Cyberguerre et techniques de démolition au Venezuela

La neutralisation du réseau électrique du Venezuela a impliqué et implique toujours un volet cybernétique. Cette attaque non-conventionnelle sans précédent contre les infrastructures énergétique d’un pays comporte donc des éléments de sabotage effectué au moyen de commandos infiltrés, d’agents in situ, drones-relais et d’une solide offensive cybernétique menée en partie par l’implantation physique préalable de clés USB (USB Flash Drives), impliquant nécessairement des opérations clandestines relevant du renseignement humain.

L’ampleur de cette attaque est telle que le siège du Ministère vénézuelien de la défense n’a pu activer ses groupes électrogènes de secours et d’appoint.

Six radars des forces de la défense aérienne du territoire ont été mis hors service durant un peu plus de dix heures suite à cette attaque.

Caracas crie au sabotage tandis que des équipes d’experts étrangers venus de pays « alliés » tentent de déterminer la nature de cette attaque et de parer au plus urgent.

Dans certaines régions du pays, notamment autour de bases militaires connues, les alternateurs et l’équipement électronique de certains moteurs d’automobiles ont cessé de fonctionner. Les radios FM ont cessé d’émettre faute de courant mais certaines n’ont pu émettre après le rétablissement du courant électrique par des moyens d’appoint.

Les médias vénézueliens n’ont rapporté aucune attaque informatique d’envergure et la plupart des sites internet de ce pays sont encore en ligne. Cependant, un virus informatique ravage en ce moment les systèmes d’information des réseaux intranet des secteurs de l’industrie, de la finance et de l’industrie.

En parallèle avec l’emploi d’outils de la cyberguerre et de techniques de démolition, des armes à rayonnements électromagnétiques sont également susceptibles d’être utilisées.

Le moyen le plus fiable pour assurer l’éclairage en 2019 demeure la bougie de cire et la lampe à gasoil et ceci résume à lui seul le paradoxe et la précarité du développement technologique.

Strategika51 | 10 mars 2019 à 23 h 05 min | URL : https://wp.me/p1wadU-g5G
Publicités

Une réflexion sur “Cyberguerre et techniques de démolition au Venezuela

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s