Comprendre le régime de la gestion par les bulles et comprendre la nécessité de la baisse de l’or

Rédigé par
Bruno Bertez
28 février 2020

La perte de confiance progresse – mais l’effondrement total n’est pas pour tout de suite. En attendant, suivez l’or de près…

Plus que le virus, ce qui fait la presse, c’est la critique des gouvernements : ils sont mal préparés, ils mentent, ils privilégient l’économie au détriment de la santé, etc.

En un mot, la perte de confiance progresse. C’est le plus important. La confiance qui disparaît, c’est l’équivalent de la bonne vieille taupe qui ronge nos systèmes. Je me situe dans le long terme, bien sûr, vous le savez.

Tout cela attise le mécontentement et provoque des tiraillements. Ainsi, en Europe on s’étonne du refus de contrôler les frontières.

Certains disent que « le tout en bulles » est en train d’éclater. Pour ma part, je ne le pense pas, bien que je puisse me tromper.

La raison de mon opinion : les achats sur les obligations et fonds d’Etat continuent de plus belle. Les réflexes anciens, le paradigme qui fait décoder le monde en risk on /risk off, continuent de jouer – ce qui signifie pour moi qu’il n’y a pas de changement fondamental. On reste dans le régime de la gestion des bulles. L’univers des bulles reste en place, ilse réaménage.

Monnaie et quasi-monnaie

J’insiste car c’est une idée forte jamais développée ailleurs : la pierre angulaire du système des bulles, c’est le balancier entre le risk on et le risk off. Tant qu’il fonctionne, cela veut dire que la demande de monnaie et de quasi-monnaie reste forte… et donc que l’argent ne sort pas du système-papier.

La demande de monnaie et de papier reste bonne, les taux sont de plus en plus bas et donc ce qui constitue la justification du tout en bulles, les taux quasi-nuls, peut continuer de jouer son rôle. En clair, l’air reste chaud pour assurer la lévitation.

Je vous répète que je considère (et là je ne suis pas le seul) que la bulle-mère, celle qui nourrit toutes les autres et constitue son sous-jacent, c’est la bulle des fonds d’Etat.

Les fonds d’Etat sont la forme que prend la demande de monnaie à notre époque, tant que le système tient et perdure ; c’est la structure de base du système. Hausse des fonds d’Etat = demande de monnaie, ce qui implique que le système demeure gérable et que les bulles peuvent continuer d‘enfler.

Effondrement – nous n’y sommes pas encore

La bulle crèvera, « le tout en bulles » s’écroulera : c’est une certitude… mais selon moi, nous en sommes encore loin.

Ne vous étonnez pas de la baisse de l’or, elle était quasi-programmée. L’or, s’il continuait à monter, signifierait/pointerait la perte de contrôle par les autorités de la politique monétaire.

Une hausse appuyée de l’or serait un signal et une cause de la perte de contrôle.

L’or n’a pas pour déterminant en ce moment l’inflation ou l’inflationnisme, mais les opinions sur les chances/risques de perte de contrôle de la situation par les banquiers centraux.

L’or est à accumuler, mais comme d’habitude, nous déconseillons de suivre les hausses lorsque le momentum se met en place à la hausse.

 [NDLR : Retrouvez toutes les analyses de Bruno Bertez sur son blog en cliquant ici.]

Recevez la Chronique Agora directement dans votre boîte mail

S’INSCRIRE
 J’accepte de recevoir une sélection exclusive d’offres de la part de partenaires de La Chronique Agora
*En cliquant sur le bouton ci-dessus, j’accepte que mon e-mail saisi soit utilisé, traité et exploité pour que je reçoive la newsletter gratuite de La Chronique Agora et mon Guide Spécial.

A tout moment, vous pourrez vous désinscrire de de La Chronique Agora.

Voir notre Politique de confidentialité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s