Epstein s’est suicidé à hauteur de 29%

Philippe Grasset

Extrait:

On apprend qu’Epstein, avant d’être arrêté, et même avant des articles révélateurs du MiamiHerald (à partir du 25 novembre 2018) devant mener à son arrestation, avait fait le ménage des plus grosses spécificités embarrassantes de sa vie courante, par exemple en faisant transférer d’urgence sur son île favorite (Pedo Island) une énorme pelleteuse-bétonneuse payée $100.000 cash pour des travaux de terrassement qu’on suppose aussitôt appartenir à la catégorie des cover-uptype-Mafia (ossements notamment, avec des rumeurs de pratiques sataniques incluant des sacrifices humains). Bien entendu,  cette affaire de la pelleteuse-bétonneuse n’est-elle qu’un des actes de la grande opération de nettoyage, et d’autres détails sont donnés dans l’article.


https://www.dedefensa.org/article/un-suicide-a-29


• Tout le monde s’amuse avec un tableau figurant un “portrait extrêmement sexuel” de Bill Clinton, qu’on aurait retrouvé dans l’appartement new-yorkais d’Epstein. Clinton y apparaît dans une robe bleue et des chaussures rouges à haut talons, tout cela rappelant ton sur ton l’attirail vestimentaire de Monica Lewinsky qui avait fait l’objet d’une enquête extraordinairement tatillonne et croustillante, pour ceux qui aiment tatillonner et croustiller, – mais aussi attirail similaire portée à l’occasion ou l’autre par Hillary, pour qu’il n’y ait ni jalouse, ni créature bafouée… (Observant ce “portrait” en photo, j’ai la curieuse impression que ces types ne sont vraiment capables de ne penser qu’à ça, je veux dire à la perversité qui les met hors de la nature, bien entendu en plus du fric. Ils n’ont nulle crainte du ridicule de leur diablerie si marquée par leur goût du bling-bling, bien entendu en plus du goût du fric. Ces types n’ont aucun goût, dans tous les sens de l’expression, je veux dire même si un cannibale blanc et suprémaciste voulait les bouffer après les avoir fait frire sur canapé.)

• Même WhatDoesItMeans s’y met, à partir de nouvelles certifiées justes, comme celle du “suicide” (un “suicide apparent” de plus, un) d’un policier qui serait, selon le site, celui qui aurait donné l’alerte après la découverte du “suicide apparent” d’Epstein.

L’affaire Epstein se caractérise ainsi par l’extrême fantaisie de ses prolongements, et plus que jamais à sa place dans la catégorie des tragédies-bouffes, extrêmement tragiques et extrêmement bouffes, effectivement parfait symbole de son “époque étrange”. Le côté rafraîchissant de cette sordide équipée est que le public accueille les nouvelles officielles dont on comprend la complexité et le maniement vertueusement prudent, avec le plus complet scepticisme, et même dirais-je, dans un sens de rejet de la parole officielle qui devrait être un sujet d’inquiétudeextrême pour la direction du système de l’américanisme : 29% des personnes interrogées par l’institut Rasmussen croit qu’Epstein s’est suicidé, 42% croient qu’il a été assassiné.

La vigilante et avisée Caitline Johnstone pense qu’il s’agit d’un événement considérable, qu’on n’a jamais vu une telle perception de scepticisme, d’hostilité, aussi vives et aussi vite, pour la version officielle d’un événement de cette importance.

« …En dépit de la folle poussée des médias de masse pour s’en prendre à tous ceux qui remettent en question le récit officiel d’Epstein, qui sont aussitôt qualifiés de “cinglés de la théorie de la conspiration”, seulement 29 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles croyaient qu’Epstein s’est suicidé comme on leur avait dit, et 42 % qu’il a été tué. Jamais de ma vie je n’ai vu un rejet aussi généralisé et instantané d’une narration promue par un établissement aux États-Unis.
» C’est extrêmement important. La capacité de la classe dirigeante à manipuler la façon dont les gens pensent, agissent et votent est la seule chose qui empêche le public d’utiliser le pouvoir de leur nombre pour forcer des changements réels et créer un nouveau système qui ne repose pas sur une guerre, un écocide et une exploitation sans fin. Le moteur de la propagande dans les médias de masse est aujourd’hui à son point le plus faible et le plus vulnérable de tous les temps, et les tentatives des gestionnaires narratifs pour reprendre le contrôle ne font que les exposer plus gravement.
Le pouvoir est la capacité de contrôler ce qui se passe. 

Le pouvoir absolu est la capacité absolue de contrôler ce que les gens pensent de ce qui se passe. Nos dirigeants sont en train de perdre rapidement ce pouvoir absolu.
Les gens se réveillent. »

Une réflexion sur “Epstein s’est suicidé à hauteur de 29%

  1. Bonsoir,

    La mort d’Epstein était sur-déterminée (comme vous aimez dire) : ce type n’a jamais exprimé le moindre remord après sa première condamnation et il a même continué sous le regard de tous, il n’avait pas peur de la justice et ce n’est certainement pas la culpabilité qui l’a tué.

    Vu l’envergure de son réseau de connaissance et probablement les secrets qu’il détenait, il ne pouvait pas rester en vie.

    Soit on l’a tué, soit on lui a donné le choix, tu te tues ou tu souffriras l’enfer.

    Je suis étonné que son acolyte Maxwell soit encore de ce monde, elle a peut être mieux assurée sa vie.

    Soit cette affaire ira au bout et ce sera le plus grand scandale de l’histoire US, soit cela va finir en eau de boudin, quelques têtes tomberont mais rien de bien important.

    Cordialement.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s