Billet: la question européenne, oui mais pas que …

« Dans le contexte du mouvement des Gilets Jaunes et du Grand Débat National, voici la feuille de route, pour Macron, dictée par la Commission Européenne.

Un document de 108 pages à télécharger ci-après qui permet de comprendre, à l’approche des élections européennes, qui gouverne réellement la France.

A lire pour ceux qui auraient quelques espoirs sur l’issue sociale du Grand Débat National ». John Drake.

Réponse de BB

Je ne conteste pas l’utilité de s’adresser aux citoyens, je tente de le faire moi même. encore que je m’adresse plus aux individus qu’aux citoyens mais c’est une nuance; mais tant que cela n’est pas incarné, enraciné dans des médiations politiques, partis syndicats, médias, la portée est limitée.

Le système est en crise, en crise radicale, fatale et il joue sont va-tout dans la fuite en avant sans scrupule, violente, destructrice de toutes les valeurs fondamentales. Le système pour survivre s’attaque aux structures même.

Il n’y a pas qu’en matière financière que l’on est dans le coûte que coûte.

Draghi n’est qu’un épiphénomene, et Bruxelles aussi; non on est dans le coûte que coûte partout.   Et ceci explique le comportement de Macron qui ne cherche plus le consensus, il cherche cyniquement à bénéficier des institutions- la Ve République – et des armes de la Constitution- la Police et la Justice -.

il est fini le temps ou on cherchait à unifier, à cimenter l’Union Nationale: on est dans la lutte voulue, des uns contre les autres, on instrumentalise la haine de l’autre.

On instrumentalise le rejet. On pratique le vrai fascisme, mais avec les apparences de l’inversion/projection. .

Et c’est en ce sens que nous sommes dans une phase mixte difficile à déchiffrer dont la question européenne n’est qu’une partie:

Cette phase mixte est un mélange , à la fois , en même temps de:

-néo fascisme par le sacrifice à l’Idée Européenne et de

-néo libéralisme libertaire sociétal mondial qui nie les classes sociales.

Le succès du système ainsi produit repose sur la consommation et l’exaltation de la transgression en particulier sexuelle et la drogue: Homosexualité, homoparentalité, droit des femmes, droit au mariage, droit à élever des enfants, droit au pillage migratoire .

On remplace l’ancien clivage fondé sur le travail et la production par le nouveau clivage pour ou contre les droits!

Pas étonnant que l’on relance ces jours ci la PMA! Pas étonnant que l’on en est réduit à promettre le Salaire Universel qui est le pillage des travailleurs au profit des consommateurs. Pas étonnnant que l’on monte en épingle comme une provocation la Journée des Femmes.

Les ingénieurs sociaux attaquent le problème à la racine c’est à dire au niveau de ce qui se passe dans la tête des gens; ils produisent une Nouvelle Société, une nouvelle manière de vivre ensemble comme ils disent, fondée sur :

-l’audiovisuel
-les loisirs
-la mode
-pseudo communication
-la transgression sexuelle,
-la pornographie,
-la drogue,
-l’imaginaire roi

On pose la consommation transgressive comme émancipante, libératrice pour mieux laisser intacte la domination politique, culturelle, économique et maintenant financière.

L’exploitation devient complexe, elle est partout, au niveau :

-du travail bien sur, mais même les cadres sont prolétarisés

-des loisirs et de la consommation

-de la gestion des besoins et de leur subjectivisation dans les désirs

-au niveau financier et monétaire

Toutes les transgressions sont posées comme étant d’avant garde, modernes alors qu’elles ne sont que régressives.

C’est difficle à comprendre parce que d’un côte on casse les classes sociales en rejetant les Extremes et en s’appuyant sur le Centre mystifié et de l’autre en même temps on fait l’Histoire en voulant constituer une oeuvre historique: l’Europe contre le futur G2, c’est à dire la Chine et les Etats-Unis. On nie l’histoire tout en la faisant!

je veux faire comprendre que certes la question européenne est importante mais elle s’incrit dans une question plus vaste qui est celle de l’évolution de nos sociétés, de leur destructuration impulsée par le système pour faire face à la crise que le capital rencontre depuis maintenant une décennie.

En clair et j’en suis désolé: résoudre la question européenne n’avancera à rien si cette résolution ne s’inscrit pas dans une analyse plus vaste du système mondial.

Les problèmes de la France sont au niveau européen et les problèmes européens sont au niveau du monde. Et les problèmes  du monde sont au niveau de l’histoire.

4 réflexions sur “Billet: la question européenne, oui mais pas que …

  1. Bonjour M. Bertez

    Oui je comprend votre point de vue et partage votre dernière phrase de conclusion.

    C’est juste que c’est terrifiant en terme de perspective pour notre futur.
    Lequel sera-t-il ?
    Le meilleur des mondes d’Huxley ?
    1984 d’Orwell ?

    Ou bien Nino Ferrer:
    Un jour ou l’autre il faudra qu’il y ait la guerre
    On le sait bien
    On n’aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
    On dit c’est le destin.

    J'aime

    1. C’est effrayant , mais le pire est que les hommes n’en ont pas conscience en raison des évolutions que j’ai tenté de lister rapidement: forclusion de la production, mise en avant de la consommation transgressive, perte de conscience politique et citoyenne, déculturation.

      Qui ose rappeler l’horrible séquence de la terreur néofasciste-néoliberale-néocons?
      personne! Et pourtant tout est lié, tout s’enchaine

      -La dictature du FMI et de l’UE

      -L’ OTAN en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak, cote d’Ivoire, Libye, Syrie,Venezuela

      -Le terrorisme financier en Grèce, en Italie,n au Portugal

      -La fin de la globalisation coopérative

      -La guerre tiède , le réarmement tous azimuts

      -La construction de l’ennemi Iranien

      Le plus inquiétant c’est le glissement, c’est le fait que l’on glisse sans prendre conscience de ce glissement. Tout est logique en temps T du moment que vous avez accepté T-1; on va de proche en proche vers le pire sans que qui que ce soit prenne la vraie décison.

      Nous sommes dans un engrenage qui ne peut que déboucher sur la guerre avec bonne consciecne, une guere qu’au fond peersonne n’aura voulu mais qui s’imposera mécaniquement.

      J'aime

  2. Le problème de la France et de l’Europe est que nous sommes devenus des nains,des pays du tiers monde par un double mécanisme d’une décadence de notre part et d’une montée en puissance des chinois,indiens par exemple. Et nous sommes dans le déni : niveau de vie trop élevé en moyenne par rapport a notre rang dans la compétition mondiale,dirigeants compradores,état de droit chancelant tout en voulant croire que le reste du monde ne va pas nous éjecter du piédestal ou nous avions réussi a nous hisser.oui,période délicate ou un cycle se termine ( boomers âges) et le nouveau se cherche.comme vous l’avez dit,le risque qu’on se dirige vers la guerre est grand.la possibilité de son ineluctabilite est effrayante.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s