Les dépêches vendredi 18 janvier, Trump et Mnuchin freinent des deux pieds pour éviter la dégradation. Vers un piège haussier.

Il apparaît que Trump et Mnuchin sont tellement obsédés par la tenue de la Bourse qu’ils font marche arrière dans leur offensive commerciale contre la Chine.

Ils tentent de faire monter la Bourse, délibérement à grands coups de pieds dans les fesses comme on dit.

Aucun scrupule car on est a un point critique pour les algos et les chasseurs de momentum.  Si on passe, on sortira franchement de  la zone de correction et la route pour un nouveau round de hausse sera ouverte; ce sera un signal bidon selon toute vraisemblance un piège haussier.

Lightizer le grand inspirateur de la politique protectioniste de Trump est mis au placard et la Maison Blanche envoie de signaux de conciliation aux Chinois.

Est ce que cela suffira pour soutenir la Bourse? A court terme c’est probable.

La stabilisation du marché boursier est une nécessité dans le cadre de la régulation américaine car comme Greenspan l’a démontré et répété, le marché joue un rôle dans la formation de la conjoncture, il n’est pas simple discours sur la conjoncture, il l’influence. Le lien entre Economie Réelle et Marché Boursier est un lien assez fort ; décalé de 6 mois environ.

Il ne faut pas oublier  que la modération de Trump s’inscrit dans un contexte plus vaste ; abandon par Powell de la politique de hausse des taux, hésitations sur la reduction de la taille du bilan de la Fed, bons résultats bénéficiaires des firmes encore au 4e trimestre, injection considérable de monnaie par les chinois ces derniers jours, maintien de la taille du bilan de la BCE  et soutien manipulé des cours du pétrole.

Cela peut marcher  … temporairement.

A plus long terme la question se pose de savoir si le poids de la dégradation extérieure ne va pas etre déterminant, et ensuite seconde question, le poids des dettes ne va-til pas rendre toute stimulation vaine.

Pour le moment les effets ne sont que de surface, en profondeur , on n’est pas rétabli, loin de là.

Il y a deux indications qui montrent que le mal est profond, la première ce sont les spreads élevés du high yield et la seconde l’atonie des matières premières , coté métaux.

Et puis il a des symptomes isolés comme le récent flash crash à Hong Kong.

Ceux là sont liés à l’évaporation de la liquidité globale.



Rappel important: 6 hedge funds sur 10 ont perdu de l’argent en 2018: La profitabilité du capital meme si il est fictit est un indicateur important dans nos regimes.

[Reuters] Asia stocks advance on U.S.-China trade relief

[AP] China slump squeezes workers, hammers consumer spending

[Reuters] Gloomy forecast for Davos: crises aplenty, but few world leaders

[Reuters] China trims 2017 GDP growth rate just before 2018 pace unveiled

[CNBC] Fears of excessive debt drive more countries to cut down their Belt and Road investments

[Reuters] U.S. Navy chief does not rule out sending aircraft carrier through Taiwan Strait

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s