Editorial. Mettre l’église au milieu de village et placer la financialisation au centre de la crise sociale, économique et politique. Tout le reste est du pipeau.

Tant que vous ne forcerez pas les élites, les kleptos  et leurs connivents à se mettre autour d’une table et à discuter de la financialisation, vous serez mystifiés.

La financialisation est ce qui permet et cause les inégalités. C’est ce qui  entretient la déflation sous prétexe de lutter contre elle. La financialisation transfère des trillions alors que les budgets démocratiquement votés ne jouent à la marge que sur des milliards.

La financialisation c’est le moyen qu’ont trouvé les élites, leurs ingénieurs sociaux et leurs fondés de pouvoir comme Macron de contrer la tendance à la baissse de la profitabilité du capital.

L’enrichissement monétaire fictif , l’inflation du prix des actifs , le jeu sur les écarts, la spéculation, tout cela remplace et asphyxie le bon vieux profit qui découlait, avant,  de l’activité productive.

Ce moyen de compenser l’érosion de la profitabilité est discret, non su, non porté au grand jour. On ne voit que ses effets et la science économique s’efforce de le masquer. La complicité est quasi unanime pour éviter de faire la lumière sur  la vraie cause de l’aggravation des inégalités et le besoin faire régresser la part des salariés.

 

Publicités

3 réflexions sur “Editorial. Mettre l’église au milieu de village et placer la financialisation au centre de la crise sociale, économique et politique. Tout le reste est du pipeau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s