Il n’y a jamais eu de vraie reprise  et il n’y en aura jamais. On vous ment sans cesse. Le temps du Grand Transfert.

Que s’est il passé en 2018 qui a fait que le mythe de la croissance mondiale synchronisée s’est fracassé?

Que s’est il passé qui a fait que, alors  l’on croyait que l’inflation était de retour, elle a joué les soeurs Anne et n’est jamais venue?

Que s’est il passé que Powell qui est arrivé sur son cheval blanc pour lutter contre l’euphorie et les excès boursiers et l’emballement  a retourné sa veste à peine 6 mois après?

Il ne s’est rien  passé si ce n’est que les régulateurs n’ayant rien compris a ce qui s’était passé avant ne peuvent pas  comprendre ce qui se passe après.

Depuis 2008 ils ne comprennent rien et comme ils ne comprennent rien, ils sont toujours surpris par ce qui se passe.

La grande question de notre époque c’est: comment se fait il que personne ne les  questionne? Comment se fait il que personne ne leur demande des comptes sur leurs actions, sur leurs erreurs et sur les conséquences non voulues de  leurs politiques?

La réponse à cette question est la suivante: parce que ceux qui seraient en mesure de poser cette question ne veulent surtout pas qu’elle soit posée, ni les gouvernements ni les banquiers n’ont envie que cette question soit posée et comme il n’y a plus de medias indépendants de ces pouvoirs dominants alors les questions sont escamotées.

Tout ce qui a été fait depuis 2009 est un échec mais pas un échec neutre, non c’est un échec qui a transféré une fortune considérable, par brassées de trillions, des poches des classes moyennes et laborieuses, de leurs caisses de retraites vers les poches des gouvernements, des banquiers et des ultra riches.

L’Histoire j’en suis sur appellera cette époque, l’époque du Grand Transfert et elle expliquera que la montée du populisme, la fragmentation de nos societés, la destruction de nos arrangements politiques, puis son effondrement ont été causés par ce Grand Transfert. Un transfert unique dans l’histoire. Non voté, non su, camouflé dans la complexité de nos sociétés. Les politiques qui ont été menées n’ont pas ramené la croissance, elles ont rogné sur les revenus et les avantages acquis, elles ont supprimé l’huile qui fait que les rouages sociaux tournent. Il n’y a plus de grain à moudre.

Rien qu’en Allemagne , c’est le seul pays ou un calcul a été effectué , le transfert a été de 2 trillions d’euros. En Allemagne  le calcul a été fait car les intellectuels académiques sont encore du côté du bon sens et de la vérité, ils ont dès le début compris  que les politiques étaient des politiques déliberées de spoliation des populations, des épargnants  et des classes salariées . Ils ont mis à jour la socialisation des pertes et son symétrique, la privatisation des gains .

Il n’y a eu une apparence de reprise économique en 2017 que parce que la Chine a failli sauter ! Il y a eu alors  un regain de stimulation mondiale concertée par le crédit, les budgets et les mesures techniques; et sitôt que l’effet de de ces mesures a disparu, c’est à dire un an plus tard, la longue dépression est réapparue.

Il n’y a jamais eu de vraie reprise  et il n’y en aura jamais.

C’est d’ailleurs peut être ce que Powell est en train de comprendre puisqu’il se rallie depuis une semaine à la thèse de la stagnation séculaire et des taux d’interet durablement bas.

La rechute n’a rien à voir avec la Trade War, les incertitudes et autres balivernes et billevesées propagées par les médias. Elle a à voir avec le fait que l’économie mondiale est toujours brisée, détruite, handicapée en profondeur et que les faux remèdes ne créent que d es illusions.

Regardez les ventes en gros  américaines , la tendance s’est brisée en Mai 2018

Regardez le vrai indicateur l’activité économique, c’est le taux de rendement de la Treasury à 10 ans, quand on croit à la reprise de la croissance, le taux monte, mais sitôt que l’on n’y croit plus  , alors il rechute.

La hausse a été cassée en Mai également et la rechute a été confirmée en Novembre. Il n’y a que Powell en Novembre qui ne l’a pas vu et s’est riculisé par un commentaire hawkish; il a les yeux bêtement rivé sur l’emploi alors que l’emploi n’est plus un véritable indicateur fiable, l’emploi ne veut plus rien dire . La preuve malgré un taux de chomage de  4%, les salaires ne montent pas! 

ii

Malgré les apparences d’un marché de l’emploi serré, il n’y a ni inflation salariale ni hausse des couts! La loi de Phillips ne vautt rien. 

 

Les heures travaillées ne progressent pas et jamais les marges des entreprises n’ont été aussi élevés, voila un vrai signe que le marché du travail n’est pas au plein emploi

Labor Utilization Total Hours Worked 2008-2018

L’Europe s’est fracassée plus tot que les  USA, il suffit d’observer l’évolution de la production industrielle. 

Publicités

3 réflexions sur “Il n’y a jamais eu de vraie reprise  et il n’y en aura jamais. On vous ment sans cesse. Le temps du Grand Transfert.

  1. Le mythe du fracking pétrolier US et game over sur le boom économique associé.

    Le secret derrière la fracturation – les puits de pétrole ne produisent pas autant que prévu. Par Bradley Olson, Rebecca Elliott et Christopher M. Matthews
    https://www.les-crises.fr/le-secret-derriere-la-fracturation-les-puits-de-petrole-ne-produisent-pas-autant-que-prevu-par-bradley-olson-rebecca-elliott-et-christopher-m-matthews/

    Les schistes bitumineux ne sont toujours pas rentables. Par Nick Cunningham
    https://www.les-crises.fr/les-schistes-bitumineux-ne-sont-toujours-pas-rentables-par-nick-cunningham/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s