Michel Maffesoli: “Notre-Dame, la transcendance immanente”

On peut s’interroger sur la pertinence de l’interprétation et le cadre analytique de Michel Maffesoli, mais c’est un beau texte , une oeuvre qui donne du plaisir.

Le plaisir de la découverte de ce qui est caché , ou simplement préconscient et que l’on voit mettre en mots.

Le plaisir de l’intelligence de l’autre qui crée une réalité un peu moins prosaique, un peu plus sacrée.

On pourrait analyser cette « ame collective » dont parle Maffesoli, y discerner autre chose que ce que lui ressent.

Mais après tout il est auteur, il s’autorise de lui même et il exerce sa liberté pour projeter son regard sur un évènement que beaucoup n’arrivent pas comprendre.

Son interpretation est un don à ne point bouder.

Personnellement je ne crois pas que la foule réunie sur le parvis ait échappé à la modernité, j’aurais même tendance à soutenir le contraire et à explorer son aspect « fake », d’évènement , de spectacle éphémère, je verrais plutot querlque chose comme l’inversion ou la déclinaison de l’homo festivus de Philippe Muray mais enfin …

Disons qu’il y a là une tentative d’élévation et que c’est bien.

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Michel Maffesoli: “Notre-Dame, la transcendance immanente”

En cette nuit funeste, Notre-Dame de Paris brûlait ! Et tout autour, peu à peu, une immense foule se rassemblait. Impuissante, mais comme en communion de destin avec cet esprit de pierre tout en incandescence. Peuple silencieux. Puis, soudainement, chantant ou priant le « Je vous salue Marie ». Place Saint Michel, Quai d’Orléans, Pont Saint Louis, l’émotion se sublimait en un chant n’ayant rien d’offensif, mais où l’on entendait comme un écho d’une âme collective, qui, depuis le Moyen-Âge, entoure cette figure protectrice de la cité.

Un climat de piété.

Nombreux sont ceux ayant célébré, tel Victor Hugo, « Notre-Dame de Paris » (1831). Ne soulignent-ils pas que ses cloches, son bourdon en particulier, émeuvent les esprits les plus rassis et, certains jours, enflamment l’ensemble de la ville ?

Ce qui frappe est le climat de piété régnant autour de la…

Voir l’article original 583 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s