Les dépêches dimanche 30 septembre, le jeu de poker menteur du pétrole. La normalisation Canada Dry.

Le roi Salmane d’Arabie saoudite a discuté avec le président américain Donald Trump de la stabilisation du marché pétrolier lors d’un entretien téléphonique samedi soir, a rapporté l’agence officielle saoudienne SPA. On devrait ajouter dans le cadre de la campagne éledctorale de Mid-term.

Ne croyez  rien de ce que vous lisez, et n’accordez aucune foi aux déclarations des uns et des autres, le pétrole est chose trop sérieuse pour que la vérité soit dite aux peuples et au médias.

Le pétrole c’est un concentré de géopolitique et de militaire qui traverse la finance. Trump a trouvé une ligne directrice qui ordonne sa politique , c’est celle qui consiste à réagir à la montée des concurrents stratégiques des USA: la Chine.

La Chine -GDP corrigé 23 trillions face aux USA qui sont à 16 trillions-  a pris un avantage considérable et Trump veut rogner cet avantage, asphyxier la Chine, pour reprendre le leadership. La Trade War n’est qu’un élément, et le pétrole en est un autre presque aussi important.

L’un des problèmes de Trump c’est qu’à court terme il a besoin d’un prix du pétrole pas trop élevé pour ne pas mettre en danger la croissance en cours (d’ou ses tweets) , mais qu’à moyen terme il a besoin d’un prix de 100 dollars pour assurer l’indépendance énergétique américaine.

Trump a tweeté que le prix du pétrole devait être fixé par les lois du marché et non par un Cartel, mais il prépare une entente duopolistique avec les saoudiens pour fixer un cheminement des prix du pétrole qui conviennent aux deux participants! Ils prennent les observateurs pour des cons.

Le prix du pétrole est en grande partie politique et il est évident sauf pour les spécialistes que les USA ont besoin d’un prix du pétrole élevé afin de consolider leur indépendance énergétique. Les USA ont besoin, sur la durée, d’un prix du pétrole à 100 dollars et c’est la raison objective de leur politique au Moyen Orient: disloquer le Moyen Orient pour mettre hors jeu le plus possible les pays qui produisent à bon marché, forcer aux coupes de production, géner les exportations, le tout pour un seul objectif: l’autosuffisance .

Le problème ce sont les Russes! En montant les prix de l’énergie, on fait un cadeau gigantesque aux Russes. Certes on pénalise les Européens, les Chinois et les Indiens ce qui est deja bien , mais on enrichit les Russes ce qui consolide Poutine.

Les deux dirigeants ont parlé, à l’initiative de Trump, « des efforts pour maintenir les approvisionnements de manière à assurer la stabilité du marché pétrolier et la croissance de l’économie mondiale », a ajouté SPA, sans autres détails. Voila une belle déclaration bidon qui ne justifiait pas un coup de fil  n’est ce pas?

La conversation a également porté sur les « moyens de développer les relations bilatérales dans le cadre du partenariat stratégique entre les deux pays, en plus de la situation dans la région », toujours selon l’agence.

Cette discussion est intervenue après l’appel lancé mardi par Trump aux pays de l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) pour qu’ils cessent de faire monter les prix du pétrole et qu’ils payent plus pour leur propre défense. (sic)

Trump est un comédien sans scrupule et il ne faut jamais oublier que lorsqu’il s’exprime c’est en direction de son électorat de base. Il doit faire semblant de le défendre.  Ainsi , si vous avez suivi sa réforme fiscale, il a affirmé avoir réduit les impôts de sa clientèle , ce qui est faux alors qu’il n’a fait que baisser les impôts des très grandes entreprises et des ultra riches,  le cynisme est à son comble.

« Nous défendons nombre de ces nations pour rien et elles en profitent pour nous imposer des prix du pétrole plus élevés », a-t-il lancé à la tribune de l’Assemblée générale annuelle de l’ONU, semblant viser plus directement ses alliés du Golfe.

« Ce n’est pas bien. Nous voulons qu’elles cessent de faire monter les prix (…), et qu’elles commencent à les faire baisser. Et elles doivent contribuer substantiellement à partir de maintenant à l’effort de défense », a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

Poursuivant sa charge contre l’Opep, il lui a reproché « d’arnaquer le reste du monde ». « Je n’aime pas cela. Personne ne devrait aimer cela », a-t-il martelé.

Le 20 septembre, M. Trump avait déjà exhorté l’Opep à faire baisser « maintenant » les prix du brut, ce qui n’avait pas empêché le baril de continuer à monter.

« Maintenant » insiste bien Trump, c’est à dire dans la perspective des élections de mid term! Et il ne serait pas impossible que le Saoudien, dont la place ne dépend que du bon vouloir des USA , obéisse et fasse un geste temporaire.



On vous fait croire que la normalisation monétaire a commencé afin que vous soyez persuadé qu’elle est sans douleur. En pratique elle a à peine commencé; regardez ci dessous: c’est l’inverse de la boiling frog, c’est l’eau qui se refroidit de façon imperceptible.

On est là haut et on vient d’en bas, tout en bas! 


See my latest on Forbes – « How Interest Rate Hikes Will Trigger The Next Financial Crisis »:

Traduire le Tweet



 

Fed Chair Volcker’s 1979 statement to Congress is shocking in its bluntness: “The standard of living of the average American has to decline. I don’t think you can escape that.”

This essentially announces the domestic arrival of disciplining neoliberalism.


Vers un ralentissement de la croissance du commerce global signale le baromètre DHL


Chine encore un peu de croissance mais le ralentissement est bien confirmé par le gouvernement et CAIXIN

Le sous index export !

[BloombergQ] China to Keep Prudent, Neutral Monetary Policy, PBOC Says

[Reuters] China central bank says will maintain ample liquidity as trade row threatens economy


September 23 – New York Times (Cecilia Kang): « President Trump says his trade war with China will protect America’s dominance and derail Beijing’s plan for technological and economic supremacy. But as the fight kicks into high gear this week, American tech and telecom companies are warning that the industry’s growing reliance on products made and assembled in China means they are more likely to be casualties, not victors, in the skirmish.




September 26 – CNBC (Jeff Cox): « After consecutive quarters of near-record profit growth, companies are starting to lower expectations.

With third-quarter earnings right around the corner, S&P 500 companies are cutting their outlooks at levels not seen since the first quarter of 2016, when corporate America was in a profits recession.

In all, 98 companies have offered guidance – 74 have provided a negative outlook, meaning they expect earnings to come in below Wall Street estimates, while just 24 have been positive, according to FactSet. »



[Reuters] Argentina raises reserve requirements for banks to curb inflation

[BloombergQ] Italy’s Tria May Quit After Budget Approval, Messaggero Says

[WSJ] China, Russia Criticize U.S. in U.N. Remarks

Publicités

Une réflexion sur “Les dépêches dimanche 30 septembre, le jeu de poker menteur du pétrole. La normalisation Canada Dry.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s