Billet. A propos des scandales du type Ghosn ou des retraites chapeau type Enders.

Plenel s’indigne des sommes astronomiques touchées par les managers qui servent le capital.

Enders va toucher près de 40 millions.

Plenel: « La violence sociale de l’injustice économique résumée en un symbole : cette énorme « retraite chapeau », non soumise aux cotisations sociales ni à la CSG, offerte à vie à un patron au détriment de ceux qui, par leur travail, produisent les richesses.

Bertez : Le système a muté quand il s’est attaché la complicité des managers contre la collectivité par les stocks-options, par les rémunérations et retraites chapeau et autres avantages calculés sur la création de « valeur boursière ». Le manager a ainsi été associé organique du capital.

La création d’une participation organique des managers aux enrichissements du capital est un élément clef de la financialisation , l’autre élément clef c’est la dépénalisation des rachats d’actions, les buy backs au début des années 80 : quand on a cessé de les traiter comme manipulations de cours’.

Tout cela n’a rien à voir avec la morale et n’a à voir qu’avec le rapport des forces sociales. La défaite historique du salariat dans les années 80 (Thatcher et Reagan) a ouvert la porte à un capitalisme pervers, sans frein, et ce capitalisme s’est lancé dans une course folle

La perversité de ce capitalisme a été achevée avec la libération des banques centrales, lesquelles , ayant désancré les monnaies et s’étant libérées du contrôle politique ont solvabilisé les dérives du capital en lui fournissant les liquidités quasi gratuites à volonté.

Parler de justice et de morale c’est deja faire de la sociale-democratie car c’est passer à cote de l’essentiel qui est la mutation du système en un système pervers.

Si on reste dans le schéma sociale démocrate de Plenel il suffit de réglementer et de limiter les abus c’est a dire de donner plus de pouvoir à l’état et au gouvernement et c ‘est bien cela que veut Plenel: c’est donner plus de pouvoirs aux gouvernements car c’est un dirigiste/nomenklaturiste.

Mais ma vraie solution est non pas de corriger la perversité mais de la supprimer:

-interdire les stocks options

-retablir la fiscalité

-interdire les rachats  d’actions, les buy backs

-reprendre le contrôle des banques centrales non par la politique ou le gouvernement  mais par une charte objective.

Le système financialisé a créé un système de rêve:

-il organise l’excédent , le surplus, le trop plein de main d’oeuvre salariée par les  délocalisations, l’arbitrage international du travail et maintenant la robotisation, donc les salariés sont en concurrence et le prix du travail baisse

-il organise la raréfaction au sommet des managers par de nombreuses régles, barrières,  discrètes secrètes qui font que pour être manager il faut appartenir au club, au réseau cooptatif . Ce qui permet des rémunérations de type monopolistiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s