Le fil des Tweets, à propos de la légitimité de Macron, il triche avec le système non écrit. C’est en ce sens qu’il a fait un coup d’état.

 A propos de la légitimité de Macron: la question du nombre de voix réunies est importante car elle détermine l’assise, le soutien que l’on a dans le pays. 

Dans nos systèmes, comme la légitimité est toujours faible, les présidents élus ont pour pratique raisonnable dès leur discours d’investiture de se déclarer président de tous; c’est une sorte de complément aux dispositions constitutionnelles. Ils abandonnent le costume de candidat et se présentent comme président de tous.

Macron a failli à cette règle non écrite.

Par ailleurs on considère que la rue est un pouvoir, on parle du troisième tour social,  et cela aussi est une constante de nos régimes démocratique, il suffit de demander à Juppé et à de Villepin qui en ont été victimes. C’est une pratique constante que celle d’écouter la rue, même Mitterrand l’a fait.

La rue est un pouvoir, celui de la masse et l’écouter est une sorte de soupape, une sécurité.

Les sondages également jouent un rôle important pour déterminer la marge de manoeuvre présidentielle; à un tel point qu’il y a deux organismes comme le SID et la cellule de l’Elysée pour suivre les sondages et informer le Président et le Premier Ministre de leur évolution.

Dans le régime de la Cinquième, la logique est présidentielle, il  a le poids et l’autorité principale et le législatif  n’a que peu de pouvoir, c’est le parti du président, le parti des godillots. Mais  la contrepartie non écrite  c’est que le président si il n’est pas suivi par le pays doit se ressourcer. Soit par une législative anticipée soit par par le référendum

Macron a  tout, absolument  tout, violé.  Il n’est plus légitime , il n’a de comptes à rendre à personne et il est irresponsable . Ce qui est un comble dans un régime qu’il a lui même  hyper présidentialisé!

C’est une situation qui ne peut que conduire à la catastrophe car elle oblige à l’escalade de la violence.

 

Publicités

4 réflexions sur “Le fil des Tweets, à propos de la légitimité de Macron, il triche avec le système non écrit. C’est en ce sens qu’il a fait un coup d’état.

  1. Il y a une certaine ironie amère dans le fait que ce système Hyper presidentialise n’aura finalement eu comme président à la hauteur que le 1er, à savoir le Général de Gaulle. La 5ème était elle un costume fait trop sur mesure ? On peut aussi noter qu’il aura été un des seuls à avoir vraiment eu la notion d’intérêt public, le reste s’est jetté dans les copinages et Cie (on notera que déjà à l’époque, Pompidou réclamait que l’on n’effraye pas de trop la finance… La pomme de pourrie vient de loin !). Cela étant l’exemple inverse (l’assemblée toute puissante) n’est pas encore valable comme solution tant que seront présents les députés godillots ainsi que le règne des partis. (A quoi bon élire un député s’il est obligé de voter selon les consignes de son parti ?)
    Une lecture intéressante : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Simone_Weil_Note_sur_la_suppression_generale_des_partis_politiques.pdf&sa=U&ved=2ahUKEwjIifTpg5bgAhUpgHMKHbpTB24QFjAHegQIChAB&usg=AOvVaw0-dyuxsBVLHbe3OUOmgoaS

    J'aime

    1. Macron est bien le successeur de Hollande, qui a marché sur la tête des manifestants trop polis de la Manif pour tous.

      Ça a très bien fonctionné, et Macron était aux premières loges pour s’en faire une source d’inspiration !

      Il est bien possible que ce système piégeux fonctionne encore, cette fois-ci avec les Gilets Jaunes, moins policés mais quand même très (trop?) respectueux de l’ordre établi, mais alors les dommages sur l’unité déjà très fragile du corps social seront définitifs.

      Et demain, après-demain, peu importe, la fracture occasionnée gangrènera. Il en sortira soit un pouvoir fort sans guerre civile soit une guerre civile ne pouvant être résolue in fine que par un pouvoir fort.

      En résumé, être fort avec les faibles et faible avec les forts (le modèle expérimenté par Hollande et perfectionné par Macron) ne peut qu’aboutir, après un succès provisoire et apparent, à un échec définitif, soit la fin du système politique actuel.

      J'aime

  2. Encore un exemple…

    de la bonne gestion des finances de la France…

    Toujours dans le Canard Enchaîné de ce mercredi 30 janvier 2019 page 3 « .

    On y apprend que l’aéroport de Toulouse, vendu 308 millions à de mystérieux Chinois (le Canard détaille le montage financier, avec une société créée pour l’occasion aux…îles vierges, paradis fiscal)…

    … va être revendu…500 millions d’euros…trois ans après son achat par les Chinois…soit une plus value de…250 millions d’euros (la société Chinoise s’est versé 50 millions d’euros de dividendes)…

    …c’est à dire +53%…en trois ans…presqu’autant que le livret A !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s