Interpreter l’affaire Ghosn avec lucidité

Je ne vais pas relever les éléments de langage qui foisonnent dans le texte.

Et je ne m’en tiens pas au faits, ils sont sans intérêt ; ils ne font qu’illustrer un phénomène bien connu: les abus.

Au passage Joffrin n’a guère progressé depuis le temps ou il faisait des piges à la Vie Française, il est toujours aussi médiocre. Aucune capacité d’analyse.

Les faits étant sans intérêt ce qui est significatif, c’est la démarche sous jacente à l’affaire : un homme-phare a un comportement qui prête à la critique.

C’est la ligne de tous les régimes, de tous les systèmes: quand on découvre leurs failles et on dit le système est bon , mais il y a des brebis galeuses.

Cette ligne permet de laisser au  système de rester  intact et de se blanchir malgré les vices qui lui sont inhérents.

Ici je soutiens que ce que l’affaire Ghosn met en lumière c’est non pas le vice d’un homme mais une pratique généralisée du système.

Cette pratique est inhérente au nouveau capitalisme qui a fait du manager un complice des actionnaires et des actionnaires des complices des managers. Il y a partage et solidarité. Donc culpabilité étendue.

Ce fut la même chose du temps des soviets, souvenez vous des analyses au moment du rapport Kroutchev!

Le système est plus fort que tout et surtout plus fort que les individus, il survit en dénonçant lui même les membres qui le mettent en danger.

Pour se reproduire, le système lave plus blanc que blanc dirait Coluche.

Il faut donc aller au dela des excès individuels lesquels sont des distractions et voir la logique qui est à l’oeuvre dans le capitalisme actuel pervers et financiarisé.

Les managers ne travaillent plus pour la collectivité « entreprise , clients, salariés, societé civile », non ils sont passés avec armes et bagages du coté du seul capital.

La preuve ils ont des rémunérations, non pas de salariés, mais indexées, fonction de l’enrichissement du capital. Ils créent comme on dit de la Valeur c’est à dire de la hausse boursière et ils ont droit a une partie de cette plus value boursière.

C’est le mode actuel du fonctionnement du capital.

Mais il est evident que ces formes de partage de la plus value sont coûteuses fiscalement et socialement car elles sont scandaleuses dans leurs montants. Aussi bien pour le manager que pour l’entreprise.

Donc on organise le vol, le pillage pour compléter les rémunérations publiques, officielles, c’est un partage du butin entre brigands, c’est quasi universel donc je ne me trompe pas et je peux le démontrer.

Le vol, le pillage sont une modalité de remunération connivente et il est absolument certain que le gouvernement français connaissait tout, absolument tout des pratiques de Ghosn.

Plaider le contraire serait encore plus grave, ce serait plaider l’incompétence! .

Donc on met en place des systèmes , d’un commun accord, qui permettent de limiter les charges fiscales et surtout les critiques sociales, pour tous. C’est ce que l’on avait fait aussi chez ELF et que la juge a découvert , mais …

Nous sommes dans le système Ghosn genéralisé.

C’est un système connivent ou on laisse au manager une marge de pillage sur laquelle on ferme les yeux parce qu’elle fait partie de la rémunération , du partage qui est convenu.

Système de connivence, je te tiens tu me tiens par la barbichette, nous nous renvoyons l’ascenseur.

Et c’est ainsi partout.

Laissez moi faire, avec mon experience, une expertise sur les plus grands groupes et je vous le montrerai au grand jour.

Le système fonctionne comme cela et c’est un système de connivence jusqu’ à ce que l’un des participants trahisse, c’est à dire ne respecte pas les pactes, les regles du jeu de ce système pervers.

Et dans le cas de Ghosn , ceux qui n’ont pas joué le jeu et l’ont même laissé s’enferrer ce sont les Japonais.

Au passage compte tenu du fait que Renault etait sous controle du gouvernement et donc sous tutelle on est en droit de réclamer une enquête totale, élargie, complète car vous pouvez être sur que Ghosn a fait ce qu’il a fait au vu et au su l’émissaire français au Conseil , c’est impossible autrement.

Donc cet émissaire est complice et je suis prêt à prendre un débat avec qui que ce soit pour démontrer que cet émissaire lui aussi à bénéficié de certaines facilités non contractuelles.

Pour juger il faut aller jusqu’au bout, jusqu’à l’os et ronger.

Un jour je vous parlerai de « l’évaporation » de 5 à 15% qui accompagne toutes les opérations de fusions et acquisitions.

Publicités

5 réflexions sur “Interpreter l’affaire Ghosn avec lucidité

  1. 5 à 15% qui vont peux être dans les circuits occultes des rémunérations de hauts fonctionnaires, de politiques, de partis, hexagonaux et étrangers ou autres intermédiaires intégrant ces opérations.
    Je me rappelle avoir entendu de la part d’un promoteur de grandes surfaces dans les années 90 qu’une signature par le ministère concerné coûtait une belle voiture.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s