Marchés, no limit, le Pacte Faustien

Je suis content de voir qu’Hussman , que j’admire et respecte pour ses qualités intellectuelles et morales, me rejoint enfin: il accepte de considérer qu’il n’y a pas de limite; il cesse de s’interroger sur la question de savoir si on approche des limites, ce qui est ma position depuis … le début des années 80 et surtout depuis 1987 .

j’ai alors  compris  que les actifs financiers n’étaient plus ancrés et donc n’étaient plus rattachés à du fondemantal et donc que la notion de limite à leur prix n’avait plus de sens. « Ils » ont réussi à séparer l’ombre du corps ai-je expliqué, les ombres sont libérées, ils ont réussi le Pacte Faustien. Mais bien sur les marches n’en sont plus, ils ont perdu leur âme  contre l’abandon des limites, c’est la vie éternelle.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s