Humeur. Lisez, vous êtes concernés. Bientot l’Inflation Verte!

Bientot l’Inflation Verte!

Si vous me suivez régulièrement vous avez compris que les autorités ne pouvaient plus stopper la politique monétaire inflationniste.

Il faut créer toujours plus de crédit, toujours plus de signes monétaires et faire en sorte que cela soit accepté.

Dans les périodes de  guerre l’excuse est toute trouvée, on finance la guerre par la planche à billets et personne ne trouve à redire puisque c’est une situation exceptionnelle. Les autorités ont tous les droits.

On finance la guerre à crédit, pas par les impôts, puis, lorsque la masse de crédit est devenue colossale, à la fin de la guerre,  on fait une réforme monétaire qui détruit 90% des dettes et donc 90% des épargnes.

Les kleptos eux, vont faire comme dans les vraies guerres militaires: des profits de guerre considérables.  Et bien sûr ils vont les mettre à l’abri. Ce que vous, vous ne pouvez pas faire, Vous, vous n’en avez pas les moyens.

Je soutiens depuis de nombreuses année que l’idéologie climato-réchauffiste a pour fonction de faire peur et  de justifier le dirigisme, le contrôle, la perte de souveraineté des nations, et surtout les expédients monétaires.

Au nom du climat, compte tenu de l’importance de la chose, vous devez accepter que l’on baisse votre niveau de vie, que l’on avilise la monnaie, que l’on pille vos économies, que l’on donne du crédit de plus en plus bradé , que ce crédit soit donné aux entreprises, aux ploutocrates,  et aux gouvernements qui mênent la guerre contre le réchauffisme.

On en revient toujours au même schéma: face au danger qu’il soit réel ou imaginé, il faut que les petites gens se sacrifient, qu’ils montent au front tandis que les  gros eux restent planqués à l’arrière et s’enrichissent encore plus. Vous êtes les fantassins de la guerre dans  tous les cas, eux sont les généraux et l’état major.

Ils vont à Davos dans leur avion privé mais vous devez aller au travail en bicyclette.

J’ai été précurseur en exposant ces prévisions et bien d’autres; maintenant vous pouvez constater que les officiels emboitent le pas, clairement, avec le plus grand sérieux . Et ils ne rencontreront bien sûr aucune critique et encore moins d’opposition de la part des kleptos qui vont bénéficier de la manne.

Mieux même le Mélenchon,  va applaudir, lui qui n’a rien compris à la fonction socio-politique de l’idéologie climato-réchauffiste.  Il va applaudir quand les  ultra- riches vont encore se gaver de  crédit à taux zéro et de liquidités en veux-tu en voila pour rafler toutes les richesses réelles. Ce qui les protégera de la grande destruction programmée. Ils achèteront les Tiffany et autres joyaux du monde.

Tout comme le Mélenchon se félicite de l’immigration qui permet de faire baisser les salaires des Francais et de les mettre au chômage au prétexte de l’universalisme imbécile.

14 réflexions sur “Humeur. Lisez, vous êtes concernés. Bientot l’Inflation Verte!

  1. J’aime bien vos billets car en ce qui concerne la finance et l’économie vous êtes me semble t’il dans le vrai et ça fait du bien d’entendre un peu le réel.

    En ce qui concerne le paradigme écologique, je me permets de vous le dire -la dernière fois mon message a été squeezé, pas très bon pour un vrai débat- je ne pense point du tout comme vous, l’état de l’environnement se dégrade tous les jours, aujourd’hui Venise demain quelle ville ? le RC, la pollution, la perte de sol fertile et de la biodiversité dans son ensemble est accablante et tout cela va continuer car le paradigme productiviste (« libéral » ou « socialiste ») est toujours d’actualité, même plus que jamais, les limites physiques sont atteintes et la planche à billets permet effectivement d’accroître encore un peu la croissance, mais accélère les tensions entre pays et entre groupes sociaux.
    Tout va continuer de plus belle car la Terre va fournir de moins en moins à des populations toujours plus avides de ressources…

    J'aime

    1. Je publie votre commentaire parce que vous me donnez l’occasion de préciser que vous vous trompez de service.

      Mon service n’est pas un service de débats. Et à ce titre que vous partagiez mes analyses ou non m’indiffère.

