ».

      cordialement

      J'aime

      1. Bonjour. Une sortie de l’Euro une catastrophe? Mais ne sommes-nous pas, déjà, à l’heure de la catastrophe? Du fait de l’Euro? Pourriez-vous expliciter votre commentaire lapidaire et l’argumenter? Merci.

        J'aime

      2. Non!
        Car je pense qu’une fois les oeillères idéologiques retirées, vous etes capable d’expliciter cela vous même.

        La question ne porte pas sur le caractère souhaitable de la sortie de l’euro ou sur sa faisabilité, mais sur le cout de la transition et ce cout, tout indique que les citoyens dans leur majorité refusent de l’assumer.

        Pourquoi croyez vous que dans les sondages les peuples, tout en exprimant le mécontentement vis à vis de l’Union, souhaitent conserver l’euro?

        Qui a envie de voir la valeur de sa monnaie chuter, le controle des mouvements de capitaux s’instaurer ? Qui a envie de retrousser ses manches pour redevenir digne?

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :