Les banques italiennes « dégueulent », cotations interrompues temporairement !

Je vous demande d’excuser la grossiereté du titre, mais c’est un langage boursier et il faut rendre adéquatement la situation.

Quand la mer se retire, on voit ceux qui se baignent nus. Et ce que l’on voit est « obscène ».

La liquidité baisse, les taux montent , le risk-off se précise et en plus on s’attend à ce que la BCE stoppe son QE. Par ailleurs la conjoncture en Europe se détériore.

Nous parions que la BCE  ne  pourra pas concrétiser et qu’elle trouvera un subterfuge, un mensonge de plus  pour  continuer à soutenir le marché obligataire.

Le vrai niveau du BTP italien est au dessus de 5% et avec une baisse des cours des emprunts souverains, les banques sont en difficulté, j’ai décortiqué cela la semaine dernière .

Et les Allemands hypocritement se coucheront comme cela est le cas depuis 2010.

UNICREDIT HALTED, LIMIT DOWN AFTER FALLING 5% IN MILAN UBI HALTED, LIMIT DOWN AFTER FALLING 5% IN MILAN MEDIOBANCA HALTED, LIMIT DOWN AFTER FALLING 5% IN MILAN

Le combat entre le gouvernement italien et les eurocrates est de plus en plus rude, les fleurets sont démouchetés. Salvini n’y va pas de main morte, fort de son soutien montant dans le pays, il désigne les bureaucrates et Juncker comme les véritables ennemis de l’europe. Il est vrai que Juncker n’est ni un modèle d’intelligence ni un modèle de dipplomatie, il envenime tout ce dont il prétend s’occuper.

Italie caressez un cercle et il devient vicieux!

Les banques italiennes sont bourrées d’emprunts d’état de leur souverain, donc quand les emprunts baissent (c’est à dire quand les taux montent) alors les banques sont plus pauvres. Leur actif vaut moins. Et plus les banques baisssent, plus les emprunts du gouvernement baissent (et plus les taux montent); c’est donc un cercle vicieux. La baisse des banques fait monter les taux et la hausse des taux fait baisser les banques!

Italy’s populist government was on the attack against the European Union again this morning, with Deputy Prime Minister Matteo Salvini calling Jean-Claude Junker and Brussels bureaucrats the real enemies of Europe as he attended an event in Rome with France’s Marine Le Pen. The bond market is not reacting well to the government’s hardline position, with yields on the country’s 10-year bond climbing above 3.5 percent for the first time in four years.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s