      Je ne vends rien! Je ne cherche nullement à faire des adeptes.

      Mon service, que je ne considère pas comme un blog, est un don gratuit, unilatéral. Je publie et je travaille pour faire réflêchir et c’est tout.

      J’offre une interprétation de l’actualité selon une grille d’analyse fondée sur un ensemble de connaissances, un bagage théorique, une expérience et une déontologie que l’on ne rencontre plus dans la presse.

      Donc ne saisissez pas l’opportunité d’un téxte pour faire valoir vos opinions; convaincre d’autres personnes ou même essayer de vous convaincre vous même.

      Normalement je ne publie pas les textes comme les vôtres .

      Ceci étant dit je vous publie car vous me donnez l’occasion de rectifier une erreur: vous tentez de me persuader du bien fondé de l’idéologie climato-réchauffiste.

      Je m’en moque totalement car ce n’est pas du tout, mais alors pas du tout et je m’en suis expliqué, ce qui ‘intéresse.

      Le bien fondé de ces affirmations sur le climat n’est pas mon sujet; ce qui est mon sujet c’est l’utilisation socio-politque du thème du climato-réchauffisme .

      Et si vous y réflechissez c’est bien différent.

      je vous incite donc à affiner , à aiguiser votre pensée.

      Il y a d’un côté un ensemble d’hypothèses non scientifiques car utilisant des modèles de prévision non testés et simplement possibles ou probables. Les débats sur cette question sont complexes et hors de portée du commun des mortels. Même avec beaucoup de travail et encore plus de motivation. Je ne rentre pas dans ces débats, mais je me réserve le droit d’en montrer l’historique, les tenants et aboutissants financiers et politiques

      Et

      Il y a de l’autre coté l’utilisation que l’on fait de ces modèles pour mener une campagne mondiale afin d’imposer des pseudo solutions, elle mêmes non prouvées, non testées et donc discutables. Les idéologues du climato-réchauffisme voudraient interdire ces débats et en fait sacraliser leur cause. Ils veulent des croyants béats.

      Vous confondez la discussion sur les dogmes d’une religion avec les analyses sur les effets de cette religion dans la société. Vous mélangez la religion et la récupération qui en faite par les membres du clergé.

      Penser juste, c’est penser à l’intérieur du sujet qui est exposé, pas à coté.

      J'aime

  2. On a eu l’Or noir (en voie de contrainte majeure sur notre économie), l’Or bleu ( dont on ne parle plus ou très épisodiquement ), place maintenant à l’Or vert !

    Je suis entièrement d’accord avec votre article.

    Maintenant, ce prétexte ou un autre, une seule certitude nous courrons tout droit vers le whatever it takes inflationniste.

    Si cela peut nous éviter la guerre, pourquoi pas ?

    Mais là rien n’est moins sûr, car les chicaneries pour disposer d’un Or noir en déplétion ne vont pas tarder à se manifester.

    Sur le site de la BCE :
    27 November 2019
    RESEARCH BULLETIN NO. 64
    Finance and decarbonisation: why equity markets do it better
    Concluding remarks

    Our results suggest countries with bank-based financial systems that aim to decarbonise their economy should not only promote green finance initiatives such as green bonds, but also consider stimulating the development of equity markets.

    Equity investment can play an important role in the transition to low-carbon economies, in particular by stimulating innovation that leads to the adoption of greener technologies. One simple measure in this regard is to reduce or eliminate tax benefits that favour debt over equity, a reform that is already on the table in the context of the European Commission’s Capital Markets Union.

    In parallel, countries can take measures to counterbalance the tendency of credit markets to finance relatively carbon-intensive sectors and firms – banks could be asked to disclose information about the environmental performance of the firms they fund, for example. Or, countries could introduce green credit guidelines, as China and Brazil have recently done, to encourage banks to improve their environmental performance and to lend more to firms that are part of the low‑carbon economy.

    https://www.ecb.europa.eu/pub/economic-research/resbull/2019/html/ecb.rb191127~79fa1d3b70.en.html
    Working Paper Series
    Finance and carbon emissions
    https://www.ecb.europa.eu/pub/pdf/scpwps/ecb.wp2318~44719344e8.en.pdf
    Green Bonds Market Summary
    https://www.climatebonds.net/files/reports/global_q1_2019_highlights_0.pdf

    J'aime

  3. Bonjour,
    je suis en accord avec vous sur le fait que les autorités n’en ratent pas une pour déployer leurs fantasmes de contrôle social et de pouvoir.
    Cependant, les données scientifiques, relevés de terrain, et autres témoignages de l’état de la planète sont vraiment terrifiants (et nombre d’écolos en herbe n’en ont pas encore conscience), confirmant mois après mois que le climat prend une trajectoire non déterministe.
    Très peu de gens se tiennent au courant des études et autres résultats sinon ce serait la panique.
    Largarde et ses maîtres vont accélérer les destructions, et tout ça ne pourra pas durer bien longtemps. On note aussi que le cynisme des élites est de plus en plus exposé comme ce petit peigne cul royal qui vole en jet privé à l’autre bout de la planète pour voir un match de rugby.

    Quand nous aurons perdu quelques zones agricoles en France de manière définitive et que les premiers blackouts arriveront, on se rendra compte que les billets de la BCE ne sont que du papier toilette.
    Tout cela sera bien dérisoire et bien inoffensif, et ces élites seront balayées, terrées au fond de leur trou quelque part en Nouvelle zélande.

    Cdlt.

    J'aime

  4. Je lis beaucoup de confusion entre pollution et réchauffement climatique.
    Que nous ayons beaucoup pollué la planète, c’est vrai mais ça n’a rien à voir avec le pseudo réchauffement en millionième de carbone dans l’atmosphère.
    Je veux ajouter puisque je l’observe qu’au bout du compte homme du peuple ou homme de Davos, c’est toujours la nature qui a le dernier mot… La nature se chargera de l’espèce humaine bien avant que nous n’ayons nous trouvé comment la modifier…Comptez sur elle…Pour le reste la taxe climat et tout ce qui va avec, c’est du même acabit que liberté égalité fraternité, de grands discours à destination de la crédulité des masses…que l’on peut revendre à l’infini…

    J'aime

  5. Le dernier terroriste en date devait faire 16 ans de prison en GB, en fait il n’en a même pas fait 4 ans. Il a été relâché bien gentillement comme une bombe humaine…tic tac, tic tac, à la veille des fêtes, il faut bien rappeler au passant qu’il ne vit point dans un comte de Noël et qu’il se doit d’avoir peur…

    C’est un bien drôle de moyen de lutter contre l’islamisme, n’est il pas?

    Entre l’islamisme et le réchauffisme, grand succès, l’escroquerie financière qui se jouait à guichet fermée en 2008 a disparu des médias…

    On ne peut point parler de tout n’est il pas ?
    On ne peut point faire d’amalgame sauf quand il s’agit de pollution et de réchauffement..

    Oh terre, le soleil a fini sa journée et je viens seule m’asseoir où tu vis tant de gens naître passer puis mourir, un soir t’en souvient elle nous crûmes au pouvoir de la démocratie…. mais que dis je ? je m’égare…. il faut défendre la république !!!!

    Oh lac, l’homme n’a point de port, le temps n’a point de rives et nous sommes toujours aussi cons….

    J'aime

  6. Je tenais à vous faire part d’une remarque d’un ami cet été, ingénieur à la retraite, qui a travaillé pour le Giec dans les années 80-90, car son entreprise française (je ne la citerai pas) avait un CRAY, cet ami me disait que les gars du GIEC qui lui fournissaient les données à mouliner dans le Cary, prenaient en sortie toujours les hypothèses qui les arrangeaient personnellement, sans interprétation scientifique objective. En général sans souci d’idéologie, non, ils prenaient l’hypothèse la plus pessimiste, parce qu’eux-mêmes étaient sans doute dépressifs. Ce n’est pas de la science me disait cet ami ingénieur, vous vous en doutez bien et pourtant, ILS utilisent ensuite ces données pour servir un agenda et des intérêts privés, comme vous le décrivez si bien.
    Merci pour vos éclairages, ils éclairent mon entourage en retour et il s’en faudrait de peu pour que la perception générale bascule un jour ou l’autre (voir les gilets jaunes qui ne sont pas dupes mais qui font peur au français moyen, car ils obligent de sortir d’un certain confort « tiers-payant ». Ce basculement est un fait compliqué à analyser, vous en parlez dans un papier récent, il est lié à l’inconscient.
    Et puis de vous à moi, il est plus rassurant de se dire que la planète va mal et que des élites autoproclamées détiennent la solution, pour faire jouer de surcroît encore la musique socialiste quelques années de plus (une minute, monsieur le bourreau…), plutôt que de se dire que les choses au niveau de la planète ne vont pas si mal que cela, mais que chacun doit se responsabiliser et que les élites en question sont des charlatans. La nature humaine est ainsi faite.

    J'aime

  7. Vos analyses sont toujours aussi profondes et passionnantes en tout cas sans équivalent dans la presse. Elles ont d’autant plus d’interet qu’elles proviennent de quelqu’un qui a été au coeur du système et en a décortiqué tous les rouages, toute la logique, quand les politiques et la presse mainstream ont depuis longtemps démissionné.

    Ce qui est désespérant quand on vous lit c’est qu’il semble n’y avoir aucune porte de sortie.
    Les issues prévisibles sont elles nécessairement la ruine généralisée et le chaos sociétal ou la guerre la vraie?

    Au delà des mesures individuelles de sauvegarde, ne peut on pas entrevoir une issue globale « a minima » qui limite la casse et permette de repartir sur un système assaini au bénéfice des peuples?

    Est il vraiment trop tard pour renverser la vapeur?

    J'aime

    1. Je ne suis pas pessimiste et je conseille de lutter, de s’opposer car c’est du renoncement à lutter contre lui que le mal progresse.

      Le système a mis près de 50 ans à se construire tel qu’il est , inique, inefficace, dysfonctionnant et mainteant menteur, violent, violeur et voleur.

      Le système n’evolue pas en fonction de l’action ou des déclamations d’un individu il évolue en fonction de ses lois internes organiques et de la masse, du nombre qui le reproduisent chaque jour

      Or le nombre a maintenant été formaté pour reproduire ce système pourri il a évacué « l’être » et l’a remplacé par « l’avoir ». Les gens n’ont qu’une peur: manquer!

      Il a cassé les déterminations individuelles. Et ce n’est pas pas un volontarisme à la petite semaine , même médiatisé que l’on changera quoi que ce soit.

      La parole , les discours peuvent servir à mobiliser et à construire des troupes, mais elle ne remplace pas l’action sur le réel, sur le materiel, sur les conditions de vie.

      Les pseudo chefs sont des grands prêtres d’un monde magique, ils exercent une fonction tribunitienne, déclamatoire qui est une impasse car elle vise le pouvoir.

      Or il ne faut pas viser le pouvoir car viser le pouvoir c’est accepter des règles du jeu iniques et imbéciles. C’est reconstruire l’UMPSCFDTMEDEF! Non il faut viser à batir des troupes, des groupes, des « armées » , il faut reconstruire un peuple en lui proposant une parole qui le fait exister en tant que peuple et non pas en tant que troupeau de moutons.

      Il ne faut pas jouer au général Boulanger, il faut avoir une pensée de type Leniniste, organisationnelle.

      Et seulement plus tard penser à la tactique puis à la stratégie. Elles seront imposées, elles découleront des circonstances et des opportunités, elles seront issues d’une analyse évidente des rapports de forces produits par la crise.

      Car il faut savoir que le changement n’aura aucune chance de s’imposer ou de se manifester tant que la crise interne du système n’aura pas connnu son développement et n’aura pas buté sur le mur de l’impossible, par exemple le mur de la dette et de la destruction de la monnaie.

      La première des choses à faire c’est de rallier derrière soi avec des motifs clairs, simples, unifiants, propres, éthiques .

      Avoir raison ne suffit pas!

      C’est un piège que celui de se contenter d’avoir raison ou témoigner comme par exemple le fait Chevenement, : le vrai, le souhaitable, le désirable ne s’incarnent que dans des groupes humains qui en sont porteurs, la magie n’existe pas .

