« Des taux d’intérêt plus bas pourraient alimenter les bulles sur les prix des actifs, créer des déséquilibres financiers et finalement une récession »

La présidente de la Réserve fédérale de Kansas City, Esther George, s’est déclarée opposée à la réduction des taux d’intérêt afin de relever le taux d’inflation jusqu’à la cible de 2% de la banque centrale.

« Des taux d’intérêt plus bas pourraient alimenter les bulles sur les prix des actifs, créer des déséquilibres financiers et finalement une récession », a déclaré George, qui participera aux votes  pour la politique monétaire cette année, au Economic Club of Minnesota. « Dans les circonstances actuelles, avec un taux de chômage bien inférieur au niveau projeté à long terme, je ne vois aucune raison de craindre que l’inflation se situe un peu en dessous de son objectif à long terme. »

Le président Donald Trump et d’autres membres de son gouvernement ont appelé à une réduction des taux d’intérêt afin de créer une croissance plus rapide aux États-Unis, tout en citant le manque d’inflation pour justifier leur décision d’agir.

Certains responsables de la Fed, quant à eux, ont  demandé à la banque centrale de prendre des mesures pour pusser  les prix à la cible de 2% .

Les marchés financiers s’attendent majoritairement à une réduction des taux cette année.

Charles Evans, président de la Fed de Chicago, a déclaré que la banque centrale pourrait envisager de réduire les taux si l’inflation devait tomber à environ 1,5%.

« Je ne suis pas convaincu qu’un léger sous-dépassement de l’inflation par rapport à l’objectif nécessite un dépassement compensatoire de l’objectif », a déclaré George dans le texte du discours de Minneapolis. « Le niveau actuel de l’inflation risque de semer la confusion parmi les banquiers centraux et les acteurs des marchés financiers, mais dans le contexte d’une économie en croissance et de gains d’emplois, il n’exige pas de réponse politique de la Fed. »

La Fed envisage d’éventuelles modifications de son cadre politique lors d’un prochain examen annuel.

Parmi les idées évoquées:  la recherche d’une inflation moyenne de 2% sur une période donnée, les responsables laissant délibérément les pressions exercées sur les prix pour dépasser la cible et compenser les périodes où l’inflation serait inférieure à 2%.

George a déclaré que, lorsqu’elle s’adressait à des personnes ou à des chefs d’entreprise, ils ne voyaient pas dans la faible inflation un problème.

Bien que George ait répété ses prévisions d’une croissance solide cette année, elle a reconnu que la croissance et les échanges mondiaux restaient un risque pour ses prévisions.  « Je vois de plus grands risques en raison de   l’incertitude de la politique commerciale et du ralentissement de la croissance à l’étranger, en particulier en Chine, dans la zone euro et au Royaume-Uni », a-t-elle déclaré.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-05-14/fed-s-george-warns-rate-cut-could-lead-to-bubbles-and-recession

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s