Le Gouvernement agite ses hochets, l’action est ailleurs.

Les médias passent compètement à coté du débat qui fait rage au sein de la BCE à l’occasion du départ de Draghi et de son remplacment par Lagarde.

j’ai même le triste sentiment que tout cela passe au dessus de la tête du gouvernement d’une part et de l’opposition d’autre part.

S’agissant des choses importantes, c’est le chien crevé au fil de l’eau, nous n’avons aucun pouvoir ou même velléité d’en exercer un.

Silence, nous nous faisons joujou avec le voile!

Pourtant ce qui se passe à la BCE, cela est bien plus important que les mesurettes contenues dans le budget. La Banque Centrale comme je le dis souvent déplace des centaines de milliards tandis que le Macron Jupiterien et le  gouvernement n’ont à leur disposition que des petits hochets de quelques milliards qu’ils agitent pour amuser la galerie et faire croire qu’ils ont du pouvoir.

Ils n’en ont aucun, la réalité leur échappe, elle est influencée par Trump, la Fed, la PBOC, la BCE …

Les zozos gouvernemntaux sont des marionnettes dont les ficelles sont tirées ailleurs, elle jouent le rôle  de faire-semblant, de tenants-lieux.

Ce qui commande c’est le cycle en cours, l’état  du monde avec la crise d’excès de capital, la crise de l’ excès de dettes, l’insuffisance de  profit, la fragilité des marchés, la menace de destabilisation financière  etc.

Les dès sont jetés et hélas ils sont jetés par d’autres.

La France n’a aucun pouvoir sur son destin, tout ce quelle peut faire c’est fuir, dans l’imaginaire, dans l’illusion qu’elle compte …

A court terme la balle est dans le camp des Pays du Nord: ils sont pressés de toutes part pour faire un geste keynésien qui consisterait à augmenter les dépenses en sacrifiant l’orthodoxie budgétaire. Comme si cela pouvait faire autre chose que fournir un petit dopage  passager. On se raccroche à une illusion, une de plus.

Il faudrait que les stimulations atteignent  des chiffres colossaux pour avoir une influence sur le cycle en cours.

30 octobre – Bloomberg : «L’un des outils les plus importants de Christine Lagarde pour stimuler l’inflation pourrait bien perdre de la popularité avant même qu’elle puisse exercer le pouvoir en tant que présidente de la Banque centrale européenne.

Des doutes sur les taux d’intérêt négatifs commencent à faire surface parmi les décideurs du continent où ils sont apparus pour la première fois il y a cinq ans. Un nombre croissant de responsables de la BCE à Francfort commencent à se demander s’ils font plus de mal que de bien, et la Riksbank suédoise semble désespérée de l’en débarrasser complètement.  »

31 octobre – Bloomberg : «Luis de Guindos a rejoint le nombre croissant de responsables de la Banque centrale européenne qui mettent en garde contre les effets néfastes d’une politique monétaire ultra-expansionniste.

Le vice-président de la BCE a également déclaré que les décideurs politiques ne pouvaient à eux seuls protéger l’économie de la zone euro contre les conflits commerciaux perturbateurs ou contre l’incertitude générée par la sortie imminente du Royaume-Uni du bloc européen…

« Nous avons commencé à remarquer que les effets collatéraux de cette politique, de cette politique monétaire, sont de plus en plus importants « , a déclaré M. Guindos à un groupe… C’est l’une des raisons pour lesquelles la politique monétaire » ne peut être la seule réponse au ralentissement économique « dans la zone euro. »

26 octobre – Reuters : « Christine Lagarde veillera à ce que les décideurs de la Banque centrale européenne quittent leur » tour d’ivoire « pour faire face aux réalités politiques de la zone euro, a déclaré le vice-président de la BCE, Luis de Guindos… » « 

2 réflexions sur “Le Gouvernement agite ses hochets, l’action est ailleurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s