      Il faut:

      -dévoiler, mettre à jour, comprendre, analyser, faire ressortir les causalités qui sont à l’oeuvre dans la situation présente;

      -se persuader, persuader son entourage, ses enfants de changer ici et maintenant, cela signifie se construire soi meme en tant citoyen socialement/politiquement engagé

      -redonner un sens à leur vie autre que la consommation et « l’avoir »

      -ensuite il faut favoriser l’émergence de solidarités, de groupes ayant des objectifs communs mais pas trop ambitieux, des luttes locales, catégorielles par exemple

      -construire des moyens de communication et de diffusion hors système,

      -il faut des fers de lance et des hierarchies c’est dire se familiariser avec la mise en place de niveaux: niveaux d’élaboration, niveaux logistiques, niveaux de diffusion, niveaux de vitrine etc

      Pour caricaturer il faut abandonner les sorties imbéciles du type « Generation Identitaire » dont les thêmes rejoignent les préoccupations de dizaines de millions de personnes, mais qui réunissent 500 personnes à une manifestation.

      Bref il faut cesser de rêver et retomber sur terre. Il faut cesser de croire que les médias de vos adversaires vous donneront la parole pour les déboulonner!

      Mais cela ne sera possible que lorsque vous les aurez démasqués et que vous aurez exposé qu’ils ne servent pas l’intérêt général, mais les intérêts particuliers.

      Alors, vous expliquerez que la démocratie actuelle est un voile, un leurre, une forme de spectacle qui masque une dictature soft, certes, mais sans pitié, une dictature de classe .

      .

      J'aime

  8. Amusant de se trouver en accord avec un » marxiste », ( comme quoi c’est idiot de mettre des étiquettes aux gens) c’est effectivement la voie:

    – mettre en évidence le mensonge et dire la vérité à tous les niveaux cesser de fermer les yeux sur les aberrations à notre niveau même sans importance fondamentale mais montrer le mensonge (comme en Tchéquie dans les années 70-80)

    – Votre proposition consiste à responsabiliser les gens et leur permettre d’être une société et non un amas individus interchangeables / identiques au service de l’Etat et derrière lui d’une galaxie informelle deep state

    – cultiver l’Espérance catholique car seule la foi peut nous sauver. faire sienne cette phrase de st Ignace « faire tout comme si tout dépendait de soi et prier comme si tout dépendait de Dieu »

    Merci pour vos explications et la mise en perspective

    PS sur l’aspect pollution, la situation en Europe de L’ouest est incomparable meilleure que celle des années 70 et proche de celle avant révolution industrielle. Les gens ont oubliés l’état des rivières et fleuves où rien de vivant n’existait et les rejets de charbon et autres résidus très toxiques des feus de bois présent en ville. IL suffit de voir la couleur des immeubles dans les années 70 et maintenant 30 ans après ravalement

    J'aime

  9. Pour ma part il n’y a rien a sauver ici en ‘france’ ou ‘occident’, l’histoire est ainsi ….. 90 % de la ‘population’ est lobotomisé …..ca fait 50 ans et bien plus que la propagande fait son méfait ….. il y a des espaces non peuplé sur cette terre ……… a ‘exploité’, a ‘conquérir’, a ‘civilisé ………. batir une autre société ailleurs, la ou personne n’y vie …. comme si on colonisé une planète …. comme les ancien grec, les vikings, de nouveaux conquérants doivent se mettre en marche, réfléchir, analyser …. batir … soyont futuriste …. allons de l’avant …. quittons cette ‘société’ qui ne peut être ‘sauvé’ …. l’argon les amarres ….. philosophe, psychologue, ethnologue, sociologue …. Pour définir une nouvelle société, ces mœurs, ces coutumes, ces valeurs, ces règles, ces structures ….. urbaniste, paysagiste, paysan ….. pour aménager se nouvel espace a acquérir …… arrêtons de regarder en arrière avec nostalgie …. Un seul mot BATISSONS notre ‘éden’, ‘atlantide’ ….. nous vivons la fin de ‘rome’ , alors soit nous serons spectateurs ou nous combattrons dans l’espoir de sauver les ruines …. Soit nous anticipons la chute et organisons la ‘survie’ ………… ha oui j’ai rêvé, zut alors ………. serais-je le seul a vouloir partir a la conquête de cet espace libre et d’y bâtir une ‘ colonie ‘

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s