Les dépêches mercredi 20 Mars, la globalisation se fracasse. A lire.

[CNBC] FedEx just warned the whole globe is slowing

FEDEX est un bellwether global:  forte chute. C’est un phare de la globalisation et une cloche de brume conjoncturelle.

Les dernières déclarations de la société sont moroses:

“Our third quarter financial results were below our expectations and we are focused on initiatives to improve our performance,” said Frederick W. Smith, FedEx Corp. chairman and chief executive officer ».

Le commerce mondial est l’une des grandes victimes du ralentissemnt séculaire; il stagne, voire régresse.

Mais il n’y a pas qu’un aspect conjoncturel dans ce déclin, il y a également une tendance de fond qui est le recul de la globalisation.

C’était écrit et 1914 avait bien montré les limites du mythe de la globalisation heureuse.

Nous l’avons diagnostiqué il y a plusieurs années lorsque les « G », ces grandes messes de la globalisation coopérative se sont brisés. Le jour ou les « G » se sont fracassés sur la réalité de la compétition stratégique , ce jour là nous avons affirmé que la globalisation, c’était fini.

Et c’était bien avant Trump: Trump est le déglobalisateur de circonstance, il enfourche un cheval, il surfe sur une tendance qui est une nécessité de la période. MAGA n’est que l’étiquette publicitaire sur une réalité qui était latente. Et j’ose affirmer que c’est sur une réalité qui lui échappe, il ne la comprend pas.

Les USA ont pris conscience que la poursuite du mouvement de globalisation impliquait leur déclin et ils ont jugé qu’il était encore temps de donner un coup d’arrêt. Ce sont les erreurs et les faiblesses des gouvernements américains successifs qui ont produit la montée de la Chine pensent les stratèges US. Et maintenant pour stopper la glissade elles utilisent les atouts qui leur restent en particulier le pouvoir « soft ». Les grosses voix et les petits batons.

La globalisation a touché ses limites, elle a buté sur les déséquilibres stratégiques de l’affaiblissement américain: pertes d’emplois, déficits et dettes, perte de leadership , armement des puissances rivales, retard militaire, érosion de l’imperialisme monétaire   etc

Avec la fin de la globalisation c’est le reflux:

-de la confiance

-la montée du souçon systématique, voire systémique

-de l’appétit pour le risque

-de  l’expansion  des échanges

-de la liberté de circulation de tout , absolument tout car tout se grippe

-la reintroduction du frottement, de la non fluidité et des couts qui y sont liés

Cette réalité n’a pas échappé au grand journal Barron’s qui a produit la semaine dernière un très bon  travail sur ce thème.

Le monde change , mais pendant ce temps les idiots inutiles de Bruxelles se regardent le nombril et continuent de mener la dernière guerre; ils gèrent les yeux collés au rétroviseur.

Face à la constitution d’un colossal G2 composé de la Chine et des USA ils continuent de réver et de perdre ressources et energie dans la recherche de l’impossible unité alors que la solution, alors que l’atout est constitué par la diversité. 

De la même façon que le mouvement dilectique de la déglobalisation est entamé, les mêmes causes vont produire les mêmes effets; la déseuropéisation va s’imposer. 

Hélas nos idiots ne seront pas capables de le voir.

Small will be beautiful. !

https://www.barrons.com/articles/whether-or-not-there-is-a-u-s-china-deal-the-global-trade-system-is-changing-51552692446

How Investors Should Navigate Globalization’s Decline

Investors have been on edge as the world’s two largest economies, the U.S. and China, tiptoe toward a trade agreement. Yet even if President Donald Trump and President Xi Jinping reach a deal, a tariff peace won’t mean a return to the old ways of doing business.

The global system of trade is being realigned. A decadeslong drive toward freer trade across borders has begun to reverse. Globalization is being overwhelmed by populism, nationalism, and protectionism.

How Investors Should Navigate Globalization’s Decline

Ci dessous la chute de FEDEX.

 

Rappel j’ai oublié de vous signaler cet article
March 12 – Financial Times (Henry Sanderson): “China’s push to boost its gold holdings could see the country challenge Russia as the most aggressive buyer of the precious metal this year.
The country’s central bank, the People’s Bank of China, has bought about 32 tonnes of gold in the past three months. If it keeps purchasing at that rate, China would surpass Russia and Kazakhstan, leading buyers in 2018 which have tapered their acquisitions recently.
China is the world’s biggest gold producer but its gold reserves, at just under $80bn, make up a fraction of its total foreign exchange reserves of more than $3tn… That 3% share, for example, compares with 19% for Russia.”

 



 

 

Jour de Fed

The Federal Open Market Committee publishes its latest monetary policy declaration at 2:00 p.m. Eastern Time, along with updated economic forecasts that are expected to show policy makers now see only one rate hike this year. No change in interest rates is expected today. Investors will be intensely focused on the Fed’s perspective on its inflation-targeting goal and the balance-sheet runoff, with Chair Jerome Powell holding a press conference 30 minutes after the decision.


 


[Reuters] Asian shares slip from 6-month high ahead of Fed policy decision

[Reuters] BOJ policymakers disagree on next policy move as risks mount

[Reuters] Japan factory mood hits weakest since 2016 as trade rifts bite: Reuters Tankan

[Reuters] Asian business sentiment lingers near three-year low as trade war drags: Thomson Reuters/INSEAD

[CNBC] FedEx just warned the whole globe is slowing

Publicités

5 réflexions sur “Les dépêches mercredi 20 Mars, la globalisation se fracasse. A lire.

  1. Bonjour,
    Les problèmes financiers sont l’écume de phénomènes plus profonds, il ne
    faut jamais l’oublier.

    La déglobalisation et ses suites probables vont nous recentrer sur le concret,
    la déconnexion possible des flux mondiaux et de leurs mafias, la reconstruction
    de sociétés supportables sachant ce qu’elles ne veulent plus et en tirer les
    conséquences.

    Je mets en lien cette video qui en un quart d’heure aligne les problèmes
    climatologiques et biologiques qui nous guettent à court et moyen termes,
    du fait de notre comportement.

    On peut ajouter que le Brésil envisage tranquillement de raser L’Amazonie, entre autres « détails ».

    La seule chose qui ne va pas ralentir, se sont donc les migrations humaines.

    Pas besoin de dessin.

    Face à ces changements massifs, les réactions ne vont sûrement pas être
    concertées mondialement, le G2 Chine/USA ne parle que pognon, en fait savoir
    qui va régner sur les ruines, les idiots ne sont pas qu’à Bruxelles.

    Ce sera chacun pour soi, le reste juste du bruit.

    La question sera de savoir quel niveau d’organisation va résister. Mondial? On
    oublie. Continental? Voir l’UE… National? Au cas par cas. Régional? Possible.
    L’instinct de survie a de l’avenir.

    Bonne jounée, M. Bertez.

    J'aime

      1. Dommage, elle est bien enlevée. Même si ce qu’elle dit on le sait déjà, s’en
        suivent de grâââves questions métaphysiques. Que faudra-t-il mettre
        sous les vocables:
        -Capital
        -Profit
        -Richesses
        Probablement plus les mêmes choses qu’avant.
        Enfin un moyen radical, quoique coûteux, risqué, d’évaporer le capital mort,
        et quelques illusions qui le font croire vivant…. Tabula Rasa.

        J'aime

    1. Achats géopolitques en prévision des affrontements futurs:

      -pour eviter d ‘être paralysés par des embargos sur les paiements internationaux
      -pour se préparer à la future reforme du système monétaire international
      -pour échapper à l’over-reach juridique et juridictionnel américain

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s