Alerte sous les plaques tectoniques, cela bouge, le dollar manque, on va ouvrir les vannes…

Le système financier mondial semble se préparer à des actions massives de la part des banques centrales  dans le but de s’opposer « aux  vents contraires » potentiels.

Les autorités sont terrorisées à l’idée d’une retombée déflationniste qui s’imposerait au monde en raison des évènements actuels.

Il y a une boucle de rétroaction négative menaçante qui s’est mise en mouvement.

Le dollar  américain a poursuivi sa progression: la croissance relative,  les rendements nominaux positifs et la certitude que la Fed est là pour sécuriser le tout , tout cela rend le dollar attrayant.

Les capitaux affluent, les investisseurs mondiaux se réfugient aux États-Unis, « le centre de la complaisance ».

Les prix des produits de base ont continué  à faiblir, mais l’or et le platine brillent de tous leurs feux. Les mouvements les plus significatifs ont été sur  les métaux précieux: or,  argent , platine .  Le chouchou de tous les spéculateurs, le palladium , a fait un bond de 225,00$!

La hausse  du dollar américain contre les devises des marchés émergents va contraindre les débiteurs des entreprises des économies émergentes à vendre  leurs marchandises à des prix déprimés, cela va des produits de base aux produits manufacturés. Les débiteurs vont être étranglés!

Quelle que soit  la croissance économique, les dettes  doivent être remboursées. Il y a des Trillions  de dettes libellées en dollars américains qui viennent à échéance au cours des 18 prochains mois.

La directrice du FMI, Kristalina Georgieva, a publié mardi unarticle  dans le Financial Times intitulé « nous revisonss nos conseils aux marchés émergents».

Mieux vaut tard que jamais  n’est ce pas?

Georgieva a soulevé ce point critique:

«De nouvelles recherches indiquent que même si les marchés émergents sont profondément intégrés dans le commerce mondial, leur commerce est facturé  de manière disproportionnée en dollars  et, par conséquent, les taux de change flexibles ne fournissent qu’une isolation/protection  limitée. De même, alors que les marchés émergents sont largement intégrés dans les marchés mondiaux des capitaux, leur dette extérieure est libellée extensivement en dollars . Cela aboutit à ce  que les taux de change deviennent des amplifiacateurs de chocs car ils peuvent soudainement augmenter les coûts et les obligations du service de la dette. »

Cela fait des années que j’explique cela, que je tente de faire comprendre que le vrai problème de notre système ce n’est pas le dollar, le dollar américain qui circule domestiquement, mais que le vrai probleme est le « dollar », le dollar extérieur, celui qui circule dans le monde;  la pénurie de »dollars » est chronique et c’est en grande partie elle qui est responsable des tendances déflationnistes récurrentes  .

Helas les idiots des banques centrales n’ont pas encore compris cela ils croient encore au  mythe des masses monétaires nationales comme étant significatives: ils ne  savent pas ce qu’est la monnaie à notre époque. Ils n’ont pas compris que la vraie monnaie, celle qui catalyse vient du bas, pas du haut et qu’elle a à voir avec la capacité bilantielle des grandes banques, or ces capacités bilantielles se contractent!

Ce qui est en place , c’est une  boucle de rétroaction négative qui peut envoyer le système financier mondial dans une spirale déflationniste. Et c’est pour cela que les metaux précieux sont recherchés , on a peur du craquement. Pas de l’inflation. 

Je m’attends a ce que Powell fasse ce que la Fed sait faire, c’est à dire qu’elle fasse une tournée d’inflationnisme; elle va ouvrir les robinets , baisser les taux, accorder des swaps de devises de façon large.

6 réflexions sur “Alerte sous les plaques tectoniques, cela bouge, le dollar manque, on va ouvrir les vannes…

      1. Oui, toutefois je me demande si le coût de la vie réelle (celle des gilets jaunes et bien d’autres) va augmenter quelles que soient ces politiques car les ressources terrestres deviennent moins abondantes et de moindre qualités, les sols fertiles s’épuisent, les océans fournissent moins de poissons, les incendies et autre inondations ou tempêtes fragilisent les plantations, peu à peu le coût de l’alimentation augmente comme celui de l’énergie non ? dans une situation où la croissance est principalement due à la création monétaire, on assiste à un stress, qui poussent aux tensions elles-mêmes aggravant les situations des populations. Dans cette situation beaucoup préfèrent ne pas voir et se laisser porter par le confort matériel…  » Toutes les sociétés choisissent le « plus tard « 

        J'aime

  1. Ils vont soigner par plus de monnaie et après ???? tout cela au final ne peut donner que plus de déflation à moyen terme puisqu’ils vont encore faire monter le virtuel qui va devoir comprimer un peu plus le réel. Le stop and go jusqu’à quand ?

    J'aime

    1. Nous sommes dans un engrenage , plus personne n’a le choix; le seul choix c’est entre la dépression maintenant ou plus tard . Toutes les sociétés choisissent le « plus tard ».

      Le crime des dirigeants c’est dans le mensonge; il détruit les capacités d’adaptation et va renforcer les dégats de la destruction future .

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s