Avis aux « gilets jaunes »; et maintenant au travail au lieu de pleurnicher!

L’un des enseignements majeurs de l’action et de la manifestation des « gilets jaunes » est qu’une action sociale, cela se prépare.

On apprend au peuple à obéir, on ne lui apprend pas à se révolter ou à se rebeller. pensez y, réflechissez à cette affirmation. Elle est importante car nos démocraties sont devenues formelles, vidées de leur contenu et par conséquent elles appellent de nouveaux modes d’actions. Il est temps de les concevoir. L’action directe est devenue nécessaire depuis la trahison des corps constitués, lesquels ont cessé d’être vos relais et intermédiaires. Mais cette action doit devenir , rester républicaine, pacifique. La seule violence qui vous est autorisée, c’est celle du nombre, et bien pratiquée, elle est irresistible.

L’instruction civique est dissymétrique au profit des dominants. voila  ce que devraient conclure les intellectuels , les meneurs, les leaders, si il y en a , qui ont participé activement au mouvement.

Je vois, j’entends les lamentations des manifestants, privés de leurs succès par la clique au pouvoir par le personnel politique, médiacrates, supplétifs, harkis et mercenaires et je me dis que ce n’est pas parce que l’on est le peuple que les miracles existent; une action cela se prépare,  cela se pense , cela s’organise , cela se met en forme verbale, cela se défend contre les agressions extérieures, et ensuite après cette action il faut analyser, tirer les enseignements, corriger les erreurs.

L’action sociale, l »activisme ne se déroule pas dans le vide mais dans un environnement , sur un terrain, dont il faut tenir compte , le plus grand compte et face à cet  environnement, acquis, sympathique, favorable mais aussi hostile, défavorable, ennemi, il faut tout un ensemble de parades.

Bref une action pour être efficace doit être dialectique elle doit concilier la spontanéité populaire, la force de la masse avec la stratégie et l’art de la guerre.

Vous etes  en train de vous faire voler votre colossal  succès.

Au lieu de pleurnicher, mettez vous au travail. Travaillez, apprenez, préparez la suivante .

Publicités

5 réflexions sur “Avis aux « gilets jaunes »; et maintenant au travail au lieu de pleurnicher!

  1. Nous en sommes à la Chouannerie. A la révolution Française, se sont les paysans qui sont venus chercher les nobles dans leurs châteaux. Il faut créer un comité de soutien aux Gilets jaunes avec quelques bonnes volonté capable de se mettre à leur service.

    J'aime

  2. Tout est manipulation contre les peuples.
    Ils favorisent l’islam pour terroriser et diviser.
    Ils favorisent les migrations, la déculturation, l’ignorance, les droits du cul comme droit de l’homme.
    Ils alimentent la peur du réchauffement climatique

    Tout est fait pour que la Russie qui détient de par son territoire des ressources immenses ne vienne pas concurrencer Oncle Sam et son dollar, pour que le peuple soit inculte et stupide qu’il se contente de baiser comme sous le communisme où la sexualité était plus libérée qu’à l’ouest et qu’il laisse tranquille ses dirigeants qui lui offrent une Pma pour tous en attendant la Gpa qui suivra,

    Tout est mensonge tout ne vise qu’à ça, à l’hégémonie continue d’une upper class financière sur le monde où tout ne doit plus n’être qu’un produit financier qui se négocie.

    J'aime

    1. Humour.

      Les « droits du cul » nous envahissent .

      Ils reposent sur un contre sens: ce que l’on peut défendre comme droits de l’homme s’adresse à l’humanité, abstraite que l’on reconnait en chacun de nous, qui que nous soyons.

      Les droits du cul que l’on multiplient sont des droits qui ont rapport au sexe, a la façon de forniquer, de mettre ou de se faire mettre, et bien sur cela n’a aucun rapport avec l’humanité qui est en chacun de nous, j’aurais plutot tendance à dire que c’est le contraire, c’est à dire à affirmer que cela a rapport avec la partie de nous qui est la moins humaine .

      Je n’ai rien pur ou contre les déviances sexuelles, les perversions ou autre qu’elles soitent normalisées ou pas, ‘, mais je deplore l’envahissement de la vie sociale par les droits du cul, ce sont affaires privées qui me semble -t il doivent rester privées.
      Si vous vous promenez dans le quartier du Marais près de la Mairie de Paris, vous etes submergé, noyé, surtout le soir, par la maréee des droits du cul.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s