Un début de réponse encourageant mais très insuffisant, la légitimité des élites est en cause.

 

Les rumeurs prospèrent sur la peur et sur l’incertitude.

L’éclosion du nouveau coronavirus et les carences  des gouvernements plus soucieux de l’activité économique que de la santé des populations ont déclenché une vague de théories plus ou moins conspirationnistes.

La volonté de Trump et Pompeo de désigner un bouc émissaire pour détourner l’attention de leurs bévues initales les a conduit à designer les Chinois; ils ont nommé le virus le « Wuhan virus » puis le « Chinese virus ». En contre attaque  les chinois ont désigné l’armée americaine comme responsable initial du mal .

Dans les semaines qui ont suivi l’apparition de l’agent  pathogène, les médias sociaux ont suggéré que le virus était une arme biologique – soit une arme chinoise qui s’était échappée d’un laboratoire de Wuhan, soit une arme américaine infligée à Wuhan.

Ces rumeurs  sont peu crédibles, étant donné que ni les États-Unis ni la Chine n’ont à développer des armes biologiques, mais elles sont difficiles à dissiper. Les militaires  des deux côtés les alimentent et ils continuent de se soupçonner mutuellement de  construction de programmes de biosécurité. Les militaires se disent qu’il ne faut jamais gaspiller une bonne crise, il faut en profiter  pour s’attribuer des pouvoirs accrus.

La compétition géostrategique en phase aigue et le  manque de confiance entre les deux nations – comme en témoigne le refus initial de la Chine de permettre aux experts américains  de visiter Wuhan – ont sapé les efforts visant à contenir la propagation mondiale du virus.

Depuis ces derniers jours, on note une évolution, ou mieux un revirement. Les décideurs mondiaux commencent à prendre, face à la double catastrophe du virus  et de la finance de la nécessité d’ actions constructives.

L’Union européenne, grâce peut-être à la panique du marché déclenchée par la maladroite réunion de la BCE de  Lagarde, a assoupli les règles budgétaires pour les États membres.

L’Allemagne remet enfin en cause son fétiche de budget équilibré. Les Allemands  vont élaborer  des plans de dépenses de soutien rapidement, mais c’est un bon début.

Le Groupe des 7 se met enfin à coordonner une réponse alors que pour l’instant il était totalement sans réaction coordonnée.

Trump a déclaré une urgence nationale aux États-Unis et a annoncé d’autres étapes suggérant qu’il sortait de la phase de dénegation et acceptait d’agir contre le  coronavirus.

Les tests de virus gratuits vont être généralisés aux États-Unis; c’est une première bonne nouvelle sur ce front, avec l’approbation d’urgence par la FDA d’un test rapide du coronavirus de Roche.

En Europe, on fait des déclarations d’intention , mais la structure de prise de décision et les divergences nationales empêchent pour l’instant une réponse ordonnée aux urgences, On n’est même pas encore d’accord sur les nécessités et l’étendue du confinement, encore moins sur les restrictions aux déplacements. On panique, on ment pour dissimuler l’impréparation.

Nous aurons encore besoin de beaucoup plus pour contenir le virus. Trop de dégâts ont déjà été causés par des réponses lentes et non coordonnées, mais il n’est pas trop tard pour en envisager  davantage.

 

Il y a   des développements encourageants, en ceci qu’ils contrastent avec les balbutiements irresponsables du début, mais ils sont très très insuffisants .

Nous  aurons besoin d’actions  plus soutenues pendant une longue période et sur tous les fronts, pour éviter:

-une pendémie destructrice,

-une récession prolongée

-une crise financiere

-qui risque de deboucher sur une crise monétaire.

Si les autorités ne se montrent pas un peu plus à la hauteur des défis multiformes qui leur sont lancés, je ne donne pas cher de leur longévité.

Leur légitimité est partout contestée, le credit qu’on leur accorde est minimum.

Nos sociétés  comme les économies et la finance sont fragiles, l’ordre politique et social est contesté en profondeur.

Le  populisme  n’a été qu’un aimable avertissement.

En Prime

Voici ce que vous devez savoir:
Vaste paquet de mesures de secours alors que le coronavirus se propage dans 49 États.

Le paquet de mesures comprend

-deux semaines de congé de maladie payés

-jusqu’à trois mois de congé familial et médical payé pour les Américains qui travaillent pour des entreprises de moins de 500 employés ou le gouvernement et sont infectés par le virus, mis en quarantaine, ont un membre de la famille malade ou sont impacté par la fermeture des écoles.

-Le programme de secours comprend également des prestations de chômage améliorées, des tests de dépistage de virus gratuits pour ceux qui n’ont pas d’assurance, et une aide alimentaire supplémentaire et des fonds fédéraux pour Medicaid.
Apple annonce la fermeture de la plupart des magasins dans le monde pendant deux semaines.
La Nouvelle-Zélande exigera que tous ceux qui entrent dans le pays s’isolent pendant deux semaines.
Dans les aéroports américains, le contrôle encore laxiste soulève des inquiétudes.
Le président Trump sera peut etre  testé pour le virus, disent les médecins.
Le ministère de la Défense interdit les voyages officiels des militaires
La Chine, l’un des principaux fabricants de masques faciaux, les partage maintenant avec le monde entier .

 

 

 

3 réflexions sur “Un début de réponse encourageant mais très insuffisant, la légitimité des élites est en cause.

  1. Les occasions sont – trop – rares de constater que les journalistes diffusent/publient des informations et ne se comportent pas comme les chiens de garde de l’idéologie mondialiste.

    Aussi, je joins cette courte vidéo d’un extrait du débat d’hier sur Cnews où la journaliste Charlotte d’Ornellas s’est « offert », en beauté, un chien de garde au service du système : Gérard Leclerc.

    Taïwan, pourtant aux portes de la Chine, a réussi en fermant très tôt ses frontières à quasi empêcher l’introduction du Covid19. A ce jour, 53 cas détectés et un seul décès !

    La politique de Macron de continuer à laisser les frontières ouvertes – notamment avec l’Italie – est d’autant plus criminelle qu’elle est basée sur l’idéologie qui dicte sa conduite.

    Combien de citoyens seront infectés et combien mourront de cette politique idéologique criminelle ?

    J'aime

  2. Bonjour,

    C’est une remise en cause globale des « sachants », pas seulement les politiques.

    Le nombre de responsables de services hospitaliers qui ont affirmé sans ciller que tout cela n’était qu’une grippette ou qui continue de minimiser certains éléments extrêmement inquiétants sans avoir les connaissances scientifiques est tout juste impressionnant: du professeur Raoult à a peu près tous les grands chefs de service des hopitaux parisiens.

    Ces gens ne savent plus ou n’ont jamis su gérer de vrais risques, ils « affirment » et ne percoivent pas leurs limites, c’est super inquiétant pour la suite car nous allons au devant d’autres crises.

    La crise écologique étant la plus complexe de toute car elle mêle des sujets généralement ardus et peu compris:
    – l’exponentielle
    – les systèmes et sous systèmes complexes associés et leurs dynamiques

    Les potentiatlités de discontinuité du réel (dont l’effrondrement est la forme extrême) grandissent mois après mois.

    Il est critique d’avoir des élites qui maîtrisent ces sujets et appliquent les principes de l’anti-fragilité or on a fait exactement le contraire ces dernières années: le système financier qui n’est plus qu’un casino socialisé en est un excellent exemple.

    Le problème: ils sont sélectionnées n’ont pas sur leur intelligence mais sur leur aptitude à la dominance et ou la servilité aux puissants.

    Cdlt.

    J'aime

Répondre à ain Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s