Intervention de Macron, mon analyse quantitative. Vice fondamental des sondages.

Selon l’enquête Odoxa, 59% des Français n’ont pas été convaincus par le président.

Les mesures qu’il a annoncées sont jugées satisfaisantes.

Le soutien aux «gilets jaunes» reste majoritaire mais baisse nettement.

Macron a été écouté par près de 23 millions de téléspectateurs, lundi soir.

Selon le sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo, le résultat de son allocution est mitigé:

-59% des Français n’ont pas été convaincus par le président.

Les annonces réalisées par le chef de l’État ont globalement séduit les sondés: 55% d’entre eux plébiscitent la prime de fin d’année défiscalisée, 61% la hausse de 100 euros net par mois pour les salariés au Smic, 70% l’annulation de la hausse de la CSG pour les retraites de moins de 2000€, et 85% la défiscalisation des heures supplémentaires.

Personne n’est contre les cadeaux, le contraire aurait été étonnant.

Sur la forme, une majorité de sondés semblent globalement avoir été convaincus: 58% d’entre eux l’ont trouvé «clair», 54% «responsable», et 54% et jugent qu’il a «pris la mesure de la gravité de la situation».

 

Quelle conséquence sur la perception du mouvement des «gilets jaunes»?

46% des Français seulement souhaitent désormais un arrêt de la contestation. Ils sont Toujours minoritaires. C’est toutefois 12 points de plus que lors du sondage du 22 novembre dernier, alors que le mouvement prenait de l’ampleur.

Juger de l’effet de l’intervention de Macron nécessiterait un travail mathématique poussé car il faudrait tenir compte de la tendance à la baisse des soutiens qui intervient à chaque fois q »un mouvement dure longtemps.

Est ce que la lassitude n’explique pas en partie l’érosion du soutien plutôt que l’intervention elle même, nul ne le sait. Nul ne sait dans quelle proportion Macron a accéléré la tendance spontanée à l’érosion.

81% des sympathisants de la France Insoumise et du Rassemblement National souhaitent la poursuite des actions.

Ce qui est normal et élevé car c’est chez ces gens que l’on trouve les plus défavorisés par la politique de Macron.

La majorité des sympathisants des autres partis souhaitent plutot  l’arrêt du mouvement (52% chez LR, 61% au PS, 88% à LaREM).

Ceci se comprend puisque ce sont ces gens qui eux bénéficient de sa politique européiste et globaliste. 

On notera la faible majorité de sympathisants LR en faveur de l’arrêt. Ce qui pose la question du rôle de la direction de ce parti bien entendu face au mécontentement.

Les personnalités du LR ont pris le risque à contre-emploi de se compromettre et de soutenir Macron, elles ont forcément influencé l’opinion de leurs sympathisants.  On voit que ces personnalités n’ont pas été très efficaces dans leur entreprise de démolition des gilets jaunes. Il n’y a que 52% en faveur de l’arrêt. Les LR sont divisés plus que jamais. Pour avoir un vrai parti en ordre de marche, Wauquiez doit procéder aux évictions qui s’imposent. 

Il serait très important de connaître les ventilations entre habitants des grandes zones urbaines et habitants des périphéries et des campagnes puisque le clivage est radical. Un sondage sur les mécontents mélangés avec les happy few, n’a pas grand sens! C’est même une escroqueie intellectuelle. 

Tant  que l’on est dans le biaisage pour quoi ne pas faire un sondage sur la demande des gilets jaunes de rétablissement de l’ISF? Il y aurait eu 95% de réponses favorables à ce rétablissement et cela aurait été aussi contestable que le sondage actuel. 

De même un chiffre ou des chiffres hors Paris auraient été significatifs politiquement mais il semble évident que ni le sondage ni le commentaire n’avaient pour objectifs d’être signifiants; ils incluent leur propre dose de propagande. 

 



http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/12/11/25001-20181211ARTFIG00094-macron-n-a-pas-seduit-une-majorite-des-francais-mais-le-soutien-aux-gilets-jaunes-s-effrite.

 

Publicités

5 réflexions sur “Intervention de Macron, mon analyse quantitative. Vice fondamental des sondages.

  1. Pendant que les gilets jaunes regardaient les 4 malheureux milliards de l’isf Mario Draghi lui rachetait les actifs douteux aux plus riches pour 4500 milliards faisant de la BCE une bad bank et mettant la monnaie notre bien commun au service des plus riches.

    Je pense que passés les effets d’annonce faux et les violons, si les français ont un minimum de volonté et de couilles, le mouvement devrait repartir de plus belle…

    Aimé par 1 personne

  2. Ce matin dans le 06, j’ai vu un proviseur et un prof de maths par terre entrain de corriger les banderoles et les affiches de slogans de lycéens, dès fois que le lycée passe à la télé.

    J'aime

  3. Les français se mettent à genoux sous les yeux étonnés du monde entier et tendent la main pour quelques miettes rendues de ce qui est prélevé sur leur dos. C’est pathétique. La France a besoin de Tea Party. Le monde de Fordisme. Les énarques d’un coup de pied au cul.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s