Non le billet de 500 euros ne disparait pas!

Non le billet de 500 euros ne disparait pas, les allemands s’y opposent.

Le billet de 500 euros ne sera plus émis à partir de janvier.

Conformément à ce qu’elle avait annoncé en 2016, la Banque centrale européenne (BCE) va cesser d’émettre ces coupures, accusées de favoriser le financement d’activités criminelles et du terrorisme.

En réalité il s’agit de mesures destinées à limiter l’alternative du cash pour le cas ou on généraliserait les taux négatifs sur les comptes de dépots . Retirer son argent de la banque et le mettre en cash  permet d ‘éviter de se faire prélever en cas nouvelle et probable crise financière.

Mon pronostic est qu’en cas de crise financière , il est possible que le billet de 500 euros fasse prime sur les  autres moyens de paiement car il sera stocké mais très  demandé  car très pratique! N’oubliez jamais cette loi dite de Gresham : la mauvaise monnaie chasse la bonne, elle signifie que la mauvaise circule car on s’en débarrasse et que la bonne est stockée, rare, elle se valorise.

« À partir du 27 janvier 2019, 17 des 19 banques centrales nationales de la zone euro n’émettront plus de coupures de 500 euros », écrit la Banque centrale européenne (BCE) sur son site internet.

Pour des raisons logistiques, la Banque fédérale d’Allemagne et la Banque nationale d’Autriche continueront d’émettre cette coupure jusqu’au 26 avril inclus, précise l’institution monétaire européenne.

Toujours possible de payer avec les billets existants

Le billet conservera par ailleurs son cours légal et pourra donc rester utilisé comme moyen de paiement. « Vous pourrez donc toujours les utiliser comme moyen de paiement et réserve de valeur (c’est-à-dire les dépenser et les économiser). De la même manière, les banques, les bureaux de change et les autres commerces pourront continuer à faire circuler les billets de 500 euros existants », peut-on lire sur le site de la banque centrale.

 

Ces billets sont peu nombreux : ils représentent 2,4% du nombre en circulation en euros, mais 20% de leur valeur cumulée, soit environ 261 milliards d’euros.

Le choix de la banque centrale a été critiqué par plusieurs pays, et notamment l’Allemagne, pays le plus attaché à la coupure de 500 euros, dont la valeur équivaut à celle du vieux billet de 1.000 marks.

Les particuliers allemands restent de gros utilisateurs d’argent liquide, au détriment des paiements dématérialisés, par carte notamment. Les Allemands savent ce qu’est une crise monétaire!

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s