Pour mieux comprendre Macron, le libéralisme autoritaire, le nouvel ordre des choses

☰ La Société ingouvernable — Une généalogie du libéralisme autoritaire, de Grégoire Chamayou

Voici un tour de force littéraire accompli dans les règles de l’art universitaire : en plus d’offrir un appareil de notes particulièrement fourni et de dérouler un raisonnement impeccable au fil de sources des mieux choisies, Chamayou nous offre un régal de lecture, une manière de roman policier du libéralisme autoritaire.

La thèse est simple et redoutablement intelligente : c’est au moment où le monde capitaliste se sentait le plus en péril, dans les années 1970, quand la « crise de gouvernabilité » des États et des entreprises menaçait d’ébranler les intérêts particuliers, quand l’autonomie rencontrait l’écologie, quand l’indiscipline libertaire annonçait le resurgissement des prétendues utopies et la possibilité d’un nouveau monde sur le mode fédéraliste, c’est justement dans ce moment de bascule inédit que fut inventée, bâtie de toutes pièces et « marketée » sous les doux noms de « gouvernance » ou de « responsabilité sociétale », de « nouveau management public » et de « régulations sociétales », un nouveau mode de gouverner conçu comme une contre-révolution : la guerre fut déclarée aux syndicats, la politique détrônée par l’idéologie de l’éthique d’entreprise, le libéralisme classique complété par la soumission néolibérale à l’ordre du marché — selon lequel les gouvernants eux-même sont gouvernés par la Bourse.

La démonstration relève de l’art généalogique et du polar intellectuel tout à la fois : une mine d’intelligence qui se conclut par un éloge alternatif de l’autogestion. [A.B.]

Éditions La fabrique, 2018

Ballast.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s